Rechercher
Rechercher

Fête de l'Adha

Tensions dans le Akkar sur fond de saisie de moutons

Un manifestant a trouvé la mort à Majdel lors d'affrontements avec l'armée.

Tensions dans le Akkar sur fond de saisie de moutons

Des véhicules et des soldats de l'armée libanaise à Majdel, dans le Akkar, le 31 juillet 2020

Une personne est morte et plusieurs autres ont été blessées, dont dix militaires, vendredi dans la localité de Majdel (Akkar, Liban-Nord), lors d'affrontements opposant des manifestants, qui coupaient la route depuis jeudi pour protester contre la saisie d'un camion transportant des moutons qui devaient être abattus à l'occasion de la fête de l'Adha, et l'armée déployée sur les lieux pour rouvrir la route.

Selon l'Agence nationale d'information (Ani, officielle), les soldats ont été la cible de jets de pierre, auxquels ils ont répliqué en tirant des balles en caoutchouc et des rafales en l'air. Un contestataire, L.S., a trouvé la mort. Quatre autres blessés dans les rangs des manifestants ont été transportés à l'hôpital. Du côté de l'armée, 10 soldats ont été blessés à la suite des jets de pierre, dont deux grièvement, précise un communiqué de la troupe publié en soirée.

Dans la soirée, la famille du défunt a appelé le commandement de l'armée à ouvrir une enquête "transparente préservant nos droits", refusant toute "exploitation" de l'incident. L'armée a indiqué qu'une enquête avait été ouverte.

Les manifestants contestent que les moutons saisis soient issus de la contrebande, comme le soupçonnent les forces de sécurité ayant procédé à la saisie du camion venu du territoire syrien.

Lire aussi

Crise oblige, le Liban célèbre sans moutons la fête de l'Adha

Des milliers de moutons sont généralement abattus chaque année au Liban durant l'Adha, la fête musulmane du sacrifice. Avec la dégringolade de la monnaie nationale, qui a bondi en quelques mois de 1.500 livres pour un dollar à 8.000 livres sur le marché noir, un mouton coûte désormais plus de deux millions de LL, contre 600.000 LL l'an dernier.

Selon notre correspondante Hoda Chedid, le Premier ministre, Hassane Diab, a mené plusieurs contacts afin d'apaiser la situation.


Une personne est morte et plusieurs autres ont été blessées, dont dix militaires, vendredi dans la localité de Majdel (Akkar, Liban-Nord), lors d'affrontements opposant des manifestants, qui coupaient la route depuis jeudi pour protester contre la saisie d'un camion transportant des moutons qui devaient être abattus à l'occasion de la fête de l'Adha, et l'armée déployée sur les...

commentaires (7)

Il faut arrêter de massacrer les moutons! mangez et festoyez sur autre chose,nom de Dieu!

Marie Claude

10 h 44, le 01 août 2020

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • Il faut arrêter de massacrer les moutons! mangez et festoyez sur autre chose,nom de Dieu!

    Marie Claude

    10 h 44, le 01 août 2020

  • C'est parce qu'ils sont privés de viande, ils vont se les garder pour festoyer.

    Je partage mon avis

    08 h 45, le 01 août 2020

  • Les moutons ne passent pas mais les armes du hezb, pas de problème.

    Michael

    02 h 34, le 01 août 2020

  • Ils n’ont qu’à fermer les frontières avec la Syrie ,c’est tellement plus sûr et plus juste. Lorsqu’il s’agit de quelques moutons il y des morts et quand ils s’agit de mazout dans l’autre sens on laisse passer incognito et on ferme le yeux. C’est quoi cette logique à la noix?

    Sissi zayyat

    23 h 15, le 31 juillet 2020

  • Pauvres bêtes tellement mieux que les hommes. Ça me rappelle un dicton français: “Plus je connais les hommes et plus j’aime les bêtes”

    Khoury-Haddad Viviane

    21 h 16, le 31 juillet 2020

  • Cést la guerre des ... moutons!

    IMB a SPO

    20 h 06, le 31 juillet 2020

  • Voila à quoi sert une armée. L’ennemi n'a qu'à bien se tenir, pauvres humains, pauvres moutons.

    Je partage mon avis

    20 h 03, le 31 juillet 2020