X

À La Une

Nawaf Moussaoui, député du Hezbollah, présente sa démission

Liban

M. Moussaoui a présenté sa démission "à la demande du parti" chiite, confirme la responsable du bureau de presse du Hezbollah à L'OLJ. 

OLJ
18/07/2019

Nawaf Moussaoui, député chiite de Tyr (Liban-Sud) et membre du Hezbollah, a présenté jeudi au président du Parlement, Nabih Berry, sa démission de son poste de député pour "accumulation d'erreurs commises" au cours des derniers mois, rapportent plusieurs médias libanais. Cette annonce intervient alors que M. Moussaoui s'est retrouvé au centre d'une polémique après des échanges de tirs dans un commissariat, au cours du week-end. 

Dans un entretien sur la chaîne de télévision locale al-Jadid, le député chiite a annoncé avoir fait part de sa démission dans une lettre adressée au président de la Chambre. Il a affirmé vouloir "assumer ses propres responsabilités, sans faire subir aucune conséquence (de ces actions, ndlr) au Hezbollah". "Je suis prêt à assumer toutes les conséquences éventuelles de cette prise de responsabilités", a-t-il ajouté. 

Rana Sahili, responsable du bureau de presse du Hezbollah, a affirmé de son côté à L'Orient-Le Jour que le député a présenté sa démission "à la demande du parti" chiite. 
L'information de la démission a en outre été confirmée aux médias par plusieurs députés, tandis que le secrétariat général du Parlement a annoncé n'avoir pas encore reçu officiellement la démission de M. Moussaoui.

Dans la nuit de samedi à dimanche, le député du Hezbollah avait été accusé d'avoir tiré sur son ex-gendre, et de l'avoir blessé, alors que ce dernier se trouvait au commissariat de Damour, au sud de Beyrouth. M. Moussaoui avait nié avoir ouvert le feu dans le commissariat. Un procès-verbal des Forces de sécurité intérieure indiquait toutefois que le député avait fait irruption, accompagné de 20 partisans armés, au sein du commissariat, afin de venir y chercher sa fille, impliquée dans une dispute avec son ex-mari, concernant la garde de leurs enfants. 

En février dernier, le député Nawaf Moussaoui avait déjà provoqué des remous après avoir affirmé que le chef de l'Etat, Michel Aoun, avait été "élu grâce au fusil de la résistance" et que Bachir Gemayel, président élu assassiné en 1982, était "arrivé au palais de Baabda grâce aux chars israéliens", lors de l’invasion israélienne de cette année-là. La direction du Hezbollah avait alors imposé des sanctions à M. Moussaoui, gelant notamment son action parlementaire, avant de les lever deux mois plus tard.



Pour mémoire
Nawaf Moussaoui mêlé à un échange de tirs au poste de Damour

Nawaf Moussaoui sanctionné pour ses propos, le Hezbollah se tourne vers une « stratégie douce »


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Wlek Sanferlou

Pas grave, il nous reste à se débarrasser d'une centaine de plus et puis des ministres...cèdre aura pt'etre une chance...dit il en ricanant..

MAKE LEBANON GREAT AGAIN

M. Moussaoui a présenté sa démission "à la demande du parti" chiite, confirme la responsable du bureau de presse du Hezbollah à L'OLJ

Moi je lis que Mr Moussaoui a ete CONTRAINT par son parti de demissionner

c'est un premier bon point pour HN de ne pas admettre que l'on peut s'attaquer avec 20 hommes armes dans un poste de police et tirer sur une personne ( meme son ex beau fils ) et s'en sortir comme de rien n'etait parce qu'on est membre de HB

Il est rare que je dise du bien de ce parti mais cette fois ci chapeau, j espere seulement que la justice fera son travail et punira cet individu qui se pense etre au dessus des lois

J'attend toujours du General Aoun President de la Republique de faire de meme avec son gendre qui attise a nouveau des haines que nous avons cru etre enterrees
apres tant de temps mais la, je crois que je reve

Bery tus

bien que je ne partage pas l'avis du hezb sur le plan regional .. je suis contre le fait qu'il démissionne !!

car le mari de sa fille méritait une bonne correction et le depute ne faisait que défendre sa fille

MIROIR ET ALOUETTE

Je vous l'avais dit.

Politiquement il a commis de sérieuses erreurs , la rigueur du parti auquel il appartient ne permet pas d'écarts à répétition.

C F, ses contributions & interprétations...

C’est tout à votre honneur Monsieur Moussaoui. Que la démission ""à la demande du parti"" ou de votre propre initiative ne change rien à l’affaire. A l’avenir, mieux vaut maîtriser ses pulsions, même pour des questions d’ordre privé, que de réagir sous l’emprise de la colère. Nous verrons la suite… Mais pour l’instant, salut l’artiste……………………………………
C. F.

Marionet

Chapeau ! De quoi foutre la honte à tous ceux, fonctionnaires, députés ou ministres qui restent accrochés à leurs postes, comme une moule sur un rocher, même quand ils ont des tonnes de choses à se reprocher. Le Hezbollah, une fois de plus, se montre exemplaire (qu'elles que soient ses motivations). Que les autres en prennent de la graine.

Atalante fugitive

Lire "à la demande du parti".

Honneur et Patrie

Je salue le geste noble du député Nawaf Moussaoui, d'autres députés et ministres ont accumulé dix fois plus d'erreurs et dix fois plus graves. Ils sont encore là scotchés à la tête de leur ministère et ce , malgré les dizaines d'accusations à leur endroit. Ils continuent à voyager à l'intérieur et à l'extérieur du pays aux frais des contribuables.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

TROP BOUILLANT. AU MOINS IL A DEMISSIONNE.

Dernières infos

Les signatures du jour

Impression de Fifi ABOU DIB

Cartables

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants