Rechercher
Rechercher

Confinés en cuisine

« Spaghetti al pomodoro fresco e basilico » de Isabella Baffa, le goût de l’enfance

En ces jours de confinement « variable », alors que les heures s’étirent encore dans nos intérieurs, continuons à investir notre cuisine, histoire de se faire du bien, de passer le temps, de redécouvrir le plaisir du fait maison. Pour vous accompagner dans cette savoureuse aventure, « L’Orient-Le Jour » vous propose, deux fois par semaine, des recettes faciles et rapides, des recettes « bonne humeur » confiées par des chefs libanais établis au pays ou dans un autre coin de ce monde à l’arrêt. Entre une pincée de sel et de poivre, ils nous confient, aussi, comment cette épidémie a bouleversé leur vie, leur travail, leurs rêves dès que les restaurants pourront rouvrir leurs portes de manière régulière. Aujourd’hui, Isabella Baffa nous accompagne aux fourneaux.

Isabella Baffa aux fourneaux avec une passion, les pâtes et les sauces sous toutes leurs formes.

« À l’arrêt depuis le 8 mars, il m’a fallu apprendre, comme d’ailleurs le monde entier, un nouveau mode de vie beaucoup plus contraignant. Plus de visites, plus de poignées de main, plus d’accolades, plus de baisers, plus d’amis, de famille et petits-enfants qui sont ma passion et ma joie de vivre. Juste la distance, la solitude, la réflexion, une importante remise en ordre, un rappel à l’ordre imposé par la nature.

Pour tenir la route, une marche quotidienne, du yoga, de la lecture, de la peinture, du bricolage, des classements de photos (mon autre passion), des rangements (beaucoup de rangements) et surtout de la cuisine.

Mes sauces Sapori di Tery étaient à l’arrêt depuis le début de la Covid-19. Mon fournisseur de bocaux étant lui aussi confiné, je ne pouvais pas préparer ni stocker les sauces, encore moins les livrer.

Lire aussi

Isabella Baffa, une cuisine d’amour

Mais baisser les bras n’est pas une option. Alors, je me suis remise cette semaine à la production de mes sauces en tenant compte de nouveaux paramètres d’hygiène. J’y ai pris plaisir comme lorsqu’on retrouve ses enfants après un long voyage. J’ai aussi lancé une page YouTube Isabella Baffa sur laquelle je poste régulièrement des tuto cuisine, une autre façon de donner mes cours de cuisine. J’y partage mes recettes coup de cœur, inspirées par les produits de saison, avec un tas d’astuces sur la cuisine italienne. Et un site

www.saporiditery.com pour partager la meilleure manière d’utiliser mes sauces en cuisine.



Les spaghetti al pomodoro fresco e basilico de Isabella Baffa, simples et bons. Photos DR

Dans ces longs moments de solitude et de réflexion, j’ai repensé à mes projets en attente, et notamment à celui de créer un espace d’accueil pour donner des cours aux personnes qui aiment cuisiner, d’une part, et pouvoir nourrir les plus défavorisés, d’autre part. J’y travaille depuis plus d’un an. Entre planifications budgétaires et techniques, je voyais déjà se profiler les complications économiques et surtout celles que le pays affrontait depuis bien avant le 17 octobre 2019. Ce que le Liban traverse depuis 7 mois me confirme que le besoin existe et qu’à travers tous ces élans de solidarité et surtout l’absence d’un État, ce projet verra le jour, mais sous une forme modifiée. Nous connaissons tous les besoins pressants que cette révolution a révélés et dévoilés au grand jour.

En attendant que la crise passe, je me suis mise à cuisiner en groupe pour 100 à 200 personnes. Joindre des initiatives existantes et servir des repas. Préparer des plats que j’envoie là où il y a un besoin. J’aime le faire parce que je sens qu’une partie de moi accompagne ces personnes seules.

Lire aussi

La « khodra w batata » de Joe Barza


Lorsque j’ai envie de me faire plaisir, il y a une recette que j’aime, simple et qui me met de bonne humeur. C’est une recette que tout le monde peut faire avec cinq ingrédients basiques que nous avons presque tous dans nos cuisines. Ma mère disait qu’elle pouvait manger ce plat à tout moment de la journée, y compris au petit déjeuner ! Je partage donc avec vous une partie de mon enfance et de mon adolescence.

La tomate a commencé à être utilisée dans la cuisine au début du XIXe siècle pour assaisonner les pâtes. La combinaison spaghetti-tomate est considérée comme le fondement de la cuisine italienne. La première recette est tirée d’un livre de cuisine daté de 1839 d’Ippolito Cavalcanti, un noble napolitain fin gourmet. Elle n’a pas pris une ride. Simple, appétissante, il suffit, pour la faire, d’avoir de la tomate fraîche, des spaghettis, de l’oignon ou de l’ail, du basilic, du sel et du poivre. »



Les spaghetti al pomodoro fresco e basilico de Isabella Baffa, simples et bons. Photos DR

SPAGHETTI AL POMODORO FRESCO E BASILICO

Pour 4 personnes

Ingrédients

380 g de spaghettini ou linguini (ou plus, si vous êtes de gros mangeurs !)

800 g de tomates en grappes

4 gousses d’ail (facultatif)

2 oignons verts

50 cl d’huile d’olive (ou de quoi bien couvrir votre poêle)

1 botte de basilic

Sel et poivre

Préparation

Faites bouillir une grande casserole d’eau pour les pâtes.

Coupez les oignons verts en rondelles.

Écrasez l’ail.

Coupez les tomates en quatre.

Versez l’huile d’olive dans une poêle à feu doux, ajoutez les oignons verts et l’ail pour quelques minutes en prenant soin de ne pas les brûler.

Ajoutez les tomates pour quelques minutes.

Ne laissez pas cuire les tomates trop longtemps afin qu’elles gardent leur fraîcheur et leur croquant.

Dès que l’eau commence à bouillir dans la casserole, ajoutez 3 cuillères à soupe de gros sel. Attention, n’ajoutez pas d’huile !

Jetez les pâtes dans la casserole, mélangez-les rapidement pour éviter que le choc thermique ne les colle.

Respectez le temps de cuisson indiqué sur le paquet. Petite astuce : ajoutez la mousse qui se forme quelques minutes après avoir jeté les pâtes à la poêle qui contient l’huile, les oignons verts et les tomates. L’amidon relâché par les pâtes permettra à la sauce d’avoir une consistance plus dense.

Retirez vos pâtes quand la cuisson est terminée, égouttez-les et jetez-les dans la poêle qui contient huile, oignons verts et tomates. Il ne faut pas rincer les pâtes à l’eau froide…

Hachez le basilic à la main, ajoutez-le aux pâtes aux tomates.

Mélangez bien pendant une minute.

Assaisonnez avec le sel et le poivre selon votre goût.

Retirez du feu et servez.

Mon conseil : les pâtes se mangent à peine servies et n’aiment pas attendre…




« À l’arrêt depuis le 8 mars, il m’a fallu apprendre, comme d’ailleurs le monde entier, un nouveau mode de vie beaucoup plus contraignant. Plus de visites, plus de poignées de main, plus d’accolades, plus de baisers, plus d’amis, de famille et petits-enfants qui sont ma passion et ma joie de vivre. Juste la distance, la solitude, la réflexion, une importante remise en...

commentaires (1)

Simply great!

Metni Antoine

07 h 25, le 20 mai 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Simply great!

    Metni Antoine

    07 h 25, le 20 mai 2020