Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Proche-Orient : Berry dénonce le "plan de guerre" de Trump

Lors d'une réunion de l'Union parlementaire arabe à Amman, le président de la Chambre a "condamné et rejeté" le deal du siècle et la naturalisation des réfugiés.

Le président du Parlement libanais, Nabih Berry, le 8 février 2020 à Amman, en Jordanie, lors d'une réunion urgente de l'Union parlementaire arabe. Photo REUTERS/Muhammad Hamed

Le chef du législatif libanais, Nabih Berry, a qualifié le plan présenté par l'administration américaine pour la paix au Proche-Orient de "plan de guerre", déclarant qu'il condamnait "au nom du Liban" cette initiative et notamment l'aspect de ce plan concernant la naturalisation des réfugiés palestiniens.

"Une fois de plus, nous nous réunissons de façon urgente, autour de la gifle que constitue le +deal du siècle pour les Palestiniens", a déclaré Nabih Berry lors d'une réunion urgente de l'Union parlementaire arabe, dont il est le président, à Amman, en Jordanie. Il a accusé les Etats-Unis et Israël de parvenir à un compromis "obligeant les Palestiniens et les Arabes à reconnaître que la Palestine est un Etat juif", a-t-il lancé, critiquant le fait que le plan américain "exclut le droit au retour" des réfugiés. Rappelant que le plan veut instaurer la capitale d'un Etat palestinien à Abou Dis, en banlieue de Jérusalem, et non pas dans l'Est de la ville-même comme le réclament les Palestiniens, M. Berry s'est interrogé : "La Palestine existe-t-elle sans Jérusalem ? l'Islam sans la mosquée al-Aqsa et la chrétienté sans les églises du Saint Sépulcre et de la Nativité ?"

Et d'ajouter : "Nous sommes réellement devant un plan de guerre intitulé +le deal du siècle+ et devant une feuille de route visant la fragmentation de la région, en partant de la Palestine. Au nom du Parlement et du peuple libanais, nous déclarons rejeter et condamner ce plan et l'obligation de naturaliser les réfugiés dans les pays où ils se trouvent", a-t-il ajouté. 


(Lire aussi : Où est le monde pour les Palestiniens ?)


Dans ce contexte, le président de la Chambre a appelé les dirigeants et peuples arabes à "l'unité et la résistance".

Le "deal du siècle" prévoit l'annexion par Israël des colonies implantées en Cisjordanie occupée depuis 1967, en particulier dans la vallée du Jourdain. Selon le plan, celle-ci doit devenir la frontière orientale d'Israël. Le plan américain qualifie Jérusalem de "capitale indivisible d'Israël" et propose de créer une capitale pour l’État palestinien cantonnée dans des faubourgs de Jérusalem-Est. Il exclut par ailleurs tout retour des réfugiés dans les territoires palestiniens, un point particulièrement dénoncé par les responsables libanais. La question de la présence des Palestiniens a toujours été un sujet délicat au Liban, accentuant notamment les clivages durant la guerre civile qui a ravagé le pays entre 1975 et 1990. Un sentiment anti-palestinien perdure parfois dans le pays et nombreux sont ceux qui refusent une naturalisation des ressortissants palestiniens ayant fui leur terre d'origine après la création en 1948 de l’État d'Israël. En 2017, à l'issue d'un premier recensement officiel effectué par Beyrouth, les autorités libanaises avaient annoncé que plus de 174.000 réfugiés palestiniens vivent au Liban. La plupart d'entre eux vivent dans le dénuement, dans des camps devenus au fil des décennies des quartiers populaires aux infrastructures en déliquescence.

Le Liban a déjà annoncé son rejet de principe de l'initiative de paix de M. Trump, en réaffirmant sa position en faveur de l’initiative arabe de paix de 2002, laquelle prévoit la reconnaissance d’Israël par les Arabes en échange d’un État palestinien dans les frontières de 1967, avec Jérusalem-Est pour capitale.


Lire aussi
Le plan américain "mourra avant Trump", affirme Khamenei

Saeb Erekat : Le plan US pour le Proche-Orient menace de créer un précédent

Palestine : est-il encore permis d’espérer ? 


