X

Dernières Infos

Libye: toujours pas de "dialogue sérieux" entre les belligérants, dit Lavrov


AFP
19/01/2020
Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a indiqué que les deux belligérants du conflit libyen n'étaient pas parvenus à entamer un "dialogue sérieux" lors du sommet international qui s'est tenu dimanche à Berlin.

"La conférence a été très utile (...) mais il est clair qu'on n'a pas réussi pour l'instant à lancer un dialogue sérieux et stable" entre le chef du gouvernement d'union nationale (GNA), Fayez al-Sarraj, reconnu par l'ONU, et l'homme fort de l'Est libyen, Khalifa Haftar, a déclaré le chef de la diplomatie russe à la presse à l'aéroport de Berlin.

"Les parties libyennes ont fait un petit pas en avant par rapport à la rencontre à Moscou" lundi dernier, à l'issue de laquelle le maréchal Haftar avait refusé de signer un accord de cessez-le-feu, affirmant avoir besoin de plus de temps, a-t-il reconnu.

Comme à Moscou, les deux chefs rivaux ne se sont pas rencontrés dans la capitale allemande où les dirigeants des principaux pays concernés par le conflit en Libye se sont engagés à respecter l'embargo sur les armes décidé en 2011 par l'ONU et à renoncer à toute "interférence" étrangère dans le conflit.

La Russie, malgré ses dénégations, est soupçonnée d'appuyer Khalifa Haftar. Le président russe Vladimir Poutine a participé au sommet dimanche, au côté de d'autres dirigeants de pays concernés par le conflit libyen.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants