Rechercher
Rechercher

sécurité

Un cadre du Hezbollah assassiné au Liban-Sud

Contactée par L’OLJ, Rana Sahili, responsable adjointe des relations médias du parti chiite, a indiqué que la victime était un "martyr combattant", précisant que l'enquête était en cours.

Mohammad Ali Younès, cadre du Hezbollah. Photo fournie par M.A.

Un cadre du Hezbollah a été tué samedi par des inconnus au Liban-Sud, a annoncé dans la matinée l'agence de presse iranienne Fars. Selon des sources non-officielles citées par l'agence, Ali Mohammad Younès était en charge du dossier des agents étrangers et des espions.

La veille, l'Agence nationale d'information (Ani, officiellle) avait indiqué qu'une personne, originaire de Jebchit, dans le caza de Nabatiyé, au Liban-Sud, avait été retrouvée sans vie dans sa voiture, sur la route reliant les villages de Qaqiyé el-Jisr et Zawter al-Gharbiyé. La victime a été visée par plusieurs balles et poignardée à plusieurs reprises. L'Ani avait également indiqué qu'un suspect avait été arrêté.

Contactée dans la journée par L’Orient-Le Jour, Rana Sahili, responsable adjointe des relations médias du parti chiite, a indiqué que la victime était un "martyr combattant", précisant que l'enquête était en cours.

Le mois dernier, le pays avait été secoué par l'affaire Amer Fakhoury, geôlier de la prison de Khiam pendant l’occupation israélienne du Liban-Sud qui avait été exfiltré vers les États-Unis, malgré une interdiction de voyager, après avoir été relâché sur décision de la justice militaire alors qu'il avait été arrêté en septembre 2019.

Quelques jours après cette exfiltration, un retraité des Forces de sécurité intérieure, le caporal Antoine Hayek, qui avait été sous les ordres de Amer Fakhoury, avait été tué par balles dans son magasin situé à Miyé Miyé, à l’est de Saïda.

Par ailleurs, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, doit s'exprimer mardi soir à la télévision.




Un cadre du Hezbollah a été tué samedi par des inconnus au Liban-Sud, a annoncé dans la matinée l'agence de presse iranienne Fars. Selon des sources non-officielles citées par l'agence, Ali Mohammad Younès était en charge du dossier des agents...

commentaires (7)

Sa tenue militaire a été homologuée?

Georges Olivier

10 h 19, le 06 avril 2020

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • Sa tenue militaire a été homologuée?

    Georges Olivier

    10 h 19, le 06 avril 2020

  • "ils" s entre-tuent pour cacher d autres opérations.

    Marie Claude

    09 h 56, le 06 avril 2020

  • "Celui qui combat par l'épée périra par l'épée". Appartenir à une milice signifie accepter d'avance le risque d'être tué. Pas besoin d'une oraison funèbre.

    Yves Prevost

    07 h 35, le 06 avril 2020

  • Il faut bien que de son 36ème dessous il soutienne ses murs qui se lézardent et son parti qui se délite.

    Je partage mon avis

    21 h 01, le 05 avril 2020

  • UN... POUR... UN !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    20 h 30, le 05 avril 2020

  • "Hassan Nasrallah, doit s'exprimer mardi soir à la télévision." Vraiment!? Il doit? Rien ne l'oblige walaw!

    Wlek Sanferlou

    18 h 11, le 05 avril 2020

  • Ali Younes était en charge du dossier des agents étrangers et des espions, JE PENSAIS QUE CES AFFAIRES DEPENDAIENT UNIQUEMENT DE LA SURETE DE L'ETAT ET PAS D'UN PARTI. LA PREUVE QUE NON EST EVIDENTE DANS LE CONTEXTE AUJOURDH'UI ON PEUT MEME PENSER QU'IL A ETE LIQUIDE PAR CELA MEME QUI L'ONT MIS A CE POSTE CAR IL ME SEMBLE INCROYABLE QUE DANS DES REGIONS CONTROLEES PAR HEZBALLAH ON PUISSE FAIRE UN CRIME PAREIL SANS ETRE DANS LE SECRET DES DIEUX ET SANS L'ACCORD DU PLUS HAUT SOMMET DE HB Un cadre du Hezbollah a été tué samedi par des inconnus au Liban-Sud, a annoncé dans la matinée l'agence de presse iranienne Fars. C'EST DE LIRAN QU'ON APPREND LE TITRE DE CETTE PERSONNE ALORS QUE L'ANI PARLAIT D'UN INDIVIDU TUE DANS LA REGION QUI DONC DIRIGE HEZBALLAH???? SUITE A MARDI DANS LE FUTUR DISCOUR DE NASRALLAH

    LA VERITE

    14 h 21, le 05 avril 2020