Liban

Liberté d'expression : sit-in des jeunes du PSP

La section des jeunes du Parti socialiste progressiste (PSP) du leader druze Walid Joumblatt a organisé dimanche un sit-in place Samir Kassir, au centre-ville de Beyrouth, pour protester contre les dernières atteintes à la liberté d'expression.

Deux militants du PSP ont été convoqués cette semaine par la justice pour des messages contre le président Michel Aoun et le gouvernement, postés sur les réseaux sociaux.

Par ailleurs, un homme a été convoqué par la Sécurité de l’État pour avoir proféré des insultes dans un enregistrement vocal diffusé sur les réseaux sociaux. Mercredi, un journaliste, Atef Chibani, a été convoqué par le bureau de cybercriminalité des FSI, sur demande du parquet financier, pour avoir écrit sur Twitter qu’il n’avait pas pu retirer des dollars de l’établissement bancaire où il avait déposé son argent.


La section des jeunes du Parti socialiste progressiste (PSP) du leader druze Walid Joumblatt a organisé dimanche un sit-in place Samir Kassir, au centre-ville de Beyrouth, pour protester contre les dernières atteintes à la liberté d'expression.

Deux militants du PSP ont été convoqués cette semaine par la justice pour des messages contre le président Michel Aoun et le...