Rechercher
Rechercher

Société - Coronavirus

Un million de masques vont être distribués gratuitement au Liban

Le ministre du Tourisme, Ramzi Moucharrafiyé, a prévenu que tous les établissements enfreignant la mobilisation générale seront mis sous scellés.

Le ministre libanais de la Santé, Hamad Hassan, portant un masque, au Grand Sérail. Photo d'archives An-Nahar

Le ministre de la Santé, Hamad Hassan, a annoncé lundi qu'un million de masques allaient être distribués gratuitement, alors qu'un relâchement des règles de distanciation sociale et des mesures préventives contre la propagation du nouveau coronavirus a de nouveau été observé dans certaines villes durant la période du Fitr. Sur la chaîne locale LBCI, M. Hassan a indiqué que ces masques seront distribués par les municipalités dans les grandes villes, et dans les dispensaires dans les localités plus petites, confirmant par ailleurs que le non-port du masque ne sera pas sanctionné par des amendes.

Le 18 mai, le Liban avait repris son déconfinement progressif après quatre jours de bouclage total, imposé pour lutter contre la recrudescence des cas de contamination. Le pays poursuit donc en ce moment sa troisième phase de déconfinement, alors que la quatrième étape aurait dû commencer lundi. Cette phase prévoyait notamment la réouverture des établissements scolaires, qui a été depuis annulée avec la décision prise par le ministre de l'Education, Tarek Majzoub, de terminer l'année scolaire via l'enseignement à distance et de supprimer exceptionnellement les épreuves du brevet et du baccalauréat libanais. Parallèlement au déconfinement, le gouvernement a décidé de prolonger la mobilisation générale, en vigueur depuis le 15 mars, jusqu'au 7 juin et n'a pas encore statué sur la prochaine réouverture de l'aéroport international de Beyrouth, le seul du pays, qui était initialement prévue le 8 juin.

Dans ce cadre, le ministre du Tourisme, Ramzi Moucharrafiyé, a prévenu que "tous les établissements qui enfreignent la mobilisation générale seront mis sous scellés". Lundi, une boîte de nuit de Furn el-Chebback, dans le sud-est de Beyrouth, a été fermée par les Forces de sécurité intérieure après avoir rouvert ses portes.

Lire aussi

Foyer de coronavirus, Ras el-Nabeh prend peur

Lundi, seuls cinq nouveaux cas de coronavirus ont été détectés parmi des personnes venant de l'étranger et rentrées à Beyrouth avec les derniers vols de rapatriement qui ont atterri dimanche. Ce chiffre est à relativiser, la majorité des laboratoires chargés d'effectuer les tests de dépistage ayant fermé leurs portes ces derniers jours en raison de la fête du Fitr, qui marque la fin du mois de ramadan. Le nombre de nouveaux cas a considérablement baissé depuis samedi, en comparaison avec les chiffres records enregistrés jeudi et vendredi dernier, le bilan quotidien dépassant les 60 nouvelles contaminations.

Dimanche, M. Hassan avait réaffirmé que les autorités pourraient décider d'un nouveau blocage du pays "si le nombre de lits disponibles pour les personnes contaminées n'était plus suffisant".
Le ministre de la Santé, Hamad Hassan, a annoncé lundi qu'un million de masques allaient être distribués gratuitement, alors qu'un relâchement des règles de distanciation sociale et des mesures préventives contre la propagation du nouveau coronavirus a de nouveau été observé dans certaines villes durant la période du Fitr. Sur la chaîne locale LBCI, M. Hassan a indiqué que ces...
commentaires (2)

Pourvu que la distribution de ces masques soit transparente et apparente c.à.d. qu'on constate bien la différence après cette distribution, et que ces masques ne soient pas lancés dans le circuit détestable de la corruption ( ex: une personne s'accapare de dizaines de masques, et d'autres n'auront pas..). Aussi, il est demandé de spécifier le genre des masques ( couleur's', lavables ou non, etc...). A votre attention. , Monsieur le Ministre.

Esber

14 h 19, le 26 mai 2020

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Pourvu que la distribution de ces masques soit transparente et apparente c.à.d. qu'on constate bien la différence après cette distribution, et que ces masques ne soient pas lancés dans le circuit détestable de la corruption ( ex: une personne s'accapare de dizaines de masques, et d'autres n'auront pas..). Aussi, il est demandé de spécifier le genre des masques ( couleur's', lavables ou non, etc...). A votre attention. , Monsieur le Ministre.

    Esber

    14 h 19, le 26 mai 2020

  • je demande a ce ministre de mettre sous scelles 128 +++ deputes, 20 +++ minsitres ( donc actuels et precedents ) ainsi que leurs familles, avoirs ,leurs body guards,chauffeurs & serviteurs domestiques. les resultats seuls suite a l'ouverture d' une enquete minutieuse par un groupe de magistrats en deciraient de leur sort.

    Gaby SIOUFI

    12 h 24, le 26 mai 2020

Retour en haut