Rechercher
Rechercher

Crise

Le Liban est dans une situation économique "catastrophique", déplore le FMI

"Nous sommes tout à fait disposés à aider le Liban, mais nous avons besoin d'un partenaire", déclare la directrice du Fonds monétaire international.

La directrice du Fonds monétaire international, Kristalina Georgieva, le 4 mars 2020 à Washington. Photo d'archives AFP / NICHOLAS KAMM

Le Liban est dans une situation économique "catastrophique", en raison d'un "manque de volonté politique", a estimé mercredi la directrice générale du Fonds monétaire international, soulignant que l'institution restait disposée à venir en aide au pays.

"Nous sommes tout à fait disposés à aider le Liban", a déclaré Kristalina Georgieva au cours d'une conversation avec la philanthrope américaine Melinda Gates, en marge des réunions d'automne du FMI. Mais "nous avons besoin d'un partenaire" qui veuille "vraiment s'engager avec le FMI", a-t-elle insisté. Elle a souligné la nécessité de pouvoir "vérifier les comptes des institutions financières, y compris ceux de la Banque centrale". Il faut aussi élaborer un programme économique "crédible pour les investisseurs et pour les créanciers du Liban", a-t-elle ajouté, condition pour pouvoir restructurer la dette libanaise. "C'est possible", a-t-elle continué. "Mais il faut être deux pour danser le tango, et nous ne sommes pas encore arrivés au point de retrousser nos manches et de travailler pour aider le Liban", a-t-elle déploré. Selon elle, la "fragmentation" politique tire le Liban vers le bas et l'empêche de sortir de la crise.

Elle s'est enfin inquiétée du fait que de plus en plus de jeunes Libanais quittaient le pays. "Si les jeunes, intelligents, partent, qui va sortir le Liban" de la crise?, a-t-elle interrogé.

Le FMI table sur une contraction de 25% du PIB du Liban cette année. Déjà en plein effondrement économique, le Liban avait initié mi-mai des négociations avec le FMI pour obtenir une aide financière, mais le processus est au point mort. La situation économique et sociale a empiré après la gigantesque explosion survenue le 4 août et qui a pratiquement détruit le port de Beyrouth et dévasté des quartiers entiers de la capitale.


Le Liban est dans une situation économique "catastrophique", en raison d'un "manque de volonté politique", a estimé mercredi la directrice générale du Fonds monétaire international, soulignant que l'institution restait disposée à venir en aide au pays.

"Nous sommes tout à fait disposés à aider le Liban", a déclaré Kristalina Georgieva au cours d'une conversation avec la...

commentaires (2)

Effectivement la situation économique du liban est catastrophique , on compte sur les autres pays pour le sortir de la , il y a au liban des milliardaires dont leurs argents sont en europe ou ailleurs donc il faut agir et demander à ces libanais d ou vient cet argent ? on constate que c est l argent du peuple dont le monde entier est complice , pour cette raison il faut que ces pays agissent pôur rendre cet argent aux libanais sinon il n y aura pas de solution.

youssef barada

22 h 41, le 14 octobre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Effectivement la situation économique du liban est catastrophique , on compte sur les autres pays pour le sortir de la , il y a au liban des milliardaires dont leurs argents sont en europe ou ailleurs donc il faut agir et demander à ces libanais d ou vient cet argent ? on constate que c est l argent du peuple dont le monde entier est complice , pour cette raison il faut que ces pays agissent pôur rendre cet argent aux libanais sinon il n y aura pas de solution.

    youssef barada

    22 h 41, le 14 octobre 2020

  • Pas grave madame... l’important est que le ministère des finances aille au Hezbollah, et que nous restions dans le sillage de la wilayet El fakih... quelqu’un vous l’expliquera ....! Ça s’appelle de la résistance ...

    LeRougeEtLeNoir

    22 h 12, le 14 octobre 2020