Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

La distribution de l'essence importée par l’État libanais a débuté

"Nous n'aurons plus de pénurie d'essence à partir d'aujourd'hui", affirme la ministre sortante de l’Énergie et de l’Eau, Nada Boustani.

Photo Ani.

La distribution de l'essence importée par l’État libanais a débuté samedi sur le marché local, après l'appel d'offres entrepris par la direction des installations pétrolières et ce avec l'arrivée d'un premier bateau au Liban. 

"Nous n'aurons plus de pénurie d'essence à partir d'aujourd'hui", a affirmé la ministre sortante de l’Énergie et de l’Eau Nada Boustani, alors qu'elle se trouvait au réservoir de stockage de Zahrani pour recevoir la première partie de l'essence. "Le client le plus important sera l'armée libanaise", a-t-elle ajouté.

La société libanaise ZR Energy a remporté le 9 décembre l’appel d’offres pour l’importation de 150 000 tonnes d’essence 95 octanes, qui seront achetées directement par l’État, suite à une procédure inédite au Liban. 

Cet appel d’offres découle en effet d’un long bras de fer qui oppose depuis des mois la ministre de l’Énergie aux importateurs privés, ainsi qu’aux distributeurs de carburants et aux propriétaires de stations-service.

Depuis le début de la crise de liquidités en dollars et la création d’un taux de change parallèle auprès des bureaux de change fin août, l’ensemble des acteurs de cette chaîne ont fait pression sur les autorités afin qu’elles trouvent une solution leur permettant de ne pas assumer le coût de change supplémentaire. Les importateurs refusent le mécanisme mis en place en octobre par la circulaire n° 530 de la Banque du Liban qui leur permet de débloquer 85 % du montant de leur commande en dollars, sous des conditions jugées contraignantes.



Pour mémoire

Importation de gasoil : Boustani accorde un délai supplémentaire d’une semaine

Boustani lance deux appels d’offres pour l’importation directe de carburants, une première au Liban


La distribution de l'essence importée par l’État libanais a débuté samedi sur le marché local, après l'appel d'offres entrepris par la direction des installations pétrolières et ce avec l'arrivée d'un premier bateau au Liban. "Nous n'aurons plus de pénurie d'essence à partir d'aujourd'hui", a affirmé la ministre sortante de l’Énergie et de l’Eau Nada Boustani,...

commentaires (1)

ET LES PRIX... ONT-ILS BAISSES ?

SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

12 h 29, le 04 janvier 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • ET LES PRIX... ONT-ILS BAISSES ?

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    12 h 29, le 04 janvier 2020

Retour en haut