Rechercher
Rechercher

Liban

Les dollars seront bientôt disponibles dans les banques, annonce Salim Sfeir

Cette annonce du président de l'ABL intervient alors que la livre libanaise s'échangeait jeudi entre 9.200 et 9.500 livres pour un dollar sur le marché noir.

Les dollars seront bientôt disponibles dans les banques, annonce Salim Sfeir

Le president de l’Association des banques du Liban, Salim Sfeir. Mohammad Azakir/Reuters

Le président de l'Association des banques du Liban (ABL), Salim Sfeir, a annoncé jeudi que des devises en dollars seront bientôt disponibles dans les banques, dans une tentative d'enrayer la chute vertigineuse du taux de change de la livre libanaise face au billet vert sur les marchés noir et parallèle des changes.

Plus tôt dans la journée, M. Sfeir, ainsi que le gouverneur de la Banque du Liban (BDL), Riad Salamé, avaient participé à une partie du Conseil des ministres au Grand Sérail. "Nous avons évoqué lors de la réunion du gouvernement la question du dollar. Je peux annoncer que les dollars seront bientôt disponibles dans les banques et ce, en coopération avec la BDL", a déclaré le président de l'ABL à l'issue d'un entretien avec l'ambassadeur saoudien Walid Boukhari à Yarzé, sans préciser ni la date, ni le taux de change.

Depuis plusieurs mois, le Liban est secoué par la plus grave crise économique de son histoire, marquée par une dépréciation inédite de sa monnaie nationale qui a plongé près de la moitié de la population dans la pauvreté. Officiellement, la livre est toujours indexée sur le dollar depuis 1997 au taux fixe de 1.507 L.L., mais sur le marché noir, la monnaie nationale s'échangeait aujourd'hui entre 9.200 et 9.500 livres pour un dollar selon le site lebaneselira.org, contre 5.000 livres pour un dollar il y a encore deux semaines.

Lire aussi

Le taux de conversion des « dollars libanais » dans les banques passe à 3 850 livres

Une hausse d’environ 1.000 livres par rapport au début de la semaine qui creuse encore plus l’écart avec les taux imposés quotidiennement aux agents de change agréés par l’unité dédiée au sein de la Banque du Liban – entre 3.850 livres le dollar à l’achat et 3.900 à la vente, un niveau inchangé depuis le 18 juin.

Jusque là, la forte hausse du taux livre/dollar sur le marché noir illustre de fait l’inefficacité des mesures annoncées courant juin par l’exécutif et la Banque du Liban pour tenter de le contrôler, qu’il s’agisse du déploiement par la BDL de l’application "Sayrafa" pour enregistrer et contrôler les transactions dans les bureaux de change ; des injections annoncées de liquidités par la Banque centrale ; ou encore des annonces d’arrestations d’agents légaux et illégaux, notamment par la Sûreté générale.


Le président de l'Association des banques du Liban (ABL), Salim Sfeir, a annoncé jeudi que des devises en dollars seront bientôt disponibles dans les banques, dans une tentative d'enrayer la chute vertigineuse du taux de change de la livre libanaise face au billet vert sur les marchés noir et parallèle des changes.

Plus tôt dans la journée, M. Sfeir, ainsi que le gouverneur de la...

commentaires (12)

Les dollars seront bientôt disponibles dans les banques, annonce Salim Sfeir encore un illuminé comme le gouverneur de la BDL c est pas des dollars que le peuple reclame c est de la reforme : un gouvernement d operette laisse faire des déclaration mensongère et inutiles par contre pour annoncer sa demission bientot il est fort

youssef barada

18 h 56, le 04 juillet 2020

Tous les commentaires

Commentaires (12)

