Rechercher
Rechercher

Liban

Le procureur Ali Ibrahim demande à Nehmé de disposer de la farine entreposée à la Cité sportive

Le procureur Ali Ibrahim demande à Nehmé de disposer de la farine entreposée à la Cité sportive

Des hommes portant les sacs de farine donnés par l'Irak sous les gradins de la Cité sportive au sud de Beyrouth, le 6 novembre 2020. Photo AFP / IBRAHIM AMRO

Le procureur général financier, le juge Ali Ibrahim, a demandé vendredi au ministre sortant de l'Economie, Raoul Nehmé, de disposer le plus rapidement possible de l'énorme stock de farine offerte par l'Irak après l'explosion du 4 août et qui avait été entreposée dans la Cité sportive de Beyrouth, afin qu'elle ne soit pas avariée. 

"Il faut que les grandes quantités de farine offertes par l'Irak et qui sont entreposées à la Cité sportive soient utilisées le plus rapidement possible pour éviter qu'elles ne soient avariées du fait des mauvaises conditions de stockage et de leur exposition à la pluie", a réclamé le procureur financier. 

Ce problème de la farine stockée de manière inappropriée à la Cité sportive avait été posé début novembre après que 7000 tonnes de farine aient été retrouvées entreposées sous les gradins du stade de la Cité sportive et exposées à l’eau, à l’humidité et à l’air, alors que les pluies automnales ont débuté. Ce gâchis a provoqué la colère de la société civile, qui accuse le ministre Nehmé de négligence, dans un contexte de défiance vis-à-vis de la classe politique accusée de corruption, alors que le Liban s'enfonce dans une grave crise économique.

Le ministre de l'Economie s’est défendu en indiquant avoir été coincé par le temps pour trouver un lieu de stockage – les silos situés au port étant justement détruits et l’État n’en possédant pas d’autres. Il avait aussi souligné que seules "une ou deux tonnes" de farine avaient été endommagées. 


Le procureur général financier, le juge Ali Ibrahim, a demandé vendredi au ministre sortant de l'Economie, Raoul Nehmé, de disposer le plus rapidement possible de l'énorme stock de farine offerte par l'Irak après l'explosion du 4 août et qui avait été entreposée dans la Cité sportive de Beyrouth, afin qu'elle ne soit pas avariée. 

"Il faut que les grandes quantités de...