Rechercher
Rechercher

Société

Chaîne de solidarité de l’ordre de Malte auprès des hôpitaux gouvernementaux

Pour répondre aux grands besoins engendrés par la pandémie de Covid-19, l’Association libanaise des chevaliers de Malte a lancé une levée de fonds spécialement dédiée à cet effet, qui lui a permis de distribuer une grande partie de l’équipement médical qu’elle a pu importer aux hôpitaux gouvernementaux.

L’hôpital gouvernemental de Bécharré recevant le don de l’ALCM.

Alors que la pandémie de coronavirus a gravement secoué les systèmes de santé de nombreux pays, le secteur sanitaire et hospitalier au Liban continue de se battre pour relever ce défi qui vient s’ajouter au marasme économique et social.

L’Association libanaise des chevaliers de Malte (ALCM) a réagi dès les premières heures de l’épidémie, adaptant ses 10 centres médico-sociaux disséminés sur l’ensemble du territoire, ainsi que ses cinq unités médicales mobiles, de manière à poursuivre son action humanitaire tout en prenant les mesures et précautions nécessaires pour protéger tant son personnel que les patients.

Pour répondre efficacement aux cris d’alarme lancés par les différents hôpitaux qui s’inquiétaient de ne pouvoir accueillir un grand nombre de malades atteints du coronavirus si la crise venait à s’aggraver, en raison du manque d’équipements, l’ALCM a très vite organisé une campagne d’aide. Objectif : soutenir les équipes soignantes dans leur lutte contre le Covid-19.

À la suite d’une levée de fonds spécialement dédiée à cet effet, l’association a pu obtenir, grâce à son réseau et ses connexions, des ventilateurs produits par la société française Air Liquide – l’une des plus importantes entreprises spécialisées dans la fabrication de ce matériel –, de même qu’un grand nombre de tests rapides de dépistage et PCR.


La délégation de l’ALCM remettant le ventilateur au directeur de l’hôpital gouvernemental de Tyr.


Ces ventilateurs, compacts et fonctionnels, présentent l’avantage d’être transportables et manipulables tant en salle de soins que dans une ambulance. Ils peuvent par ailleurs être utilisés sur les enfants comme les adultes, dans leur format invasif ou non invasif, permettant ainsi aux établissements hospitaliers de recevoir des patients souffrant d’infections respiratoires, qu’elles soient induites par la grippe saisonnière, des allergies ou encore le Covid-19.

L’association a souhaité en faire bénéficier des institutions qui jouent un rôle-clé dans la lutte contre le coronavirus. L’armée libanaise a ainsi reçu cinq ventilateurs, et ce dans le cadre d’un protocole de coopération signé par l’ALCM et les services de santé de la troupe ; l’Hôtel-Dieu de France, premier hôpital universitaire à s’investir dans la lutte contre le coronavirus, a bénéficié de quatre ventilateurs ; et la Croix-Rouge libanaise a été dotée d’un ventilateur.

Lire aussi

« Entre l’Hôtel-Dieu de France – USJ et l’ordre de Malte, une amitié de longue date »

Conformément à la vocation première de l’ordre de Malte qui est d’apporter secours et assistance aux pauvres et aux malades, l’ALCM a choisi d’élargir son initiative aux hôpitaux gouvernementaux des régions périphériques ou éloignées de la capitale. Ces établissements reçoivent et traitent des populations délaissées et souvent à faible revenu, et souffrent, pour certains, d’une grave pénurie en équipements médicaux nécessaires au traitement et à l’isolement des patients contaminés. Une délégation de l’association s’est donc déplacée pour remettre un ventilateur à chacun des établissements hospitaliers sélectionnés, de façon à couvrir l’ensemble du territoire libanais – dont des zones desservies en soins de santé primaires par les centres ou unités médicaux mobiles de l’ALCM –, de Bécharré à Tyr, en passant par Batroun, Baalbeck, Rachaya, Machghara, la Quarantaine, Jezzine, Nabatiyé et Cana.

Une initiative bienvenue pour ces structures hospitalières, notamment celles parmi elles qui restent sous-équipées et manquent de personnel qualifié. Certains de ces hôpitaux ont d’autant plus besoin de financement et d’équipements médicaux qu’ils sont situés dans des régions particulièrement démunies, parfois à proximité d’importants camps de réfugiés.

Placer l’humain au centre de l’action

Pour l’hôpital de Bécharré, qui était entré de plain-pied dans la lutte contre le Covid-19 à la suite du grand nombre de cas recensés dans cette localité du Liban-Nord, la donation de l’ALCM est intervenue à point nommé alors que les équipes médicales avaient déjà expérimenté les symptômes et complications de cette maladie.

D’ailleurs, sur l’ensemble du territoire, les directions et les personnels soignants des hôpitaux gouvernementaux visités par l’ALCM s’accordent sur une conviction commune : indépendamment des manques et des vicissitudes auxquels ils font face, l’essentiel reste de placer l’humain au cœur de l’action et des décisions, fussent-elles médicales, économiques ou politiques. C’est en effet sur ce credo que l’ordre de Malte fonde l’ensemble de son action de terrain auprès des plus souffrants. C’est à travers cette mission qui est la sienne qu’il a souhaité créer cette chaîne de solidarité auprès des hôpitaux gouvernementaux, afin de leur donner les moyens de poursuivre leur action de proximité auprès des populations défavorisées.

Cette tournée auprès de 10 hôpitaux publics du Liban complète le projet consacré à la lutte contre le coronavirus lancé par l’Association libanaise des chevaliers de Malte, qui aura fait don à 13 institutions-clés du secteur de la santé d’un total de 20 ventilateurs, 3 000 tests rapides de dépistage du Covid-19, 1 000 tests PCR, ainsi qu’un appareil d’extraction automatisé qui complète le dispositif de dépistage PCR, avec ses accessoires (2 000 kits d’extraction).



Alors que la pandémie de coronavirus a gravement secoué les systèmes de santé de nombreux pays, le secteur sanitaire et hospitalier au Liban continue de se battre pour relever ce défi qui vient s’ajouter au marasme économique et social.

L’Association libanaise des chevaliers de Malte (ALCM) a réagi dès les premières heures de l’épidémie, adaptant ses 10 centres...

commentaires (1)

Bravo et un grand Merci,que ca soit un exemple pour d'autres

Mona Joujou Dfouni

17 h 48, le 29 mai 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Bravo et un grand Merci,que ca soit un exemple pour d'autres

    Mona Joujou Dfouni

    17 h 48, le 29 mai 2020