Rechercher
Rechercher

Explosions de Beyrouth

La justice demande à Interpol l'arrestation du propriétaire et du capitaine du Rhosus

La justice demande à Interpol l'arrestation du propriétaire et du capitaine du Rhosus

Le port de Beyrouth rasé par la double explosion. AFP / PATRICK BAZ

Le juge d’instruction et procureur général près la Cour de justice, Fadi Sawan, en charge de l’enquête sur la double déflagration meurtrière du 4 août au port de Beyrouth, a lancé jeudi deux mandats d'arrêt contre le propriétaire et le capitaine, de nationalité russe, du navire Rhosus. C'est à bord de ce bateau que se trouvaient initialement les 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium qui, selon les explications des autorités libanaises, ont explosé dans le port après avoir été entreposées sans précautions dans le hangar numéro 12, dévastant des pans entiers de la capitale libanaise.

Ces mandats d'arrêt ont été transmis au bureau du Procureur général près la Cour de cassation qui a ensuite demandé à Interpol d'émettre une notice en vue de leur interpellation, selon l'Agence nationale d'information (Ani, officielle).

Une délégation judiciaire et sécuritaire libanaise s'était récemment rendue à Chypre pour rencontrer le propriétaire du bateau, rappelle l'Ani, qui ajoute que les autorités chypriotes ont enregistré le témoignage de ce dernier en coordination avec les autorités libanaises.

Depuis le début de son enquête, le juge a lancé 25 mandats d’arrêt, entre autres contre des employés et responsables du port, dont son ancien directeur général Hassan Koraytem, le directeur général des douanes Badri Daher, le directeur général des transports maritimes et terrestres Abdel Hafiz el-Kaïssi et quatre officiers.


Le juge d’instruction et procureur général près la Cour de justice, Fadi Sawan, en charge de l’enquête sur la double déflagration meurtrière du 4 août au port de Beyrouth, a lancé jeudi deux mandats d'arrêt contre le propriétaire et le capitaine, de nationalité russe, du navire Rhosus. C'est à bord de ce bateau que se trouvaient initialement les 2.750 tonnes de nitrate...