X

Économie

Nissan dément vouloir dissoudre l’alliance avec Renault

Automobile
OLJ
15/01/2020

Nissan « n’a pas du tout l’intention de dissoudre » son alliance avec Renault et Mitsubishi Motors, a assuré hier le constructeur japonais, sans toutefois parvenir à effacer le trouble suscité par de fraîches spéculations en ce sens dans les médias. « L’alliance est à l’origine de la compétitivité de Nissan. Avec l’alliance, pour générer une croissance de long terme et rentable, Nissan va chercher à continuer à obtenir des résultats gagnant-gagnant » pour les trois sociétés, a ajouté le groupe, qui tenait un conseil d’administration hier à son siège de Yokohama (ouest de Tokyo).

Auparavant, une source proche de Nissan avait elle aussi démenti des informations du Financial Times qui avait fait part de « plans secrets » de sortie de l’alliance échafaudés par certains dirigeants du groupe japonais. Ces « fantasmes » émanent probablement de « quelques âmes chagrines » au sein du constructeur, « prêtes à épancher leur frustration », avait estimé cette source.

Tant Nissan que Renault tentent toujours de tourner la page de l’ère Carlos Ghosn, dont l’arrestation puis l’inculpation au Japon fin 2018 a affaibli leurs liens étroits. Le rétablissement de la confiance entre les deux groupes « prendra du temps », même si leurs nouveaux dirigeants « sont convaincus que sans l’alliance, les deux sociétés ne vont nulle part », avait ajouté la source proche de Nissan.

« L’alliance Renault-Nissan n’est pas morte ! On le démontrera bientôt », avait aussi affirmé quelques heures plus tôt le président de l’alliance et de Renault, Jean-Dominique Senard, dans un entretien au quotidien belge L’Écho.

Mercredi dernier lors sa conférence de presse à Beyrouth après sa fuite du Japon, l’ancien grand patron de l’alliance, Carlos Ghosn, avait réglé ses comptes avec ses successeurs, lançant qu’il n’y avait « plus d’alliance Renault-Nissan » et balayant la stratégie du consensus, qui ne « fonctionne pas » selon lui.

Source: AFP

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Émilie SUEUR

L’édito de Émilie SUEUR

De quelle violence parle-t-on ?

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants