Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Offensive turque en Syrie : au moins 160.000 personnes déplacées, selon l'ONU


Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, à Copenhague, le 11 octobre 2019. Photo Ritzau Scanpix/Ida Marie Odgaard via REUTERS

L'offensive militaire turque en Syrie a provoqué en une semaine le déplacement d'au moins 160.000 personnes dont près de 70.000 enfants, selon l'ONU.

Dans un communiqué, le secrétaire général de l'Organisation, Antonio Guterres, affirme qu'il est "gravement préoccupé" par l'évolution de la situation dans le nord de la Syrie. Il "appelle à une désescalade immédiate et exhorte toutes les parties à résoudre leurs problèmes de manière pacifique". Il leur demande aussi d'observer "le maximum de retenue", que toute opération militaire préserve les civils, et de laisser un accès sans entrave pour l'acheminement de l'aide humanitaire. Le secrétaire général fait également part de ses craintes face à la possible remise en liberté de combattants du groupe jihadiste Etat islamique (EI).

Dans un communiqué séparé, l'agence de l'ONU pour l'enfance Unicef, basée à New York, estime à près de 70.000 le nombre d'enfants faisant partie des populations déplacées dans le nord-est de la Syrie. Trois sites médicaux, des véhicules de secours et une école ont été attaqués, tandis qu'une station d'épuration fournissant de l'eau à 400.000 personnes a été mise hors d'usage, précise l'Unicef. "Alors que la violence s'intensifie, l'Unicef appelle toutes les parties au conflit et les pays ayant une influence sur elles à protéger les enfants", selon le communiqué de l'agence onusienne.


L'offensive militaire turque en Syrie a provoqué en une semaine le déplacement d'au moins 160.000 personnes dont près de 70.000 enfants, selon l'ONU.

Dans un communiqué, le secrétaire général de l'Organisation, Antonio Guterres, affirme qu'il est "gravement préoccupé" par l'évolution de la situation dans le nord de la Syrie. Il "appelle à une désescalade immédiate et...