France

Des rassemblements à Paris contre les violences policières interdits

Tirs de gaz lacrymogènes contre des manifestants à Paris, le 2 juin 2020. Photo REUTERS/Gonzalo Fuentes

Les autorités françaises ont interdit des manifestations organisées samedi à Paris contre les violences policières, rappelant l'interdiction en vigueur des rassemblements de plus de dix personnes en raison de la pandémie de nouveau coronavirus.

Des appels à manifester ont été lancés sur les réseaux sociaux, sans déclaration préalable des organisateurs, a souligné le préfet de police de Paris, Didier Lallement, dans un communiqué. Ils devaient avoir lieu en fin d'après-midi sur l'esplanade du Champ de Mars, près de la tour Eiffel.

"Ces rassemblements, pouvant rallier de nombreuses personnes, ne sont pas autorisés par le décret du 31 mai 2020 relatif à l'état d'urgence sanitaire, qui proscrit tout rassemblement, dans l'espace public, de plus de dix personnes", a rappelé le préfet de police.

Didier Lallement avait déjà interdit vendredi deux autres rassemblements prévus samedi à partir de 15H00 devant l'ambassade des Etats-Unis en hommage à George Floyd, un Noir américain de 46 ans asphyxié par un policier blanc à Minneapolis.

Mardi, une manifestation interdite par le préfet de police avait rassemblé à Paris au moins 20.000 personnes à l'appel du comité de soutien à la famille d'Adama Traoré, un jeune homme noir mort en 2016 après une interpellation par des gendarmes en région parisienne.


Les autorités françaises ont interdit des manifestations organisées samedi à Paris contre les violences policières, rappelant l'interdiction en vigueur des rassemblements de plus de dix personnes en raison de la pandémie de nouveau coronavirus.

Des appels à manifester ont été lancés sur les réseaux sociaux, sans déclaration préalable des organisateurs, a souligné le...