X

Liban

Le nouveau ministre commence à faire le ménage, Bassil dément tout lien avec les fonctionnaires démis

Télécoms

Talal Hawat a congédié des employés inefficaces, sans se fonder sur leur appartenance à un camp politique, affirme une source interrogée par « L’Orient-Le Jour ».

Claude ASSAF | OLJ
18/02/2020

C’est un nouveau style que le ministre des Télécommunications, Talal Hawat, a inauguré en décidant de lutter contre la corruption et de s’attaquer aux employés inefficaces et parfois aux salaires mirobolants. Des décisions qui ont été déformées sur les réseaux sociaux et certains médias, poussant le bureau du chef du Courant patriotique libre (CPL), Gebran Bassil, à démentir hier que certains de ces fonctionnaires aient été recrutés à la faveur de l’intervention de M. Bassil.Les premières informations faisaient état d’un renvoi de 83 fonctionnaires, dont plus de la moitié auraient été embauchés grâce au chef du CPL. Ils auraient reçu des traitements élevés, sans fournir un quelconque travail en contrepartie. Toujours selon ces informations, M. Hawat aurait également renvoyé quatre conseillers dont il n’a pas besoin. Les mêmes sources avaient en outre affirmé qu’en réaction au licenciement d’employés qui lui sont proches, M. Bassil a demandé au ministre de revenir sur sa décision, le menaçant même ; mais ce dernier n’a pas plié. Le ministre aurait indiqué qu’il compte annoncer, lors d’une prochaine conférence de presse, une réduction des prix des communications téléphoniques réalisée avec la somme représentant les salaires supprimés.

Contactée par L’Orient-Le Jour, la vice-présidente du CPL, May Khoreiche, a réitéré le démenti de son parti publié dans un communiqué. « Le bureau du chef du CPL nie de manière ferme les rumeurs diffusées autour d’intérêts ou de relations que celui-ci aurait avec les fonctionnaires du ministère des Télécoms démis par M. Hawat », indique le texte, soulignant que le chef du parti aouniste « n’a aucune connaissance du sujet et n’a entrepris aucun contact avec le ministre ni à ce propos ni autour d’autres propos concernant le ministère des Télécoms ».


0,1/1000 des rentrées d’Alfa et Touch

Selon une source proche du nouveau ministre des Télécoms, il s’avère que ce dernier a en effet pris des mesures à l’encontre de fonctionnaires. Il n’a pourtant pas agi en visant tel ou tel camp politique, mais plutôt en examinant au cas par cas l’efficacité du travail de chacun pour congédier celui qui ne travaille pas. Quant au chiffre de 83 fonctionnaires licenciés, il est exagéré, seules 11 personnes ayant été licenciées à ce jour. Celles-ci ont été choisies parmi les 54 membres d’une commission qui gère deux sociétés, Mic 1 et Mic 2, appartenant au ministère des Télécoms et chargées respectivement de gérer les contrats de l’État avec les deux opérateurs de téléphonie mobile, l’égyptien Orascom (Alfa) et le koweïtien Zain (Touch). Tous les membres de la commission avaient été désignés à leurs postes par les différents ministres qui se sont succédé à la tête du ministère, la plupart sur base de considérations politiques et clientélistes. Selon la source proche du nouveau ministre, plus de 50 % d’entre eux ne fournissent aucun travail alors qu’ils perçoivent des salaires mirobolants. Ceux-ci sont de l’ordre de 0,1/1000 des rentrées d’Alfa et de Touch. Soit, calcule la source précitée, une somme de 1,8 million de dollars annuels. Les traitements sont répartis de manière inégale, certains employés touchant 8 000 dollars par mois, tandis que d’autres perçoivent 3 000 dollars, un montant également non dédaignable.

Talal Hawat, ministre proposé par le groupe parlementaire de la Rencontre consultative mené par Faycal Karamé, n’a pas ciblé spécifiquement des fonctionnaires protégés par Gebran Bassil, d’autant que ce dernier est un allié, note cette source. Font partie de ceux qui ont été remerciés le neveu de l’ancien ministre des Télécommunications Jamal Jarrah (courant du Futur), l’ancien secrétaire général du Conseil des ministres Fouad Fleifel (proche du Futur), ainsi qu’un coordinateur du parti de Saad Hariri dans la région de la Békaa, ou encore un autre fonctionnaire recruté grâce à M. Hariri, Mohammad Chaabane.

Quant aux 4 conseillers qui auraient été renvoyés par M. Hawat, la source interrogée affirme qu’ils se sont retirés de leur propre initiative, à l’arrivée du nouveau ministre.

