Rechercher
Rechercher

Drame

Les corps de quatre migrants clandestins repêchés, confirme la Défense civile

Les corps de quatre migrants clandestins repêchés, confirme la Défense civile

Des bateaux dans le port de Tripoli d’où sont partis en début de mois des migrants clandestins qui tentaient de se rendre à Chypre. Raya Jalabi/Reuters

La Défense civile a annoncé hier avoir repêché, vendredi dernier, les corps de quatre migrants illégaux ayant tenté de joindre par la mer l’île de Chypre avant de se perdre en mer sans eau ni nourriture.

Lundi dernier, la Force intérimaire des Nations unies pour le Liban (Finul) avait repéré une barque dans les eaux internationales au large des côtes libanaises, avec 36 survivants et un mort à bord. Parmi les rescapés, 25 Syriens, 8 Libanais et trois d’autres nationalités, selon le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR). Mais aucun chiffre exact n’a été établi sur le nombre exact de migrants ayant fait la traversée sur cette barque de fortune, partie le 7 septembre d’un port dans le nord du pays.

« Nous avons jusqu’à présent récupéré quatre corps (deux Libanais, dont un enfant, un Indien et un Syrien) », a confirmé à l’AFP le chef de l’unité de sauvetage maritime de la Défense civile, Samir Yazbek. « Les recherches vont se poursuivre », a-t-il ajouté.

Les quatre corps ont été retrouvés vendredi au large de quatre localités côtières distinctes du nord et du sud du pays. Samedi, l’armée a annoncé que ses forces navales intensifieront leurs patrouilles à l’intérieur et en dehors des eaux territoriales libanaises ainsi que le long de la côte.

Depuis la découverte de la barque, des proches des disparus tentent en vain de retrouver le passeur, un habitant de Tripoli qui a disparu depuis les faits. Une source militaire a indiqué samedi à l’AFP avoir arrêté une personne qui jouait le rôle de médiateur entre les passagers et le « propriétaire du bateau ».



La Défense civile a annoncé hier avoir repêché, vendredi dernier, les corps de quatre migrants illégaux ayant tenté de joindre par la mer l’île de Chypre avant de se perdre en mer sans eau ni nourriture.

Lundi dernier, la Force intérimaire des Nations unies pour le Liban (Finul) avait repéré une barque dans les eaux internationales au large des côtes libanaises, avec 36...

commentaires (0)

Commentaires (0)