Santé

Peu de bénéfices avérés, mais des effets secondaires bien réels, selon l’Inserm en France

Cryothérapie
OLJ
07/09/2019

La cryothérapie, technique qui consiste à exposer le corps à un froid intense pour traiter des douleurs ou des inflammations, n’offre que des bénéfices « modestes », mais comporte des risques bien réels, comme les brûlures, selon un rapport de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), en France.Les résultats montrant un effet positif de la cryothérapie « sont modestes et mesurés uniquement à très court terme », selon ce rapport dont les auteurs se basent sur les études publiées sur le sujet. Des études dont, en outre, « la qualité méthodologique (...) laisse beaucoup à désirer », selon eux.

Dans le cadre d’une cryothérapie (thérapie par le froid), le sujet est placé pendant deux à trois minutes dans des chambres ou des cabines dont la température peut descendre sous -110°C. Dans certains cas, la tête est exposée au froid.

« À l’origine destinée aux sportifs de haut niveau afin de prévenir ou traiter les douleurs musculaires après l’exercice, cette pratique est désormais proposée dans le cadre de maladies inflammatoires ou neurologiques, voire en dehors de tout contexte pathologique », souligne l’Inserm, qui souligne que la cryothérapie appliquée au « corps entier pose d’authentiques problèmes de sécurité ». Le rapport pointe « des effets secondaires bien réels », au nombre desquels des « brûlures locales au premier ou deuxième degré », des maux de tête ou des « urticaires chroniques au froid ».

Le rapport appelle à des études plus poussées et une meilleure évaluation de la cryothérapie. « Des mécanismes biologiques sont régulièrement proposés pour expliquer l’effet bénéfique du froid sur le corps. Ces explications sont diversement convaincantes et ne sont, en tout cas, pas suffisantes », selon ces travaux du Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations (CESP) de l’Inserm.

Source : AFP

À la une

Retour à la page "Santé"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants