Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Mois de juillet particulièrement sanglant en Afghanistan


Des enfants afghans se tenant à l'endroit d'un attentat ayant frappé Kaboul, le 29 juillet 2019. Photo REUTERS/Mohammad Ismail

Le nombre de victimes du conflit afghan a fortement augmenté en juillet, avec plus de 1.500 civils tués ou blessés, le chef de la Mission d'aide des Nations unies en Afghanistan (Manua) déplorant l'intensification du conflit parallèle aux efforts de paix à Doha.

"Les efforts de paix se sont intensifiés ces dernières semaines, tout comme le conflit sur le terrain", a regretté le chef de la Manua, Tadamichi Yamamamoto, qui a appelé "toutes les parties à ne pas intensifier les opérations militaires en pensant que cela leur offrira une position plus forte dans les pourparlers de paix". "Le temps est venu de faire preuve de retenue et de respect pour la vie des civils afghans ordinaires", a-t-il observé.

Selon la Manua, "plus de 1.500 civils ont été tués ou blessés en juillet, soit le nombre le plus élevé de tous les mois de l'année en cours et le nombre le plus élevé enregistré en un seul mois depuis mai 2017". La Manua impute, dans un communiqué, cette hausse aux "éléments antigouvernementaux", les talibans et la branche afghane du groupe Etat islamique (EI), plus de 50% des victimes civiles en juillet étant dues à des engins explosifs improvisés des insurgés.

Les "attaques disproportionnées et aveugles des talibans dans les zones urbaines contre les cibles militaires et de sécurité afghanes" se sont multipliées en juillet, causant "de grands dommages aux civils", selon la mission onusienne.

Mercredi, un bus a sauté sur une mine artisanale dans l'Ouest, faisant au moins 34 morts et 17 blessés. L'incident n'a pas été revendiqué. Trois jours plus tôt, l'attaque à Kaboul contre un ancien chef des services de renseignement et colistier du président Ashraf Ghani avait fait vingt morts et 50 blessés, la plupart civils.

Entre le 1er janvier au 31 juin, 1.366 civils ont été tués et 2.446 blessés, selon un précédent rapport de la Manua.

Un nouveau cycle de pourparlers entre les Etats-Unis et les talibans a débuté samedi à Doha, selon les talibans, en vue d'un accord pour permettre le retrait des troupes américaines en Afghanistan après 18 ans d'intervention.


Le nombre de victimes du conflit afghan a fortement augmenté en juillet, avec plus de 1.500 civils tués ou blessés, le chef de la Mission d'aide des Nations unies en Afghanistan (Manua) déplorant l'intensification du conflit parallèle aux efforts de paix à Doha. "Les efforts de paix se sont intensifiés ces dernières semaines, tout comme le conflit sur le terrain", a regretté le...