Rechercher
Rechercher

Initiative

Un Festival du conte 2.0 anti-Covid-19

L’événement, qui fête cette année ses 20 ans, va diffuser sur sa page Facebook des vidéos des conteurs à défaut d’une édition « normale ».

L’affiche du Festival international du conte. Photo DR

Depuis 20 ans, il réunit à Beyrouth et plus récemment à Hammana, petits et grands, francophones et arabophones, autour d’histoires de mille et une inspirations, colportées par des conteurs venus des quatre coins du globe.

Le Festival international du conte, organisé par la Maison des arts et du conte, devait fêter cette année son 20e anniversaire en grande pompe. Mais voilà, en raison de la pandémie du coronavirus et des mesures de distanciation imposées en vue d’endiguer la propagation de la maladie, les organisateurs ont été contraints d’annuler l’événement. Mais pour ne pas couper le lien, ils ont décidé d’offrir malgré tout une plateforme virtuelle aux conteurs invités cette année. Les conteurs du festival ont ainsi enregistré quelques histoires qui seront postées sur la page Facebook de l’association les 7 et 8 mai.

« Notre festival, créé le 1er février 2000, aurait dû, à l'occasion de son 20ème anniversaire, fêter l'événement avec son public à la Maison de l’artiste à Hammana les 7, 8 et 9 mai 2020. Malheureusement, les circonstances du pays et de la quasi-totalité de la planète en ont voulu autrement. A défaut de pouvoir nous mouvoir, nous avons décidé de communiquer avec notre public à partir de nos lieux de confinement aux dates prévues initialement pour nos retrouvailles », explique à L'Orient-Le Jour Paul Mattar, directeur de la Maison des arts et du conte.

Seront ainsi diffusés, sur la page Facebook de l’association, le jeudi 7 mai, des contes en arabe dits par Hussein Loubani, Jihad Darwiche, Khaled Naanaa, Nassim Alwan et Rajaa Bchara. Et le vendredi 8 mai, des contes en français proposés par Anne-Lise Vouaux-Massel, Barbara Glet, François Vincent, Jihad Darwiche et Chantal Mailhac.

Lire aussi

Pierre Mouzannar et son conte d’une nuit arabe

« Nous ne voulions pas nous enfermer dans notre coin sans partager avec vous la joie d’avoir 20 ans. Avec cette simulation de tenue du festival « en ligne » nous essayons de garder la tête au-dessus de l’eau et de ne pas nous noyer complètement, avec l’espoir que la tempête se fera plus clémente et nous permettra, l’année prochaine, de continuer à partager avec vous, face à face, corps à corps, de nouveaux moments exceptionnels avec les conteurs », lance M. Mattar au public du Festival international du conte. « Merci d’être là, aujourd’hui virtuellement, demain physiquement », poursuit-il, avant de conclure : « Ce qui compte, c’est que nous nous rencontrions. C’est notre raison de vivre. A bientôt »

La Maison des arts et du conte est une association basée à Beyrouth qui agit dans le domaine du conte, de la tradition orale et de la mémoire populaire. Elle organise chaque année le Festival international du conte. Elle propose également, dans les milieux scolaires, associatifs ou professionnels, des ateliers de formation sur l’art de conter.


Depuis 20 ans, il réunit à Beyrouth et plus récemment à Hammana, petits et grands, francophones et arabophones, autour d’histoires de mille et une inspirations, colportées par des conteurs venus des quatre coins du globe.

Le Festival international du conte, organisé par la Maison des arts et du conte, devait fêter cette année son 20e anniversaire en grande pompe. Mais voilà, en...

commentaires (0)

Commentaires (0)