Rechercher
Rechercher

Santé - Rapport

Les virus de l’hépatite font encore 3 500 morts par jour selon l’OMS


Les virus de l’hépatite font encore 3 500 morts par jour selon l’OMS

En Afrique, seuls 18 % des nouveau-nés reçoivent la dose de vaccin contre l’hépatite B à la naissance. Photo d’illustration Bigstock

Les virus de l’hépatite causent encore 3 500 morts par jour, un chiffre en augmentation, a alerté, la semaine dernière, dans un rapport, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), appelant à prendre des « mesures rapides ».

De nouvelles données provenant de 187 pays montrent que le nombre estimé de décès dus à l’hépatite virale est passé de 1,1 million en 2019 à 1,3 million en 2022, selon ce rapport publié à l’occasion du Sommet mondial sur l’hépatite.

Ce sont des « tendances alarmantes », a jugé lors d’un point de presse Meg Doherty, directrice du département VIH, hépatite, infections sexuellement transmissibles (IST) de l’OMS.

En tout, chaque jour, 3 500 personnes meurent dans le monde des suites d’une infection par les hépatites : 83 % de l’hépatite B et 17 % de l’hépatite C.

Les estimations actualisées de l’OMS indiquent que 254 millions de personnes vivaient avec l’hépatite B et 50 millions avec l’hépatite C en 2022.

Dans toutes les régions, seulement 3 % des personnes vivant avec une infection chronique par l’hépatite B avaient reçu un traitement antiviral à la fin de 2022. En ce qui concerne l’hépatite C, 20 % ont reçu un traitement curatif. « Des résultats bien en deçà des objectifs mondiaux visant à traiter 80 % des personnes vivant avec l’hépatite B et l’hépatite C chroniques d’ici à 2030 », a souligné Meg Doherty. Les dernières données indiquent toutefois une légère amélioration par rapport aux chiffres de 2019.

Mais « malgré les progrès réalisés dans le monde entier dans la prévention (...), le nombre de décès augmente parce que trop peu de personnes atteintes d’hépatite sont diagnostiquées et traitées », a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, cité dans un communiqué.

L’Afrique est à l’origine de 63 % des nouvelles infections par le virus de l’hépatite B, mais seuls 18 % des nouveau-nés de la région reçoivent la dose de vaccin contre l’hépatite B à la naissance.

Malgré la disponibilité de médicaments génériques abordables contre l’hépatite virale, de nombreux pays ne parviennent pas à s’en procurer, regrette l’OMS, qui appelle à des « mesures rapides » pour inverser la tendance, comme un élargissement de l’accès aux tests et aux diagnostics.

Source : AFP

Les virus de l’hépatite causent encore 3 500 morts par jour, un chiffre en augmentation, a alerté, la semaine dernière, dans un rapport, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), appelant à prendre des « mesures rapides ».De nouvelles données provenant de 187 pays montrent que le nombre estimé de décès dus à l’hépatite virale est passé de 1,1 million en 2019 à...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut