Rechercher
Rechercher

ORIENTATION

À l’ESA, bientôt un programme sur les nouveaux enjeux du secteur de la santé

Baptisée Innov’Health, l’innovation dans le domaine des services de santé est au centre d’une nouvelle formation proposée par l’ESA en partenariat avec l’École polytechnique France.

À l’ESA, bientôt un programme sur les nouveaux enjeux du secteur de la santé

Le programme Innov’Health tient compte des spécificités du secteur de la santé libanais. Ci-dessus, Thomas el-Saad et Sandra Abboud el-Am, responsables du programme Innov’Health à l’ESA. Crédit photo Nour Asmar/ESA Business School

Lancé le 26 novembre par l’École supérieure des affaires (ESA) et en avril 2021 par l’École polytechnique France, le nouveau programme d’éducation permanente sur l’innovation dans le domaine des services de santé propose une même formation en France et au Liban, mais adaptée aux particularités, notamment économiques, de chacun des deux pays. Durant 11 jours de formation, répartis sur six mois, les professionnels de la santé, les entrepreneurs et les professionnels de la technologie bénéficieront ainsi de l’enseignement de professionnels de l’industrie et d’experts de l’École polytechnique surnommée en France l’X. « Le partenariat entre l’ESA et l’École polytechnique s’inscrit dans notre volonté d’accompagner les entreprises du Liban en les aidant à questionner l’apport des nouvelles technologies et leur bonne intégration dans les modèles économiques », explique Sandra Abboud el-Am, responsable du département Executive Education de l’ESA.

Se situant dans le domaine de l’innovation dans le secteur des services de santé, Innov’ Health est le premier projet issu de la coopération entre l’Executive Education de l’ESA et l’Executive Education de l’X. Il vise la formation à l’innovation, aux nouvelles technologies et à l’intelligence artificielle. « Les objectifs du programme sont de faire connaître aux apprenants l’avenir des soins de santé et l’impact de l’innovation sur les traitements, le diagnostic, la prise en charge et le parcours du patient, mais aussi d’acquérir les compétences nécessaires pour diriger et mettre en œuvre des projets innovants dans ce domaine », souligne Thomas el-Saad, chargé de projets santé au pôle santé de l’ESA.

Par ailleurs, la formation Innov’ Health est destinée aux décideurs et dirigeants du système de santé libanais, tels les hauts fonctionnaires, les directeurs ou top managers d’organisations de santé, les médecins ou les entrepreneurs. « L’objectif est de les aider à piloter leurs activités, réorienter leurs stratégies vers des marchés lucratifs et contribuer à la conduite du changement, explique Sandra Abboud el-Am. Innover est devenu incontournable pour survivre dans le contexte de multicrise actuel. Encore faut-il savoir comment le faire et vers quoi se diriger. » D’ailleurs, pour adapter le programme au contexte libanais, celui-ci a été réfléchi, en coopération avec l’École polytechnique, pour répondre aux défis et besoins du pays. « Le certificat Innov’Health vise à offrir de nouvelles perspectives stratégiques aux décideurs du secteur de la santé libanais », insiste Thomas el-Saad.

Les quatre séminaires-action qui seront prodigués dans le cadre de ce programme aborderont des thématiques liées à la carte perceptuelle de la technologie médicale dans le monde, la diffusion de l’innovation numérique dans le parcours du patient, et l’innovation technologique et organisationnelle. La formation consacrera également une place essentielle à l’échange et au partage des expériences et des pratiques.

Parallèlement aux séminaires, les participants travailleront sur un projet innovant, avec le support de Smart ESA, incubateur de l’ESA. À la fin du parcours, un certificat leur sera délivré. « Au terme de cette formation, chaque participant aura acquis les outils nécessaires pour faire émerger des solutions innovantes et les déployer dans le secteur de la santé », note encore Sandra Abboud el-Am.

Le programme Innov’ Health s’inscrit dans l’air du temps. « Les crises survenues ces derniers mois ont profondément questionné le système de santé, dont la transformation passera inévitablement par une meilleure intégration de l’innovation et des nouvelles technologies », assure Thomas el-Saad. Selon lui, même si, au niveau mondial, la numérisation de la santé s’est développée et a changé la donne, « le système de santé lui-même peine à évoluer et à se renouveler ». Ainsi, « les différentes études contradictoires et l’explosion quantitative des données numériques, sur tel ou tel autre traitement du Covid-19, prouvent bien que sans la rigueur scientifique des médecins et des chercheurs, l’outil lui-même ne suffit pas. Cela rend donc essentielle la bonne maîtrise de l’innovation par le secteur de la santé », conclut-il.




Lancé le 26 novembre par l’École supérieure des affaires (ESA) et en avril 2021 par l’École polytechnique France, le nouveau programme d’éducation permanente sur l’innovation dans le domaine des services de santé propose une même formation en France et au Liban, mais adaptée aux particularités, notamment économiques, de chacun des deux pays. Durant 11 jours de formation,...

commentaires (0)

Commentaires (0)