Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Geagea annonce que les ministres FL vont démissionner du gouvernement

"Nous sommes convaincus que ce gouvernement est incapable de trouver des solutions", déclare le leader chrétien.

Le chef des Forces libanaises Samir Geagea. Photo Ani

Le chef des Forces libanaises Samir Geagea a annoncé samedi soir qu'il allait demander aux quatre ministres de son parti de démissionner du gouvernement du Premier ministre, Saad Hariri, au moment où des milliers de Libanais manifestent depuis jeudi à travers tout le pays contre le pouvoir, accusé de corruption, et contre la crise économique.

Samedi matin, Saad Hariri, a convoqué les chefs des groupes politiques faisant partie du gouvernement à se réunir pour des concertations au Grand Sérail autour d'une initiative composée d'une série de réformes. La réponse de Samir Geagea a été annoncée peu avant minuit. "Nous sommes convaincus que ce gouvernement est incapable de trouver des solutions. Le bloc a donc décidé de demander à ses ministres de démissionner du gouvernement", a annoncé M. Geagea, lors d'une conférence de presse à l'issue d'une réunion du bloc La République forte. 

"Les gens qui sont dans les rues n'appartiennent à aucun parti, aucun courant, mais représentent toutes les composantes de la société, a-t-il affirmé. Ces gens ont perdu confiance dans la classe politique et le gouvernement dont toutes les composantes ne veulent pas de réformes sérieuses et concrètes". "Les FL ont mis en garde à plusieurs reprises contre la dégradation de la situation, a-t-il ajouté.  Depuis la formation du gouvernement, les ministres FL se sont concentrés en priorité sur les moyens de sortir le pays de la crise financière et économique en adoptant une approche basée sur la transparence et les solutions scientifiques, en vain. Le parti est le seul à avoir voté contre le budget 2019, parce qu'il ne comportait pas les réformes requises. Pour le budget de 2020, nous nous sommes mis d'accord (avec les autres parties) sur certains points, mais cela n'a pas été respecté. Au cours du débat, nous avons réclamé la mise en place de réformes et malgré la formation d'une commission ministérielle consacrée à ce dossier, nous n'avons pas perçu suffisamment de sérieux pour traiter la crise", a poursuivi Samir Geagea. 

Interrogé par un journaliste, le leader chrétien a démenti les informations selon lesquelles il se serait entendu avec M. Hariri pour que ce dernier refuse la démission des ministres FL.


Plus tôt dans la journée, dans une interview au quotidien an-Nahar, Samir Geagea avait conseillé aux manifestants de "garder la foi et rester déterminés", leur rappelant toutefois d'éviter toute perturbation de l'ordre public. Se rangeant du côté des protestataires, il les avait encouragés à poursuivre leur action "parce que la situation dans le pays ne peut pas rester telle quelle". Le chef des FL avait en outre salué les mouvements de protestation au Liban-Sud et dans la Békaa. "Ce n'est pas un acte héroïque que de descendre dans la rue à Jal el-Dib, Zouk Mikael ou Batroun, mais plutôt à Nabatiyé, Tyr, et les autres villages du Sud et de la Békaa, parce qu'il est clair que le Hezbollah et Amal ne veulent pas de ce mouvement. Mais malgré cela les gens sont descendus dans la rue", avait-il affirmé, ajoutant que "cela faisait longtemps que nous n’avons pas vu l’unité libanaise telle que témoignée les deux jours précédents".

M. Geagea avait en outre réagi au discours du secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, estimant qu'il existait une "contradiction flagrante dans les propos du leader chiite qui a déclaré qu'il y avait une grande crise de confiance entre le peuple et l'État, avant de réclamer que le gouvernement reste en place".



Lire aussi
Feux de route, 
l'éditorial de Issa Goraieb

Qu'ils partent, d’accord... Mais après ?, l'analyse d’Élie Fayad

A Tyr et Nabatiyé, les manifestants restent mobilisés, malgré les attaques de "miliciens"



Le chef des Forces libanaises Samir Geagea a annoncé samedi soir qu'il allait demander aux quatre ministres de son parti de démissionner du gouvernement du Premier ministre, Saad Hariri, au moment où des milliers de Libanais manifestent depuis jeudi à travers tout le pays contre le pouvoir, accusé de corruption, et contre la crise économique.Samedi matin, Saad Hariri, a convoqué...

commentaires (11)

"Geagea annonce que les ministres FL vont démissionner du gouvernement" Lui qui a tellement pleuré pour avoir ses 4 sièges. Il aurait mieux fait de faire comme Samy: rester en dehors du gouvernement, dans l’opposition. Démissionner de son poste quand le bateau coule n’est pas démissionner de ses responsabilités. Vous êtes aussi coupables de cet échec que vos 26 collègues!

Gros Gnon

13 h 28, le 21 octobre 2019

Tous les commentaires

Commentaires (11)

  • "Geagea annonce que les ministres FL vont démissionner du gouvernement" Lui qui a tellement pleuré pour avoir ses 4 sièges. Il aurait mieux fait de faire comme Samy: rester en dehors du gouvernement, dans l’opposition. Démissionner de son poste quand le bateau coule n’est pas démissionner de ses responsabilités. Vous êtes aussi coupables de cet échec que vos 26 collègues!

