Criminalité

Antoine Dagher, un responsable antifraude de la banque Byblos, assassiné à Hazmieh

La victime était en charge du « développement de l’éthique et des standards professionnels » au sein de l’établissement.

Antoine Dagher, une des cadres de Byblos Bank, a été assassiné hier à Hazmieh. Photo DR

Antoine Dagher, cadre supérieur de la banque Byblos en charge du département sur les risques de fraude, a été retrouvé mort hier matin, baignant dans son sang, dans le parking de l’immeuble où il résidait à Hazmieh. L’homme, âgé d’une soixantaine d’années, père d’un garçon et d’une fille, a succombé vers 7h30 à des coups sauvagement portés à la tête, au niveau de l’estomac et de la cage thoracique, à l’aide d’un objet contondant. Une source des forces de sécurité sur place a indiqué à L’Orient-Le Jour qu’au niveau de la poitrine, l’homme portait des traces de coups de couteau, ce qui n’a pu être confirmé officiellement.

C’est l’épouse de la victime, Gisèle, qui gagnait sa voiture pour se rendre au travail, vers 9h, qui a découvert horrifiée le corps sans vie de son mari gisant près de son véhicule et a alerté la police. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes du meurtre. La police a recueilli sur place tous les indices possibles, ainsi que les images prises par les caméras de surveillance disposées dans le quartier. Le sous-sol même de l’immeuble n’en était pas équipé. Elle a également recueilli les témoignages des voisins de la famille, et doit élargir son enquête, notamment en direction du personnel de la banque où travaillait Antoine Dagher. Une chose est sûre, le motif du meurtre n’était pas le vol, car rien ne manquait aux effets que la victime portait sur elle, a indiqué une source informée à L’Orient-Le Jour.

Dans un communiqué, la direction de Byblos Bank a « condamné fermement ce meurtre honteux ». Photo d’archives L’Orient-Le Jour

Dans un communiqué, la direction de la banque a « condamné fermement ce meurtre honteux ». Selon cette source, Antoine Dagher travaillait pour Byblos Bank depuis 2001 et était réputé pour sa droiture professionnelle. Depuis 2013, la victime était responsable du département de l’éthique et de la gestion du risque de fraude (Head of Group Ethics and Fraud Risk Management Department).

Pendant plusieurs années, M. Dagher a donc travaillé sur les questions de conformité (compliance) et d’audit interne.

Cette fonction a pour but de prévenir tout « risque de non-conformité » des opérations bancaires et financières. Traditionnellement, cette fonction opère à deux niveaux : une approche par la déontologie (usages, codes professionnels, procédures internes) ; et un encadrement réglementaire, lorsque les enjeux deviennent significatifs, voire dangereux politiquement ou financièrement. C’est le cas, par exemple, quand cette fonction a pour but la prévention du blanchiment et du financement du terrorisme, la protection de la vie privée et des données et la conduite des activités bancaires et financières.

Toutefois, une source bancaire affirme que « les dossiers sensibles » ne figuraient plus dans la nature des fonctions de la victime, ce qui laisse penser qu’il était uniquement en charge du volet déontologique interne de la fonction de conformité. Depuis 2013, précise cette source, il œuvrait au « développement de l’éthique et des standards professionnels » dans la profession et assurait la formation des employés sur ces sujets. Il était rattaché au siège de la banque situé au centre Sofil (Achrafieh). À L’Orient-Le Jour, une autre source a toutefois confié que des collègues s’inquiétaient pour M. Dagher car il travaillait « sur des dossiers sensibles », en rapport avec sa fonction. Il revient désormais aux enquêteurs de trouver les motifs de cet assassinat qui intervient alors que le Liban vit une crise bancaire grave qui a conduit toutes les banques à pratiquer un « contrôle des capitaux » aussi arbitraire qu’illégal, en raison de leur manque de liquidités, ce qui empêche des milliers de Libanais en colère d’accéder à leurs économies.


Antoine Dagher, cadre supérieur de la banque Byblos en charge du département sur les risques de fraude, a été retrouvé mort hier matin, baignant dans son sang, dans le parking de l’immeuble où il résidait à Hazmieh. L’homme, âgé d’une soixantaine d’années, père d’un garçon et d’une fille, a succombé vers 7h30 à des coups sauvagement portés à la tête, au niveau de...

commentaires (11)

I wrote the following for myself a few days after learning about what had happened. I'd like to share these words now so that people may really know what kind of a man Antoine Dagher really is. -------------------------------------------------- Mango… He baptized me Mango… ever since I was a little boy roaming the building where my neighbor Antoine Dagher lived. Tony is among the most genuine and righteous person I have ever known. His reputation is an abundance of integrity and empathy. They overflowed through him no matter when you met him. Tony has always had a way to brighten anyone’s day no matter what the situation. He was loving, with delightful healing humor at the tip of his tongue always at the ready to soothe the happy and the grieving… Nothing I say or do feels enough to express how much love has shined from Tony and how much deep sorrow and anger I feel when I mourn his painful, gruesome and revolting loss. I am heartbroken. To my brother and sister from a second father and to his caring wife, I love you all. My broken heart goes to you with unconditional love. I know how close you were to him and I know how much you will miss him. I tell you also that Tony still lives. He lives in you and in us. In you through the way you are, and in us all through our memories that will not fade away. Tony will also continue to live on through any honest person on this earth who chooses to uphold a righteous path. Tony, may your soul rest in peace. You are a hero.