En réponse à une question de L’OLJ sur le point de savoir si les personnes qui ont perdu leur poste relèvent donc d’un même camp politique, la source réitère que les mesures prises par M. Hawat ne sont fondées sur aucune base politique, mais seulement sur la non-productivité. Au cas où de nouvelles embauches sont nécessaires à l’avenir, elles se fonderont sur les seuls critères de compétence, indique-t-elle, précisant que la partie qui a proposé M. Hawat à la tête du ministère des Télécoms lui donne toute la latitude de gérer techniquement ce ministère comme il l’entend.

Est-il vrai que M. Hawat compte réduire les factures de la téléphonie mobile et annoncer cette nouvelle dans une prochaine conférence de presse ? Le ministre étudie toutes les possibilités qui pourraient conduire à une telle réduction, indique la source, estimant qu’il ne tiendra pas de point de presse avant une dizaine de jours, le temps de se pencher sur d’autres questions, comme par exemple le sort des contrats d’Alfa et Touch, prolongés de manière irrégulière par son prédécesseur Mohammad Choucair.


Cet article a été modifié le 19 février 2020 à 11h car une erreur s'était glissée quant au lieu d'origine d'une des personnes licenciées.


Lire aussi

Recrutements abusifs : pas moins de 32 000 irrégularités, révèle Kanaan

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Gros Gnon

"... il compte annoncer, lors d’une prochaine conférence de presse, une réduction des prix des communications téléphoniques réalisée avec la somme représentant les salaires supprimés. ..."

Faisons un petit calcul.
83 fonctionnaires x 10’000$ x 12 mois, disons que ça fait 1’000’000$ par an.
Répartis sur 2’000’000 d’abonnés, ça fait une réduction de 0.5$ par an.
Génial! Merci beaucoup!
Ceci dit, c’est un premier pas. A encourager donc.

Irene Said

Mais enfin...comment ose-t-on soupçonner un seul instant que saint-n'y-touche jamais soit impliqué dans n'importe quelle affaire pas très réglo...lui le phare-héritier lumineux du maxi-phare ???
Irène Saïd

Liban Libre

Première bonne nouvelle depuis très longtemps…Bravo Mr Hawat quant à l’imbassil je n’ai jamais vu un bouffon pareil, ce type se fait haïr nos seulement de ses ennemis mais de ses supposes allies. lol

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

DANS TOUS LES MINISTERES IL FAUT SE DEBARRASSER DES EMBAUCHES PAR CARTES D,INTRODUCTION AU LIEU DE DIPLOMES ET SURTOUT DE CEUX CASES PAR BASSIL ET BERRY ET CO.

Chucri Abboud

Ce gouvernement ne fait qu'entériner une décision que son prédecesseur avait prise déjà mais qu'il n'avait pas eu le temps de mettre en pratique .
N'alamons pas le public avec des fake news , avec le but de chercher la petite bête afin de dénigrer qui vous savez

Citoyen

Ça demande plus de transparence que malheureusement on n'aura jamais. Rappelez vous les milliards expédiés en fin 2019 et dont on a promis de faire la lumière. Plus personne n'en parle. Par contre des milliers de dollars récupérés sur des faux fonctionnaires dont ne sait pas s'il ne seront pas recasés ailleurs sous la pression d'un tel ou tel ministre, là ils sont forts nos nouveaux ministres.Le verre est dans le fruit et le fruit est dans la cagette.

EL KHALIL ABDALLAH

La gangrene dans toute l'administration de l'etat. Les plus que 5000 embauches dans les differents ministeres ? On n'en parle plus!

Citoyen libanais

Mesures largement insuffisantes, c'est de la poudre aux yeux, déjà de tels plans d'épuration devraient être discutés de façon méthodique et planifiée au niveau du gouvernement et pas faire l'objet d'initiative particulière de tel ou tel ministre.
Cela rappelle Wael Abou Faour et sa liste d'établissements de restauration ne respectant pas les règles d'hygiène.

MGMTR

Attendez, mais attendez un peu, 8'000 dollars par mois ! et on ne sait pas qui est derrière la nomination et pourquoi ce haut salaire ? Rien que cette affaire devrait lancer les réformes et les nettoyages dans tout le secteur public.

Celui qui encaisse 8'000.- par mois, alors que son collègue n'en encaisse que 3 mille, verse certainement une partie de son salaire à quelqu'un d'autre.

NAUFAL SORAYA

Il va falloir que les journaux libanais prévoient une nouvelle rubrique quotidienne : L'innocent du jour... Ils sont si nombreux, et tous accusés si injustement...

Ô Liban

Voilà une première bonne nouvelle pratique anti- corruption.
Merci Monsieur Hawat.
C'est le premier pas dans une lutte longue, sans merci.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le retour des Libanais de l’étranger, entre surenchère politique et souci humanitaire

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants