Médias

« Le Hezbollah punit son public plus qu’il ne nous punit », affirme al-Jadeed

Depuis jeudi soir, la retransmission des émissions d’al-Jadeed dans certains régions du Liban est bloquée.

Depuis jeudi soir, près de 800 000 personnes habitant la banlieue sud de Beyrouth, le Liban-Sud et la Békaa, et donc chiites dans leur grande majorité, ne reçoivent plus les émissions de la chaîne al-Jadeed. Ce à la suite de pressions exercées sur les propriétaires d’opérateurs de câbles-relais. « En le coupant des émissions d’al-Jadeed, le Hezbollah punit son public plus qu’il ne nous punit », a affirmé hier à L’Orient-Le Jour une source au sein de la chaîne de télévision, qui a ajouté « ne pas vraiment comprendre » les raisons pour lesquelles le Hezbollah boycotte une chaîne qui appuie la résistance islamique et la lutte contre la corruption, deux de ses propres objectifs. Cette source précise que ces quelque 800 000 téléspectateurs potentiels « représentent plus de la moitié de l’audience » de la chaîne.

Les coupures se sont généralisées jeudi soir, au lendemain d’un attroupement de sympathisants du Hezbollah sous les fenêtres de l’immeuble abritant la télévision. Ces sympathisants protestaient contre l’importance accordée par la chaîne à la couverture en direct du soulèvement populaire, avance la source en question, tout en mettant les choses au conditionnel. Le Hezbollah y décèle, lui, les contours d’un complot américain visant à l’affaiblir.

Le Hezbollah ayant occulté dans son bulletin les agissements des manifestants attroupés mercredi soir, la station l’avait mis au défi de se prononcer là-dessus, affirmant dans son bulletin télévisé que : « Qui ne dit mot consent. » Le soir même, les coupures se produisaient.

Ces coupures nous navrent, assure en substance la source citée, « mais, en tout cas, nous croyons que le boycottage de nos programmes ne durera pas ». « Ce n’est pas la première fois que cela arrive et, franchement, en coupant son public de nos émissions, le parti les punit plus qu’il ne nous punit. D’ailleurs, nous avons paré à cette mesure en mettant en marche notre “plan B” et en facilitant aux téléspectateurs l’accès gratuit à nos émissions en direct à travers l’application YouTube (al-Jadeed news) », poursuit la source.

On apprenait en outre hier soir que certains distributeurs ont refusé de bloquer la chaîne et continué à retransmettre ses programmes.Enfin, al-Jadeed affirme ne pas craindre les attroupements au bas de l’immeuble abritant ses locaux. « Mercredi soir, la brigade antiémeute et des unités de l’armée sont arrivées très vite, comme s’ils avaient eu vent de la manifestation à l’avance », assure la source citée.


Lire aussi
Sur WhatsApp, une vicieuse campagne de harcèlement cible des journalistes

Le Hezbollah et « la patience stratégique », le décryptage de Scarlett HADDAD

À la recherche du dialogue rompu

Entre le Hezbollah et Amal, la tentation refoulée du divorce


Depuis jeudi soir, près de 800 000 personnes habitant la banlieue sud de Beyrouth, le Liban-Sud et la Békaa, et donc chiites dans leur grande majorité, ne reçoivent plus les émissions de la chaîne al-Jadeed. Ce à la suite de pressions exercées sur les propriétaires d’opérateurs de câbles-relais. « En le coupant des émissions d’al-Jadeed, le Hezbollah punit son...

commentaires (4)

un parti qui appartient a la meme lignée que l'Iran, c'est a dire faible, anti-democratique et inevitablement perdant. a nos geopolicard locaux, votre tour arrive.

Thawra-LB

14 h 47, le 25 novembre 2019

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • un parti qui appartient a la meme lignée que l'Iran, c'est a dire faible, anti-democratique et inevitablement perdant. a nos geopolicard locaux, votre tour arrive.

    Thawra-LB

    14 h 47, le 25 novembre 2019

  • Y'en a qui doivent jubiler, surtout les admirateurs inconditionnels des méthodes de l'Iran ! Notre monde est ainsi fait...il y a des traîtres à leur patrie partout...même chez nous au Liban... Irène Saïd

    Irene Said

    08 h 30, le 25 novembre 2019

  • En Iran, coupure d'internet, en Hezbollahland, coupure de télévision: mêmes méthodes totalitaires.

    Yves Prevost

    07 h 30, le 25 novembre 2019

  • C,EST LA DEMOCRATIE FAKIHIENNE. COPIE CONFORME PERSIQUE.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    00 h 49, le 25 novembre 2019