Rechercher
Rechercher

Liban - Communautés

Le patriarche Élias Hoyek, fondateur du Grand Liban, déclaré vénérable par le Vatican

Un portrait du patriarche Élias Hoyek (1843-1931).

Le pape François a confirmé samedi que la Congrégation pour les saints du Vatican a décidé de reconnaître les « vertus héroïques » de l’ancien patriarche maronite Élias Hoyek (1843-1931), père fondateur du Grand Liban, a annoncé au siège patriarcal de Bkerké le patriarche Béchara Raï.

Né à Halta (Batroun), le patriarche Hoyek avait conduit l’Église maronite de 1899 jusqu’à sa mort et fondé notamment la congrégation des sœurs maronites de la Sainte Famille. Son corps repose à Ibrine, dans la chapelle de la maison mère de la congrégation qu’il a fondée. Pour que de vénérable, le patriarche soit déclaré « bienheureux », il faut encore que l’Église catholique reconnaisse un miracle attribué à son intercession.Dans le décret publié par le pape qui constate les « vertus héroïques » de l’ancien patriarche, le Vatican reconnaît en la personne d’Élias Hoyek « un ardent patriote qui a milité inlassablement pour l’indépendance de son pays ». En effet, en 1919, le patriarche maronite avait représenté les habitants du Mont-Liban à la conférence de Versailles, qui réunissait à l’époque les vainqueurs de la Première Guerre mondiale. L’Empire ottoman qui régissait alors le territoire du Liban actuel ayant été vaincu, le patriarche Hoyek a réclamé lors de cette conférence un Liban indépendant, ne se limitant pas à la superficie du seul Mont-Liban.

Selon les termes du patriarche Raï, le patriarche Hoyek a « lutté pour obtenir que le Grand Liban retrouve tout son territoire, et notamment les régions qui lui avaient été arrachées par les Ottomans, ce qui essentiellement provoqua la grande famine (1915-1917) ». Sa proclamation comme « vénérable » intervient quelques mois avant l’ouverture des cérémonies commémorant le centenaire de la proclamation du Grand Liban, le 1er septembre prochain.

Pour le patriarche Raï, « la bonne nouvelle s’adresse à tous les Libanais et à tous les maronites du monde, comme à tous les chrétiens, a-t-il ajouté. Ceux qui sont considérés par le ciel comme des justes et qui sont déclarés bienheureux et saints appartiennent à toute l’humanité, comme saint Charbel nous en offre le modèle, qui distribue ses grâces à toutes les communautés sans distinction ».


Le pape François a confirmé samedi que la Congrégation pour les saints du Vatican a décidé de reconnaître les « vertus héroïques » de l’ancien patriarche maronite Élias Hoyek (1843-1931), père fondateur du Grand Liban, a annoncé au siège patriarcal de Bkerké le patriarche Béchara Raï. Né à Halta (Batroun), le patriarche Hoyek avait conduit l’Église maronite de...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut