Liban

Nabih et Randa Berry autorisent la levée du secret bancaire sur leurs comptes

Le président du Parlement libanais, Nabih Berry. Photo d'archives REUTERS/Mohamed Azakir

Le président du Parlement libanais, Nabih Berry, et son épouse Randa, ont autorisé mardi la levée du secret bancaire sur leurs comptes détenus au Liban et à l'étranger, une mesure adoptées par plusieurs responsables et critiquées par certains experts, au moment où le Liban connaît sa 27e journée de contestation populaire inédite contre la classe politique.

Les époux Berry ont signé un document dans lequel ils accordent cette autorisation, en présence du notaire Chadi Rammal.

Lors de la réunion de son bloc parlementaire hier, M. Berry avait demandé aux députés actuels et anciens de lever le secret bancaire sur leurs comptes et les a invités à lever leur immunité parlementaire en cas de poursuites engagées contre eux. 

Fin octobre, les ministres et députés membres du Courant patriotique libre avaient levé le secret bancaire sur tous les comptes en leur nom, comme l'avait préconisé le chef de l’État et fondateur du CPL, Michel Aoun.

Depuis l’annonce du CPL, plusieurs voix de la société civile se sont élevées pour mettre en exergue "le non-sens" d’une telle initiative. "La levée du secret bancaire ne peut être effective que dans le cadre d’une enquête judiciaire pour enrichissement illicite, fraude fiscale, blanchiment d’argent, trafic de drogue ou autres", avait précisé un avocat à L’Orient-Le Jour. Il avait ajouté que le registre foncier donne déjà des indications sur les propriétaires des actifs immobiliers et le registre de commerce sur les dirigeants des sociétés et les détenteurs des participations dans ces sociétés. Concernant les comptes bancaires à l’étranger, il avait rappelé que le Liban est signataire de l’accord multilatéral sur l’échange automatique d’informations fiscales, qui englobe les comptes bancaires. Par ailleurs, plusieurs représentants de la société civile avaient soulevé la question des comptes proches des dirigeants politiques, qui n'a été abordée ni par le CPL, ni par M. Berry.


Le président du Parlement libanais, Nabih Berry, et son épouse Randa, ont autorisé mardi la levée du secret bancaire sur leurs comptes détenus au Liban et à l'étranger, une mesure adoptées par plusieurs responsables et critiquées par certains experts, au moment où le Liban connaît sa 27e journée de contestation populaire inédite contre la classe politique.

Les époux Berry...