  • Les dollars seront bientôt disponibles dans les banques, annonce Salim Sfeir encore un illuminé comme le gouverneur de la BDL c est pas des dollars que le peuple reclame c est de la reforme : un gouvernement d operette laisse faire des déclaration mensongère et inutiles par contre pour annoncer sa demission bientot il est fort

    youssef barada

    18 h 56, le 04 juillet 2020

  • Les dollars seront bientôt disponibles dans les banques, annonce Salim Sfeir encore un illuminé comme le gouverneur de la BDL c est pas des dollars que le peuple reclame c est de la reforme : un gouvernement d operette laisse faire des déclaration mensongère et inutiles par contre pour annoncer sa demission bientot il est fort

    youssef barada

    18 h 56, le 04 juillet 2020

  • Les dollars auraient dû depuis longtemps se trouver dans les banques et non pas chez les changeurs. Donner des dollars aux changeurs au lieu de les remettte aux banques est une pure hérésie. Créer le "dollar libanais" une autre hérésie. Remettre au déposant qui a un compte en dollars, des livres libanaises fixées à un cours fantaisiste et irréel est proprement une grosse arnaque. Combien de couleuvres le pauvre déposant doit encore avaler dans cette République de pacotille?

    Georges Airut

    02 h 06, le 03 juillet 2020

  • Il a le sourire de quelqu’un dont les dollars sont bien à l’abri en Suisse...

    Gros Gnon

    21 h 39, le 02 juillet 2020

  • J'ai peine à y croire... quelques miettes de $... enfin...

    Sybille S. Hneine

    20 h 31, le 02 juillet 2020

  • Rien que la création d'un fond arabe de soutien de la livre, en neutralisant la demande sauvage sur le dollar, peut faire chuter la demande artificielle, et même ramener le taux de change à des valeurs plus réalistes. Mais, avec des réformes concomitantes , pour garantir son succès.

    Chahine

    17 h 57, le 02 juillet 2020

  • Si les Banques pouvaient commencer par ajuster le taux abusif de 1507/1515 LL pour le Dollar et faire appliquer le dernier en date de 3850 LL pour les operations bancaires alors peut être la confiance pourrait renaitre! Cette politique malhonnête avec la complicite de l ‘Etat ne s’est distinguée dans aucun pays a ce jour! 3 Taux pour une devise c’est du jamais vu dans les annales de la finances et c’est la confirmation de l’arnaque continue que subissent les deposants.

    Cadige William

    17 h 42, le 02 juillet 2020

  • SEULE LA FAMILLE ARABE ET LA SAOUDITE EN TETE PEUT AIDER ACTUELLEMENT LE LIBAN JUSQU,A LA FIN DES NEGOCIATIONS AVEC LE FMI. LES ETATS FAILLIS COMME L,IRAN, LA RUSSIE OU LA CHINE ONT EUX MEMES BESOIN D,AIDE. MBS METTEZ LA MAIN SUR LE COEUR ET AIDEZ LE LIBAN COMME L,AVAIT TOUJOURS FAIT LA SAOUDITE. VOUS GAGNEREZ TOUT LE PEUPLE LIBANAIS ET PARTANT LE LIBAN.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    17 h 24, le 02 juillet 2020

  • Vous auriez du faire ca depuis 3 mois au lieu de donner des dollars aux changeurs. Arrêter de mentir et de dilapider l'argent des déposants.

    carlos achkar

    17 h 13, le 02 juillet 2020

  • Arrêtez de raconter des inepties, des slogans accrocheurs vides de sens! Un pays corrompu, volé par sa classe politique, protégée par des mafieux, qui demandent de l’aide, et qui n’ont nullement l’intention d’accrocher une corde à leur cou !!

    LeRougeEtLeNoir

    17 h 09, le 02 juillet 2020

  • SI, SI LES SAOUDIENS ONT L'INTENTION D'AIDER... ESPERONS QUE LES MONTANTS DES AIDES NE SERONT PAS REMIS ENTRE LES MAINS(LES POCHES) DES MEMES : IMBECILES ET/OU VOLEURS , QUI SONT A L'ORIGINE DE NOS MALHEURS. DIEU FAITES QUE CE NE SOIT PAS LE CAS.

    gaby sioufi

    17 h 00, le 02 juillet 2020

  • Un maximum a été fixé, pourquoi ne fait-on rien pour le faire respecter. Par ailleurs, on nous avait annoncé une police des prix dans les magasins : on ne l'a vue nulle part à l'œuvre. Les commerçants fixent les prix à leur guise et revendent jus 8 fois le prix d'achat ! Et ce, même pour des produits locaux. Si ce n'est pas de l'escroquerie manifeste c'est bien imité !

    Yves Prevost

    16 h 42, le 02 juillet 2020