Rechercher
Rechercher

Politique - Liban-Sud

Funérailles d'un partisan d'Amal au lendemain d'une dispute qui a dégénéré avec le Hezbollah

L'origine des violences qui ont opposé les deux partis chiites pourtant alliés sur la scène politique remonte à mercredi soir.

Funérailles d'un partisan d'Amal au lendemain d'une dispute qui a dégénéré avec le Hezbollah

Des fidèles chiites rassemblés dans la banlieue-sud de Beyrouth à l'occasion des commémorations de Achoura. Photo d'archives AFP / ANWAR AMRO

Un partisan du mouvement Amal (du président du Parlement, Nabih Berry) est décédé et dix autres personnes ont été blessées lors d'une dispute qui a dégénéré, jeudi soir, entre des proches de ce parti et des membres du Hezbollah, dans un village proche de Saïda, rapportent plusieurs médias locaux, sur fond de commémoration de l'Achoura.

H. Kh., originaire de Loubieh, dans le caza de Zahrani, est décédé des suites de ses blessures jeudi soir après avoir été pris pour cible par des tirs, a confirmé notre correspondant dans le Sud, Mountasser Abdallah. Les funérailles du jeune homme de 24 ans se sont tenues vendredi, en présence de responsables d'Amal. Toute participation de dirigeants du Hezbollah à l'enterrement a été rejetée par les habitants. 

Après la diffusion sur les réseaux sociaux de vidéos des funérailles, montrant des proches de la victime scandant des slogans injurieux vis-à-vis du secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, le mouvement Amal a dénoncé, dans un communiqué, ces insultes. "Nous condamnons le contenu de certaines vidéos prises pendant les funérailles du martyr, a écrit Amal. "Ces comportements sont individuels", a tenu à souligner le mouvement, qui revient sur "la profondeur des relations" entre les deux partis.

Pour mémoire

Entre le Hezbollah et Amal, la tentation refoulée du divorce


L'origine de la dispute qui a opposé les deux partis chiites pourtant alliés sur la scène politique remonte à mercredi soir. Selon des sources citées dans le quotidien The Daily Star, des partisans d'Amal ont attaqué le cheikh Nehmé Matar proche du Hezbollah, suite à l'affichage par des membres de ce parti de banderoles commémorant l'Achoura. Lors de cette première attaque, les partisans du parti de Nabih Berry ont tiré au-dessus de la tête du cheikh, sans le blesser, et l'ont frappé. Ce dernier a porté plainte dans la journée de jeudi et, quelques heures plus tard, alors qu'il sortait d'une mosquée de Loubieh, il est tombé dans une embuscade tendue par des membres d'Amal, qui l'ont roué de coups à l'aide de bâtons.

Vague de colère
Notre correspondant précise que la dispute a dégénéré lorsque des partisans du Hezbollah, qui voulaient défendre le cheikh, sont intervenus et ont tiré avec des armes automatiques. C'est lors de cet affrontement que H. Kh., membre d'Amal, a été touché au dos et est mort de ses blessures. Trois autres personnes, toutes membres d'Amal, ont été blessées au niveau des jambes. Selon des habitants locaux, cet incident a provoqué une vague de colère dans le village où plusieurs voitures ont été incendiées et une maison détruite.

Les violences se sont calmées après l'intervention de l'armée libanaise. Deux personnes ont été livrées à la troupe par le Hezbollah et trois autres restent recherchées.

Vendredi, l'armée était toujours largement déployée dans le village, où la situation restait tendue mais contrôlée, notamment, après le retrait de tous les partisans du Hezbollah de la localité. 

Amal et le Hezbollah, deux formations chiites, sont politiquement alliés, bien que des tensions existent entre les deux partis chiites sur certains dossiers. 


Un partisan du mouvement Amal (du président du Parlement, Nabih Berry) est décédé et dix autres personnes ont été blessées lors d'une dispute qui a dégénéré, jeudi soir, entre des proches de ce parti et des membres du Hezbollah, dans un village proche de Saïda, rapportent plusieurs médias locaux, sur fond de commémoration de l'Achoura.H. Kh., originaire de Loubieh, dans le caza de...

commentaires (7)

Nadim Gemayel l’a dit la seule façon de sauver le Liban est de faire une confédération d’états laïques pour les uns ,théocratiques pour les autres . Ainsi si Amal et Hezbollah veulent se taper dessus ils auront le même RING !!!A eux les bons gants aux autres les gens!

PHENICIA

18 h 27, le 22 août 2020

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • Nadim Gemayel l’a dit la seule façon de sauver le Liban est de faire une confédération d’états laïques pour les uns ,théocratiques pour les autres . Ainsi si Amal et Hezbollah veulent se taper dessus ils auront le même RING !!!A eux les bons gants aux autres les gens!

    PHENICIA

    18 h 27, le 22 août 2020

  • Selon les normes du coin: un des notres? 2 des tiens ...et rebelote...

    Wlek Sanferlou

    22 h 01, le 21 août 2020

  • Liban laïque?

    PPZZ58

    21 h 59, le 21 août 2020

  • FIGHAR YEKASSER BAADO.

    Gebran Eid

    20 h 14, le 21 août 2020

  • Bien entendu, les assassins ont été arrêtés et seront jugés prochainement.

    Yves Prevost

    19 h 33, le 21 août 2020

  • DIVISION D,URGENCE DU LIBAN EN CANTONS A LA SUISSE POUR GARDER LE PAYS UNI ET POUR SAUVEGARDER LE VIVRE ENSEMBLE DE SES COMMUNAUTES DIVERSES.

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    19 h 27, le 21 août 2020

  • On ne commente pas des batailles de mafieux mais on n’en pense pas moins. Pourvu que ca dure comme dirait l’autre.

    Sissi zayyat

    19 h 23, le 21 août 2020

Retour en haut