Marc Salameh

23 h 36, le 17 juin 2020

Tous les commentaires

Commentaires (11)

  • I wrote the following for myself a few days after learning about what had happened. I'd like to share these words now so that people may really know what kind of a man Antoine Dagher really is. -------------------------------------------------- Mango… He baptized me Mango… ever since I was a little boy roaming the building where my neighbor Antoine Dagher lived. Tony is among the most genuine and righteous person I have ever known. His reputation is an abundance of integrity and empathy. They overflowed through him no matter when you met him. Tony has always had a way to brighten anyone’s day no matter what the situation. He was loving, with delightful healing humor at the tip of his tongue always at the ready to soothe the happy and the grieving… Nothing I say or do feels enough to express how much love has shined from Tony and how much deep sorrow and anger I feel when I mourn his painful, gruesome and revolting loss. I am heartbroken. To my brother and sister from a second father and to his caring wife, I love you all. My broken heart goes to you with unconditional love. I know how close you were to him and I know how much you will miss him. I tell you also that Tony still lives. He lives in you and in us. In you through the way you are, and in us all through our memories that will not fade away. Tony will also continue to live on through any honest person on this earth who chooses to uphold a righteous path. Tony, may your soul rest in peace. You are a hero.

    Marc Salameh

    23 h 36, le 17 juin 2020

  • Justice pour Antoine Dagher et pour sa famille ! Un régime qui s’en prend à des innocents ne tardera pas à chuter comme Son voisin. Je te couvre pour que tu me couvres, n’est ce pas ?

    Alors...

    22 h 15, le 11 juin 2020

  • Le Silence des Autorités et leur Manque de reaction sont assez révélateurs sur l’embarras et les pressions énormes exercées pour la non divulgations du ou des Principaux Antagonistes Concernes. Elle est belle la Justice de mon pays ... et les consequences du Ceasar Act vont encore nous faire découvrir prochainement des Énormités encore plus scandaleuses !

    Cadige William

    07 h 20, le 09 juin 2020

  • Cette information ne fait même un gros titre dans votre journal. Ce monsieur avait-il soulevé de gros lièvres? J'imagine qu'il fallait qu'il fallait qu'il se taise. Mort pour avoir voulu combattre la corruption bancaire. Pauvre famille.

    Sybille S. Hneine

    20 h 42, le 05 juin 2020

  • IL FAUT INVESTIGUE !!! Il faux faire du journalisme d’enquête

    Bery tus

    14 h 59, le 05 juin 2020

  • Dans les pays du Moyen+Orient, les assassinats sont monnaie courante. Tu est mon rival je te tue. On ne se parle plus, on ne discute plus, on assassine et on se réfugie dans un pays voisin. Un député qui appelle au meurtre, un chef d'Etat qui ordonne d'éliminer un chef d'un gouvernement voisin. On est plus à l'aise dans un bunker que dans un palais de 1000 pièces.. Les tribunaux nationaux et internationaux sont faits pour les chiens !

    Honneur et Patrie

    13 h 41, le 05 juin 2020

  • Quand on commence à assassiner les innocents c'est souvent que l'on est acculé ou prêt à aller plus loin dans l'horreur de la bêtise.

    TrucMuche

    12 h 33, le 05 juin 2020

  • Dans pas longtemps cet horrible crime sera dans les oubliettes de l'histoire du Liban, et les assassins commandités par les mêmes personnes qui dirigent le pays auront le sourire narquois … Que Dieu ait pitié de son Âme !

    Le Point du Jour.

    12 h 19, le 05 juin 2020

  • VICTIME POUR AVOIR APPLIQUE LES SANCTIONS AMERICAINES A LA LETTRE PEUT-ETRE. MAIS PAR QUI ?

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    10 h 36, le 05 juin 2020

  • M. Dagher a-t-il été victime de ces dossiers sensibles, voire blanchiment et « contrôle des capitaux ». ? Espérons que l’enquête pourra tout découvrir cette fois .

    Antoine Sabbagha

    08 h 20, le 05 juin 2020

  • Un crime qui se veut exemplaire pour dissuader quiconque de mettre son nez dans les comptes bancaires?

    Marionet

    01 h 38, le 05 juin 2020