    Gros Gnon

    13 h 28, le 21 octobre 2019

  • Quand des gens mettent en péril le destin économique de notre pays en insultant les pays du golfe qui accueille 400.000 de nos ressortissants et nous intègre dans un processus fou qui amène deux millions de Syriens au Liban et personne n’ose parler d’eux . Tant que nous n’aurons Pas dénoncé les vrais causes de nos malheurs rien n’avance Leaders religieux restez dans vos églises et vos mosquées ainsi que chef de clan ou de famille restez à la maison et tout ira bien ou alors dénonçons avec la plus grande vigueur ce qui se passe Plus de passivité et foutez la paix à Hariri il a assez donné au Liban

    PROFIL BAS

    16 h 26, le 20 octobre 2019

  • Le peuple a appelé à la démission de la classe dirigeante et Geagea s"est plié à cette demande en reconnaissant l'échec du gouvernement actuel. Les ministres FLs ont fait ce qu'ils ont pu ils ont échoué à imposer des réformes au gouvernement ce qui justifie largement leur démission Suite à son échec, le premier ministre doit démissionner et le chef de l'état doit proposer une nouvelle formule. C'est la dernière chance du Président de la République pour sauver son mandat. Cet échec n'est pas celui du Président de la République. C'est celui du Premier Ministre Saad el Hariri et de Gebran Bassil, l"homme fort du régime. Démissionnez !

    Naji KM

    14 h 47, le 20 octobre 2019

  • SI LES EBEN JEDDOU AW EBEN BAYOU AW SEHR 3AMMOU AW EL MENBE3EEN LA DOUWAL AJNABIYÉ NE PARTENT PAS AU DIABLE ET UN GOUVERNEMENT... PUISQUE LES CHOSSES SONT ARRIVEES LA... DE TECHNOCRATES N,EST PAS FORMÉ SANS RETARD LE JEU EST PERDU ET LE PAYS ET SON ECONOMIE ET SES FINANCES DE MEME. ET LE PEUPLE CERTES, CA VA SANS DIRE. LIBANAIS, FAITES VOS JEUX... RIEN NE VA PLUS !

    DENIONS LA CENSURE.GARDONS NOS LIBRES EXPRESSIONS.

    13 h 05, le 20 octobre 2019

  • - La fuite du gouvernement "Titanic" n'est pas une solution patriotique. - Mgr Elias Audi, parle peu mais parle bien : Il recommande de former un gouvernement de technocrates et appelle les responsables de rendre les fonds publics volés.

    Honneur et Patrie

    13 h 00, le 20 octobre 2019

  • Bon vent. Et demissionner maintenant ne vous rend pas plus ethique que les autres, ce jeux est bien compris. Tous dehors.

    Khalil S.

    12 h 30, le 20 octobre 2019

  • Quoi de meilleur qu’une nouvelle guerre civile libanaise après celle de Syrie pour soulager Israël ? Hier malgré leur démission les forces libanaises étaient traitées de sahiouniyé par les manifestants de Riad Solh et de héros par ceux de Jal El dib ! A Aley une seule demande des druzes Joumblattiste chasser Michel Aoun... ni Berrichon ni Randala ni Saad Parce qu’il est chretien! Chassez le naturel il revient au galop Nous sommes et seront toujours un conglomérat de peuples qui se côtoient hélas hélas

    Chucri Abboud

    11 h 05, le 20 octobre 2019

  • Il y a tout dans cette déclaration pour fomenter une nouvelle guerre civile . Les américains , qui ont perdu tout le Moyen-Orient , semblent être derrière cette déclaration , qui survient comme une réponse directe à celle du Sayyed Nasrallah et qui est à ses antipodes : Essayent-ils , ces américains de tenter leur dernière chance afin de faire faire basculer le Liban , dernier pays non entièrement acquis à Saint-Vladimir , dans leur orbite ? Tout porte à le croire . Mais ce serait au prix de beaucoup de destructions dont le Lban , encore une fois , payerait les frais . Ce n'était pas le moment d'orga iser ces manifestations !

    Chucri Abboud

    09 h 50, le 20 octobre 2019

  • dommage les bons et honnête feront le frais des moins bons et des corrompu tout partie confondu

    Bery tus

    08 h 45, le 20 octobre 2019

  • Saad c’esr Dieu qui guide tes pas et tu n’en sortiras que plus grandi Tu es le seul à savoir donner une chance à ce pays de se reprendre car après il sera trop tard Tu es le seul qui est plus pauvre après qu’avant Tu es le seul pour qui souffle le bon vent Fidèle à la promesse faite à ton regretté père Tu auras hélas avalé toutes les pilules amères

    PROFIL BAS

    01 h 52, le 20 octobre 2019

  • Un pied dehors et l'autre qui bloque la porte de sortie. Geagix parle comme s'il n'était pas partie du système.

    FRIK-A-FRAK

    00 h 48, le 20 octobre 2019

Retour en haut