Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

ONU : une nouvelle mouture de la résolution palestinienne s'abstient de condamner le plan américain

Photo d'illustration AFP

Une nouvelle mouture de la résolution palestinienne qui doit être soumise mardi à un vote du Conseil de sécurité de l'ONU, obtenue par l'AFP, s'abstient de condamner le plan américain pour le Proche-Orient et de citer les Etats-Unis contrairement à sa première version.

Le dernier texte remis samedi aux 15 membres du Conseil de sécurité "constate que l'initiative présentée le 28 janvier 2020 en relation avec le conflit israélo-palestinien s'écarte des paramètres internationalement approuvés pour une solution durable, juste et totale, à ce conflit, tels que prévus dans les résolutions pertinentes des Nations Unies".

Vendredi, une version amendée par rapport au projet initial parlait de l'initiative présentée "par les Etats-Unis". Cette désignation a été supprimée dans la dernière version remise samedi aux membres du Conseil de sécurité.

Le tout premier texte datant de mardi, porté par la Tunisie et l'Indonésie, membres non permanents, soulignait que le Conseil de sécurité "regrettait fortement que le plan de paix présenté le 28 janvier par les Etats-Unis et Israël viole le droit international et les paramètres de référence pour une solution durable, juste et complète du conflit israélo-palestinien".

L'assouplissement du texte, qui continue de dénoncer la colonisation israélienne dans les Territoires palestiniens, y compris à Jérusalem-Est et affirme la nécessité de préserver les lignes de partage définies en 1967, pourrait toutefois ne pas être suffisant pour éviter un veto américain lors du vote.

Le projet amendé ajoute par rapport à la première version un paragraphe "condamnant tous les actes de violence contre des civils, incluant des actes de terreur, comme les actes de provocation, d'incitation (à la violence) et de destruction".

Par ailleurs, il ne demande plus qu'une conférence internationale sur le Proche-Orient soit convoquée "au plus tôt", se bornant à rappeler qu'elle est prévue dans une résolution de l'ONU datant de 2008.

Le président palestinien Mahmoud Abbas est attendu mardi à l'ONU pour la mise au vote de ce projet de résolution. Il a prévu de tenir ensuite une conférence de presse à New York avec l'ex-Premier ministre israélien Ehud Olmert (2006-2009), selon un communiqué de la mission palestinienne à l'ONU.

Rejeté par les Palestiniens, la Ligue arabe et l'Organisation de la coopération islamique (OCI), le plan de paix du président américain Donald Trump propose notamment de créer une capitale d'un Etat palestinien à Abou Dis, un faubourg de Jérusalem alors que les Palestiniens veulent faire de l'ensemble de Jérusalem-Est leur capitale.

Il prévoit aussi l'annexion par Israël de plus de 130 colonies juives et de la vallée du Jourdain, en Cisjordanie occupée.


Une nouvelle mouture de la résolution palestinienne qui doit être soumise mardi à un vote du Conseil de sécurité de l'ONU, obtenue par l'AFP, s'abstient de condamner le plan américain pour le Proche-Orient et de citer les Etats-Unis contrairement à sa première version.

Le dernier texte remis samedi aux 15 membres du Conseil de sécurité "constate que l'initiative...