États-Unis

Première inculpation fédérale liée aux émeutes de Minneapolis

Scène de pillage lors des manifestations le 1er juin 2020 à Minneapolis contre le meurtre de George Floyd par la police. REUTERS/Lawrence Bryant

Un homme originaire de l'Etat de l'Illinois qui avait apporté des explosifs à des manifestations dans le Minnesota a été inculpé d'incitation à l'émeute par les autorités fédérales américaines, qui ont annoncé là leur première mise en accusation depuis le début des manifestations qui secouent le pays.

Cet homme de 28 ans, Matthew Lee Rupert, a fait 500 kilomètres pour se rendre au sud de Minneapolis avec l'intention de piller et causer des dégâts, affirment les documents transmis à un tribunal fédéral lundi. Ce passage d'un Etat à l'autre donne au gouvernement fédéral le droit de le poursuivre.

Dans une vidéo qu'il a lui-même mise en ligne le 29 mai, on le voit "faire passer des engins explosifs qu'il possédait et encourager d'autres personnes à les lancer sur les forces de l'ordre", explique le ministère américain de la Justice. "J'ai des bombes si certains d'entre vous veulent les lancer... Tenez, j'en ai encore... Allumez-les et jetez-les", peut-on l'entendre dire, selon la plainte. Aucune mention n'est faite de son inclination politique.

Samedi le président républicain Donald Trump et son ministre de la Justice Bill Barr ont expliqué qu'ils allaient viser le groupe d'extrême gauche "Antifa" pour les violences qui émaillent les nombreuses manifestations en hommage à George Floyd, un Noir américain tué il y a un peu plus d'une semaine à Minneapolis.


Un homme originaire de l'Etat de l'Illinois qui avait apporté des explosifs à des manifestations dans le Minnesota a été inculpé d'incitation à l'émeute par les autorités fédérales américaines, qui ont annoncé là leur première mise en accusation depuis le début des manifestations qui secouent le pays.

Cet homme de 28 ans, Matthew Lee Rupert, a fait 500 kilomètres pour se...