Rechercher
Rechercher

Liban/France

La démission de Moustapha Adib, une "trahison collective" selon l'entourage de Macron

La démission de Moustapha Adib, une

Le Premier ministre libanais désigné, Moustapha Adib, le 26 septembre 2020 annonçant au palais de Baabda sa récusation. Photo REUTERS/Mohamed Azakir

La démission du Premier ministre libanais désigné Moustapha Adib constitue une "trahison collective des partis libanais" mais la France restera aux côtés du pays pour l'aider à sortir de la crise qu'il traverse, a-t-on déclaré samedi dans l'entourage d'Emmanuel Macron.

Moustapha Adib a démissionné samedi après avoir échoué à former un nouveau gouvernement, une décision qui constitue un revers dans la mise en oeuvre du plan porté par la France pour redresser le liban.

"C'est une trahison collective des partis libanais", a-t-on déclaré dans l'entourage d'Emmanuel Macron. "Il est indispensable d'avoir un gouvernement capable de recevoir l'aide internationale, donc la France ne lâchera pas le Liban", a-t-on ajouté, précisant que le président français s'exprimerait "le moment venu".


La démission du Premier ministre libanais désigné Moustapha Adib constitue une "trahison collective des partis libanais" mais la France restera aux côtés du pays pour l'aider à sortir de la crise qu'il traverse, a-t-on déclaré samedi dans l'entourage d'Emmanuel Macron.

Moustapha Adib a démissionné samedi après avoir échoué à former un nouveau gouvernement, une décision...