Le chef du législatif libanais, Nabih Berry, a qualifié le plan présenté par l'administration américaine pour la paix au Proche-Orient de "plan de guerre", déclarant qu'il condamnait "au nom du Liban" cette initiative et notamment l'aspect de ce plan concernant la naturalisation des réfugiés palestiniens."Une fois de plus, nous nous réunissons de façon urgente, autour de la gifle que...

commentaires (7)

En cette journée bénie de la Saint Maron, que tout le monde sache que PERSONNE ne pourra effacer le Liban. Les Maronites du Liban ont connu de multiples guerres mais ont toujours triomphé grâce 3 constantes essentielles : L’attachement à leur foi L’enracinement dans leurs terres L’unité autour du Patriarche Maronite Chaque maronite qui déroge à ces constantes doit être excommunié immédiatement

Censuré par l’OLJ

10 h 44, le 09 février 2020

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • En cette journée bénie de la Saint Maron, que tout le monde sache que PERSONNE ne pourra effacer le Liban. Les Maronites du Liban ont connu de multiples guerres mais ont toujours triomphé grâce 3 constantes essentielles : L’attachement à leur foi L’enracinement dans leurs terres L’unité autour du Patriarche Maronite Chaque maronite qui déroge à ces constantes doit être excommunié immédiatement

    Censuré par l’OLJ

    10 h 44, le 09 février 2020

  • Il faut arrêter de rejeter la faute sur tel ou tel pays. Aucun pays au monde ne se laisse détruire par n'importe quel état aussi grand soit il lorsque ses citoyens mais surtout ses responsables politiques oeuvrent pour le prteger de tout danger extérieur. Or au Liban ils vont fanfaronner pour défendre tout le monde en oubliant l'intérêt de leur pays pour briller par leur ignorance et leur corruption. En d'autres termes De la poudre aux yeux pour aveugler et ne pas se pencher sur le vrai problème qui est la cacophonie et le bordel régnant où n'importe qui se croit légitime de parler au nom du peuple alors que ces derniers ne le représentent pas. Il n'y a qu'à voir les murs de béton et les barbelés qui les séparent des citoyens pour tout comprendre. Les arabes et les occidentaux doivent pouffer dans leur barbe de voir et d'entendre ces voyous prendre les tribunes d'assaut pour défendre les opprimés des autres pays alors que les citoyens de leur propre pays agonisent à petit feu à cause de leur malhonnêteté et de leur compétence.

    Sissi zayyat

    18 h 34, le 08 février 2020

  • C,EST UN COMPLOT DONT SOUFFRIRONT LE LIBAN ET LA JORDANIE... MAIS SURTOUT LE LIBAN... AVANT LA PALESTINE.

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    16 h 45, le 08 février 2020

  • Le locataire à vie du perchoir du Parlement s'en fout des palestiniens et de leur cause comme de sa dernière chemise. Ce qui le préoccupe c'est que la naturalisation des palestiniens sunnites au Liban va déstabiliser l'équilibre communautaire en défaveur des chiites (et aussi des chrétiens!).

    Romulus Maximus

    16 h 11, le 08 février 2020

  • Ne cherchez pas des sujets qui font une pseudo-unités. Vous perdez votre temps.

    LeRougeEtLeNoir

    15 h 01, le 08 février 2020

  • C’est quoi au juste l’union des parle-menteurs arabes?

    Gros Gnon

    14 h 51, le 08 février 2020

  • Les pays du Golfe (Arabique ou Persique ?) n'ont pas reculé devant ce plan qui efface la Palestine de la carte et la remplace par le LIBAN , qui est appelé d'urgence maintenant à octroyer en masse la nationalité libanaise à tous les réfugiés palestiniens , et par suite syriens , c'est clair , c'est la fin du Liban que l'on connaît . Conséquence libanaise de tout cet appui arabe au plan américano-sioniste ? C'est encore plus clair : Pour changer la donne au Liban et augmenter considérablement le nombre des sunnites par rapport aux chiites . Et c'est ce que Berri entend refuser catégoriquement . Mais les américains ont tellement mis les banques libanaises à genoux que nous avons besoin d'un petit renflouement de dollars ! Comprsi ? Et les chrétiens dans tout cela ? Vu leur nombre de plus en plus restreint : Ils n'auront plus jamais de président chrétien après cette révolution qui mènera au vide institutionnel ! Le Canada a déjà ouvert ses portes en application du PLAN KISSINGER renouvelé .

    Chucri Abboud

    14 h 40, le 08 février 2020

Retour en haut