Échappée belle

Quand archet rime avec chevalet

Trois institutions muséales accueillent trois concerts de musique classique menés par Ribal Molaeb.

Ribal Molaeb.

Il fut l’un des fringants fleurons du prix L’OLJ-SGBL Génération Orient saison III. Ribal Molaeb, directeur du Festival Molaeb pour musique de chambre et beaux-arts à Baysour, accompagné d’une pléiade de musiciens, sera le point de mire et l’esprit moteur de trois concerts consécutifs dans des enceintes muséales au Liban. Une primeur pour la musique de chambre qui prend des ampleurs insoupçonnées...

Le musicien sera ainsi à l’affiche ce soir, jeudi 30 mai, à 19h au musée Jamil Molaeb à Baysour. Vendredi 31 mai, il officiera avec ses compères de scène dans l’espace du musée Nabu à el-Heri (Liban-Nord) à 21h. Pour terminer, le samedi 1er juin, il prendra la scène du musée d’art moderne et contemporain Macam à 19h. Au menu, pour les trois concerts proposés, le thème visitant le temps et les frontières à travers l’intitulé De Bach au tango. Avec des partitions groupant des pages de Bach, Schulhoff et Piazzolla. Le public est invité par la même occasion à visiter, une heure avant le moment musical, les lieux et à regarder et (re)découvrir les œuvres exposées.

Pour l’ensemble de ce quartet musical concertant qui va harmoniser cordes et archets, à part Ribal Mlaeb à l’alto, on nomme Tanja Sonc et Boris Borgolotto aux violons et Marc Girard Garcia au violoncelle.

Quatre jeunes musiciens qui viennent d’horizons différents, aussi bien européen, outre-Atlantique qu’oriental, pour une aventure musicale colorée et ensoleillée qui chante, en tout bonheur, les rythmes et les cadences du monde.

Dans des écrins de rêve, élégants et raffinés, des mélodies du Cantor au roi des nuits enfiévrées d’Argentine, père du célèbre Libertango et maître du bandonéon, en passant par les tonalités drues et avant-gardistes du Tchèque Erwin Schulfoff, la musique, un avant-goût des ruées vers les festivals d’été, a ici toutes les soyeuses nuances pour un moment de douceur bleue…


Lire aussi

Génération Orient III : #7 Ribal Molaeb, altiste, 25 ans


Il fut l’un des fringants fleurons du prix L’OLJ-SGBL Génération Orient saison III. Ribal Molaeb, directeur du Festival Molaeb pour musique de chambre et beaux-arts à Baysour, accompagné d’une pléiade de musiciens, sera le point de mire et l’esprit...

commentaires (0)

Commentaires (0)