Rechercher
Rechercher

Des toiles et des histoires

Aquarelles d’Amine el-Bacha

Une série d’aquarelles réalisées dans les années 80 par Amine el-Bacha pour le couple Ramzi et Afaf Saïdi. Photo Anne Ilcinkas

C’est une série d’aquarelles exécutées par Amine el-Bacha. Né en 1932 à Beyrouth, il est perçu comme l’un des plus grands artistes libanais. Ses œuvres font partie des collections de musées d’art moderne en Espagne, en Italie, en France et dans les pays arabes, ainsi que des collections privées. C’était un grand ami de Ramzi Saidi. Les deux hommes entretenaient une relation d’amitié drôle et touchante à la fois. Durant les événements, le téléphone n’était plus qu’objet inutile dans toutes les demeures libanaises. Mais un jeune « office boy », comme on les appelait en ce temps-là, faisait plus d’un aller-retour par jour et par tous les temps entre le bureau de Ramzi Saidi et l’atelier d’Amine el-Bacha. Ils échangeaient leurs idées sur l’art. On aurait dit des amoureux qui s’échangeaient des mots doux. Chez les Saidi, artistes, critiques, galeristes et collectionneurs avaient pris l’habitude de se réunir autour d’un thé une fois par semaine pour discuter de l’art libanais. Un jour qu’Amine el-Bacha se trouvait là, son œil croise un paquet de photographies jeté par inadvertance sur la table du salon. Face à cette série de photos prises le jour des fiançailles du couple, il s’exclame : « On dirait Hollywood ! » Les belles robes rivalisaient avec la sophistication des coiffures et l’élégance des costumes trois pièces masculins. Il décide de les prendre et de réaliser une aquarelle à partir de chaque photo. Et voilà comment toute la famille, parents, frères et sœurs, beaux-parents, cousins, tantes et oncles, et même quelques amis se sont retrouvés immortalisés par le grand maître. À les regarder aujourd’hui, Afaf Saidi confie : « J’éprouve beaucoup d’émotion car c’était un moment de grand bonheur. »





C’est une série d’aquarelles exécutées par Amine el-Bacha. Né en 1932 à Beyrouth, il est perçu comme l’un des plus grands artistes libanais. Ses œuvres font partie des collections de musées d’art moderne en Espagne, en Italie, en France et dans les pays arabes, ainsi que des collections privées. C’était un grand ami de Ramzi Saidi. Les deux hommes entretenaient une...

commentaires (0)

Commentaires (0)