Rechercher
Rechercher

Initiative

De Rio de Janeiro à Beyrouth, la chaleureuse solidarité des artistes et musiciens...

Certes, ce ne sont pas « toutes les voix du Brésil » (comme dit la chanson) qui se mobilisent pour apporter leur soutien au Liban et à sa capitale dévastée, mais certaines d’entre elles parmi les plus connues internationalement. À l’instar de Gilberto Gil ou encore Claudia Leitte et Chico Buarque...

De Rio de Janeiro à Beyrouth, la chaleureuse solidarité des artistes et musiciens...

Um Abraço Em Beirute (« Une étreinte pour Beyrouth »). C’est sous cet intitulé plein de chaleur et de solidarité que sera présenté le 20 septembre sur TV Cultura do Brazil un programme musical spécialement dédié au Liban. Et dont l’objectif est de lever des fonds pour venir en aide aux victimes de la double explosion du 4 août au port de Beyrouth. Initié par le consulat général du Liban à Rio de Janeiro, cet événement, produit sous la supervision de Marcelo Amiki et Mauricio Valim, est placé sous la direction artistique d’un duo d’artistes brésiliens aux origines éminemment libanaises. À savoir le chef d’orchestre Tim Rescala (Rizkallah) et le compositeur Ricardo Feghali, qui n’est autre que le neveu de la grande Sabah.

L’artiste brésilien Frejat, d’origine libanaise.

Il réunira un florilège de musiciens et chanteurs brésiliens et libanais dans une collaboration assez inédite. Ainsi, outre les performances pop latino, musique populaire, country, reggae et rock de vedettes brésiliennes (Claudia Leitte, Fagner, Lenine, Daniel, Melim et Frejat – ce dernier étant également d’origine libanaise : Freiha), qui se succéderont sur scène, le programme comprendra des récitations, par un bouquet d’acteurs et actrices de Rio de Janeiro, d’extraits d’œuvres de Gebran Khalil Gebran. Cerise sur le gâteau, c’est le célèbre Gilberto Gil, chanteur et ancien ministre brésilien de la Culture, qui se réserve la lecture de passages du Prophète. Gilberto Gil qui s’était produit, rappelons-le, à deux reprises au Liban, enflammant les gradins des festivals de Baableck en 2002 et Beiteddine en 2008.

Le chanteur, compositeur, producteur et acteur brésilien Fagner. Photos DR

« L’émission télévisée de deux heures comprendra aussi une collaboration en mode virtuel entre l’orchestre libanais conduit, depuis Beyrouth, par Harout Fazlian et les artistes et célébrités brésiliens, qui intercaleront le show musical de messages d’espoir adressés à la population libanaise sinistrée », indique la représentante de ce projet au Liban, Pascale Ojeil. Sans oublier le volet purement libanais, comprenant les performances, enregistrées et diffusées en vidéo, de Jahida Wehbé revisitant (sur une proposition de Maestro Fazlian) un grand classique de la chanson brésilienne Samba Em Preludio en version arabo-portugaise ou encore réinterprétant Rah Halfak Bel Ghosn Ya Asfour, l’un des fameux titres de Wadih el-Safi. Outre la participation d’une chorale qui chantera Ya 3achikata al-Ward de Zaki Nassif, le percussionniste Roni Barrak est également au programme de cet Um Abraço Em Beirute. Un événement soutenu par la Chambre de commerce arabo-brésilienne, la Chambre de commerce libano-brésilienne de Rio de Janeiro, la Ligue libanaise et la Fédération des entités libano-brésiliennes de l’État de Rio de Janeiro. Et bénéficiant également de l’appui du ministère la Culture au Liban, où il sera retransmis sur la LBCI et via les réseaux sociaux.


Um Abraço Em Beirute (« Une étreinte pour Beyrouth »). C’est sous cet intitulé plein de chaleur et de solidarité que sera présenté le 20 septembre sur TV Cultura do Brazil un programme musical spécialement dédié au Liban. Et dont l’objectif est de lever des fonds pour venir en aide aux victimes de la double explosion du 4 août au port de Beyrouth. Initié par le...

commentaires (0)

Commentaires (0)