X

Campus

Sur le campus de la LIU, des étudiants se glissent dans la peau de vrais pharmaciens

SIMULATION

Organisée en juillet, la Journée de pharmacie avait pour but principal d’initier les étudiants à la communication professionnelle.

Youmna GEHA | OLJ
10/08/2019

Un jeudi de juillet dernier, à 10h. Les voitures affluent sans interruption au campus de l’Université libanaise internationale (LIU) dans la Békaa. Les couloirs de la faculté sont bruyants. Les préparations vont bon train dans le grand jardin où la 14e édition de la Journée de pharmacie est organisée sous le patronage du président de l’ordre des pharmaciens, le Dr Ghassan al-Amine. Sous un soleil torride, les étudiants des campus de Beyrouth et de la Békaa s’activent pour que tout soit parfait, peaufinant les moindres détails afin de rendre leurs stands attrayants. En bons scientifiques, ils appliquent le principe d’Isaac Newton, « lorsque deux forces sont jointes, leur efficacité est double », et se retrouvent à deux, trois, quatre, ou même cinq à apporter les dernières touches à leur travail. Tout doit être prêt avant midi !

Dans l’amphithéâtre, bondé, une conférence introductive a lieu en présence de représentants du ministère de la Santé, du président de l’ordre des pharmaciens, du directeur de la LIU, du doyen de la faculté de pharmacie, des sponsors et de nombreux étudiants assoiffés de connaissance. Après l’hymne national, les messages de bienvenue se succèdent. Les entreprises pharmaceutiques participantes sont présentées. La Journée pharmacie est prête à démarrer. Les étudiants, quant à eux, réels acteurs du jour, sont enthousiastes et impatients.

Derrière leurs stands

Répartis en petits groupes de quatre à cinq personnes, les étudiants, en blouse blanche, présentent leur projet lié au thème de l’édition 2019 de la Journée harmacie : la pharma beauté mettant en vedette des crèmes amincissantes, des soins capillaires, des lotions hydratantes, des techniques épilatoires… Les professeurs, « clients du jour », visitent les stands et posent des questions aux « pharmaciens ». Ils notent le décor, les produits exposés ou encore les présentations. Les pharmaciens en devenir répondent aux questions de leurs enseignants et les éclairent sur les bénéfices de telle ou telle autre préparation pharmaceutique.

Dans le regard des étudiants participants, la fierté est palpable, jumelée chez certains au stress décelable dans leur intonation mais surtout à l’envie de partager, bien apparente dans leurs sourires.

Particulièrement impliqués dans la réussite de cet événement, les étudiants Paola Karam, Sarkis Fenianos, Karim Asmar, Mohammad Ali Hassan, Jovania Gebrane et Yara Osta accueillent les visiteurs en vantant les mérites de tel ou tel autre produit, partageant avec tous leur excitation. « Cette journée est formidable ! On apprend à communiquer avec les clients, on endosse de nouvelles responsabilités et on gagne en expérience », assurent-ils. Sarkis Fenianos, en cinquième année de pharmacie, ajoute : « Ici, nous sommes tous une famille. »

Un peu plus loin, un groupe formé exclusivement de filles semble agité, pris dans une course contre la montre. Noor Nehmé, membre de cette équipe, qui avoue s’être sentie anxieuse la veille, s’estime « chanceuse de faire partie d’un groupe féminin ». Aya Khalil, étudiante en troisième année, confie : « J’ai fait un pas dans la profession ! J’ai présenté un projet, j’ai fait un peu de marketing pharmaceutique. Cette expérience me conforte encore plus dans mon choix de carrière. »

Après l’effort, le réconfort

Vers 13h, c’est la pause déjeuner. Les professeurs vont discuter ensemble, pendant que les étudiants se détendent un peu. Ils se rassemblent alors en petits groupes pour rire, échanger et se féliciter de la réussite de cette belle journée.

Comme pour confirmer l’adage « après l’effort, le réconfort », un Talent Show est organisé après la pause. Il permet aux jeunes étudiants de partager leurs passions, montrer leurs talents et découvrir ceux des autres. Tout le monde se bouscule dans la grande salle. Les professeurs forment le jury. Se succèdent alors sur scène des chanteurs, des danseurs, des acteurs ou des poètes, tous animés par l’envie de se surpasser. La bonne humeur est reine. Les blouses blanches et les masques tombent pour laisser place à un moment de pur plaisir.

Sethrida Wehbé, jeune étudiante en 3e année, confie : « J’ai été très surprise de voir que les plus âgés sont venus nous soutenir. La journée était très agréable et enrichissante. J’ai appris à parler aux clients, et j’ai amélioré mon anglais. Je reviendrai aider les plus jeunes l’année prochaine ! »

Il est l’heure de remettre les prix aux plus méritants. On annonce le stand gagnant : celui de l’Aloe Vera. Aucune déception sur les visages des étudiants. Ils semblent tous heureux d’avoir passé une journée dont ils ressortent grandis.



À la une

Retour à la page "Campus"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

En dépit de l’annonce des consultations, la situation reste confuse

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants