X

Santé

Le vaccin, seul moyen de prévenir la rougeole

Épidémie

Le Liban connaît depuis mars 2018 des flambées de la maladie dans différentes régions. Conformément aux recommandations de l’OMS, une campagne de vaccination est lancée. Elle cible les enfants de six mois à dix ans.

Nada MERHI | OLJ
07/12/2019

Le ministère libanais de la Santé publique a lancé hier une campagne nationale de vaccination contre la rougeole qui englobera tous les enfants âgés entre six mois et dix ans. Organisée en partenariat avec la Société libanaise de pédiatrie, les bureaux du Liban de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’Unicef, ainsi que des ONG libanaises et internationales, grâce à un financement du gouvernement koweïtien, cette campagne sera effectuée en deux phases : du 6 au 22 décembre au Liban-Nord, Baalbeck et Hermel où une flambée de rougeole a été détectée récemment, et fin janvier à Beyrouth, au Mont-Liban, dans la Békaa, à Nabatiyé et au Liban-Sud.

Cette campagne est d’autant plus nécessaire alors que plusieurs flambées de rougeole ont été signalées dans différentes régions du Liban depuis mars 2018. Celles-ci avaient commencé dans les camps de réfugiés palestiniens de Sabra et Chatila, avant de s’étendre dans la Békaa, le Akkar et le Liban-Sud. Jusqu’à fin novembre, 1 061 cas ont été enregistrés sur l’ensemble du territoire libanais contre 893 cas l’an dernier à la même période, selon les chiffres du ministère de la Santé publique. « Conformément aux recommandations de l’OMS, il est impératif de mener une campagne de vaccination sur l’ensemble du territoire pour éviter les complications de la rougeole, notamment les décès », explique à L’Orient-Le Jour Randa Hamadé, chef du département de soins de santé primaires et directrice du Programme national de vaccination au ministère de la Santé publique. « Cette campagne a également pour but d’atteindre l’objectif fixé par l’OMS visant à éradiquer la rougeole d’ici à 2020 », poursuit-elle.

Dans le cadre de cette campagne donc, « les enfants âgés entre six mois et un an recevront uniquement le vaccin de la rougeole », précise Mme Hamadé. « Ceux âgés de plus d’un an recevront le triple vaccin de de la rougeole, des oreillons et de la rubéole (ROR), ainsi que celui contre la poliomyélite, ajoute-t-elle. Tous les enfants libanais et étrangers recevront ce vaccin qui sera administré dans les centres de soins de santé primaire relevant du ministère de la Santé publique, comme dans les dispensaires. Nous collaborons à cet effet étroitement avec les écoles publiques et privées, le secteur privé, la Société libanaise de pédiatrie et les comités scientifiques relevant du Programme national de vaccination. Notre objectif est d’éradiquer la rougeole au Liban et de contribuer ainsi à le faire également à l’échelle mondiale. »


(Pour mémoire : Les cas de rougeole dans le monde ont triplé depuis janvier, selon l’OMS)



Flambée tous les cinq ans

En août, l’OMS avait tiré la sonnette d’alarme faisant état de 364 808 cas signalés dans le monde du 1er janvier au 31 juillet contre 129 239 l’an dernier à la même période. Selon l’agence onusienne, ces chiffres sont les plus élevés jamais enregistrés depuis 2006. En Occident, « cette flambée des cas de rougeole est essentiellement due à l’attitude des parents qui refusent de faire vacciner leurs enfants en raison des idées préconçues relatives aux potentiels effets secondaires du ROR », constate Mme Hamadé. Ce n’est pas le cas du Liban où le problème est tout autre. En effet, « les flambées de rougeole sont essentiellement dues à la négligence des parents qui souvent oublient de faire vacciner leurs enfants et au flux quotidien de réfugiés et la surpopulation, sachant que le vaccin est disponible gratuitement dans les centres de soins de santé primaire et répond aux normes internationales de qualité », insiste Mme Hamadé. Elle poursuit : « Le monde connaît naturellement une flambée de rougeole tous les cinq ans. Elle est due à la séroconversion du vaccin de la rougeole, c’est-à-dire la phase durant laquelle les anticorps se développent, qui est de 80%, dans ce sens que seuls 80 enfants sur cent vaccinés dans les mêmes conditions développeront des anticorps et une immunité contre le virus. Les 20% restants ne développeront pas l’immunité contre le virus et seront par conséquent à l’origine d’une épidémie. »

La rougeole est une maladie virale contagieuse qui se transmet par contact direct ou par l’air, explique l’OMS. Elle infecte les voies respiratoires avant de se propager à tout l’organisme. La maladie est caractérisée par une forte fièvre, accompagnée d’un écoulement du nez, d’une toux, d’une rougeur aux yeux et de petits points blanchâtres sur la face interne des joues. L’éruption cutanée apparaît plusieurs jours plus tard, d’abord sur le visage et le haut du cou, avant d’atteindre les mains et les pieds.

À ce jour, il n’existe pas de traitements curatifs contre la rougeole. La prise en charge médicale permet d’éviter ses complications, notamment la cécité, une encéphalite, une diarrhée sévère, une infection auriculaire ou respiratoire. Le vaccin reste le seul moyen de la prévenir.


Lire aussi

Les autorités annoncent la fin de l'épidémie de rougeole à New York

Flambée de rougeole en Europe où elle ressurgit dans quatre pays, dont le Royaume-Uni

À la une

Retour à la page "Santé"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants