Rechercher
Rechercher

Un produit, une recette

Le burghol d’aubergines fumées de Joe Barza

Après avoir partagé avec vous, pendant plusieurs mois, les recettes des chefs libanais confinés (puis déconfinés) en cuisine, « L’Orient-Le Jour » a décidé de sortir les légumes et les fruits de saison, et d’inviter ceux qui ravissent nos papilles à composer des recettes faciles, gourmandes, bon marché et locales. En cette période particulièrement difficile, ils nous poussent à nous réinventer et à puiser de nouvelles saveurs de notre terroir et de notre créativité. Aujourd’hui, les aubergines revisitées par Joe Barza.

Le burghol d’aubergines fumées de Joe Barza

Joe Barza, de l’énergie et de l’inspiration au service des produits du terroir. Photo DR

« J’ai toujours choisi d’emprunter des chemins différents en matière de gastronomie locale, d’explorer de nouvelles saveurs et techniques, de privilégier les produits locaux, bien avant que ce phénomène ne soit devenu à la mode au Liban. Pour créer de nouvelles recettes, sortir des sentiers battus, oser et mettre en lumière l’agriculture locale ainsi que les produits saisonniers du terroir. Ce choix, je pense, a créé mon identité particulière, et m’a donné une place au cœur de la cuisine libanaise. Depuis l’an 2000, je me suis concentré sur la manière de créer une ligne nouvelle et personnelle, dans mon approche qui privilégie les produits frais biologiques. Chaque jour, et maintenant plus que jamais, je suis fier de ce choix parce qu’il m’a permis de traduire dans ma cuisine mon amour et mon attachement à mon pays. J’ai pu inspirer de nombreux jeunes chefs à faire de même.


Le burghol d’aubergines fumées de Joe Barza. Photo DR


Pourquoi ne pas envisager un burghol d’aubergines fumées ? Je peux ainsi utiliser des produits frais, saisonniers et accessibles à tout le monde en ces temps de crise et les transformer. Un retour aux sources est toujours bénéfique, il nous permet de nous reconnecter avec la nature et d’apprécier ce qu’elle nous offre. »


Les aubergines, un produit local très apprécié par Joe Barza. Photo bigstock


LE BURGHOL D’AUBERGINES FUMÉES

Pour 4 personnes

Temps de préparation : 30 minutes

Ingrédients

500g d’aubergines grillées sans la peau

50g d’oignons blancs, finement hachés

1 gousse d’ail

5g de coriandre fraîche, finement hachée

70g d’huile d’olive extravierge

100g de burghol fin

2g de curcuma

50g de tahina

1 c. à soupe de labneh

Le jus d’un citron entier

5g de sel

Une pincée de poivre noir.

Pour la garniture :

10 feuilles de menthe

10 feuilles de coriandre fraîche

4g de graines de grenade

30g de poivrons rouges grillés sans la peau.

Préparation

Dans un bol, placez les aubergines grillées, une gousse d’ail, les oignons, le burghol, la cuillerée à soupe de labneh, la tahina, un peu de jus de citron et les feuilles de coriandre hâchées. Salez et poivrez selon votre goût et ajoutez une pincée de curcuma. Ajoutez un filet d’huile d’olive extravierge. Mixez jusqu’à obtenir une consistance bien lisse. Réfrigérez pendant 30 minutes. Disposez dans le fond des moules le poivron grillé. Versez la préparation d’aubergines au-dessus. Garnissez avec les graines de grenade, les feuilles de menthe et de coriandre.

Lire aussi

La pêche Melba orientalisée de Maroun Chedid

Joe Barza, chef et consultant au Liban et à l’international, a organisé dans l’urgence, avec l’aide d’un groupe de personnes, des dîners en faveur des gens et des institutions touchés par la double explosion du port, comme le collège de la Sagesse. Jusqu’à 1 500 plats ont été offerts, chaque jour. Dans son actualité également, un dîner organisé au Grand-Hôtel du Cap-Ferrat, pour 100 personnes, et un projet pour sélectionner et exporter aux États-Unis le meilleur de nos produits du terroir.



« J’ai toujours choisi d’emprunter des chemins différents en matière de gastronomie locale, d’explorer de nouvelles saveurs et techniques, de privilégier les produits locaux, bien avant que ce phénomène ne soit devenu à la mode au Liban. Pour créer de nouvelles recettes, sortir des sentiers battus, oser et mettre en lumière l’agriculture locale ainsi que les produits...

commentaires (0)

Commentaires (0)