Rechercher
Rechercher

Start-up

Toothpick, un nouveau marché en ligne pour les dentistes

Toothpick, un nouveau marché en ligne pour les dentistes

Fondée par quatre Libanais, l’application Toothpick est accessible sur mobile ou tablette, via Apple Store et Google Play. Photo DR

Depuis le week-end dernier, les dentistes du Liban ou d’ailleurs peuvent désormais compter sur une nouvelle application pour entrer en contact avec les fournisseurs d’équipements et de matériel dentaire de leur pays.

Fondée par quatre Libanais – trois dentistes (Waël Bizri, Mohammad Hammoud et Mohammad Saad) et un développeur (Malek Hijazi) –, l’application a été lancée, dans une première version, depuis Dubaï en 2018 et est accessible sur mobile ou tablette, via Apple Store et Google Play. « En tant que dentistes, nous sommes les mieux placés pour comprendre les difficultés auxquelles les professionnels du secteur font face. C’est donc avant tout une application développée par des dentistes pour les dentistes », tient à expliquer Waël Bizri, PDG et cofondateur de

Toothpick, à L’Orient-Le Jour. Lancée simultanément au Liban, en Égypte et aux Émirats arabes unis, « la plateforme regroupe plus de 100 fournisseurs, dont une vingtaine au Liban, ce qui représente plus de 80 % de parts du marché local », indique-t-il encore.

Lire aussi

Seulement « 20 % » des subventions bénéficient aux Libanais les plus nécessiteux, estime Platform1


Financée grâce à une levée de fonds « à sept chiffres », elle était disponible en version bêta depuis sa création. Le lancement de la version définitive était prévu fin 2019 mais il a été retardé en raison de plusieurs contretemps, dont les difficultés liées à la crise économique et financière que traverse le Liban, qui a mis à mal les importations, notamment médicales et celles liées à la dentisterie, les mouvements de contestation qui ont animé le pays depuis octobre 2019 ou encore les répercussions de la pandémie de Covid-19.

Son avantage : elle permet aux dentistes de réaliser des économies en comparant les différents prix d’un même produit disponible chez différents fournisseurs. Elle permet, de plus, à ces derniers « de réduire certains coûts », ce qui se reflète sur les prix affichés sur l’application. « Chaque année, un cabinet dentaire dépense environ 9 % de ses revenus pour l’achat de matériel. Grâce à Toothpick, nous estimons qu’il pourrait économiser jusqu’à 20 % sur ces achats », commente Waël Bizri.

Pour mémoire

« Notre profession est en danger », l’appel des dentistes aux autorités

Une fois la commande passée, c’est la start-up qui s’occupe de récupérer les produits auprès des différents fournisseurs, avant de les trier pour enfin les livrer aux dentistes dans un délai de 48 heures. Quant aux paiements, ils pourront être réalisés en livres libanaises (que ce soit en liquide ou par carte, au taux du marché noir) lors de la réception du colis. La plateforme se rémunère en touchant une commission sur chaque vente effectuée.

Les fondateurs ne comptent pas s’arrêter là. Prochaine étape : se lancer au Qatar début 2021, avant de s’implanter dans 10 autres pays à l’horizon 2022. Outre l’application Toothpick, Waël Bizri et Malek Hijazi font partie de l’équipe qui est à l’origine de la plateforme Markit, lancée en avril 2018.


Depuis le week-end dernier, les dentistes du Liban ou d’ailleurs peuvent désormais compter sur une nouvelle application pour entrer en contact avec les fournisseurs d’équipements et de matériel dentaire de leur pays. Fondée par quatre Libanais – trois dentistes (Waël Bizri, Mohammad Hammoud et Mohammad Saad) et un développeur (Malek Hijazi) –, l’application a été lancée, dans...

commentaires (0)

Commentaires (0)