X

À La Une

Un café pendant le ramadan : Roula Tabch au centre d'une nouvelle polémique

Liban

Les détracteurs de la députée du Courant du Futur lui reprochent notamment son manque de respect à l'égard des musulmans et estiment qu'elle ne les représente pas. Certains vont même jusqu'à appeler à ce qu'elle soit démise de ses fonctions parlementaires. 


OLJ
17/05/2019

La députée sunnite de Beyrouth Roula Tabch Jaroudi s'est retrouvée au centre d'une nouvelle polémique sur les réseaux sociaux, après la diffusion jeudi d'une photo la montrant en train de boire un café avant l'heure de la rupture du jeûne du mois de ramadan, alors qu'elle était venue présenter ses condoléances à Bkerké après le décès du cardinal Nasrallah Boutros Sfeir. 

Les détracteurs de la députée du Courant du Futur lui reprochent notamment son manque de respect à l'égard des musulmans et estiment qu'elle ne les représente pas. Certains vont même jusqu'à appeler à ce qu'elle soit démise de ses fonctions parlementaires. 

"Je demande l'adoption d'un amendement de la loi afin de permettre aux citoyens de présenter un recours contre un député qui ne respecte pas les préceptes de la religion à laquelle il appartient, ou d'invalider sa députation s'il n'est pas digne de confiance. Ou bien que cette personne annonce renoncer à sa religion et se présente au nom des athées et des apostats", écrit cet internaute, avec le hashtag (mot-dièse) "Roula Tabch ne me représente pas". 


Un autre internaute juge "inacceptable" la "mascarade qui a lieu actuellement avec Roula Tabch et le fait qu'elle se moque des musulmans pour la deuxième fois". Il prend ensuite à partie le Premier ministre, Saad Hariri, sur la liste duquel Mme Tabch s'était présentée aux élections : "Si vous voulez nommer une députée qui représente les sunnites, il faut qu'elle respecte cette confession, parce qu'elle ne se représente pas elle-même, elle représente toute la communauté". "Si elle ne respecte pas les musulmans, elle n'a pas le droit de les représenter". 



Face aux messages critiquant la députée de Beyrouth, plusieurs personnes ont pris sa défense. 

La journaliste Dima Sadek a notamment appelé les détracteurs de Mme Tabch à obliger les députés à "rendre des comptes sur leurs performances législatives" et à voir s'ils ont "mis en œuvre leurs promesses électorales". "Leur vie personnelle et leurs rites ne regardent personne !", a-t-elle ajouté, soulignant à l'adresse de ceux qui auraient élu la députée "pour qu'elle applique la charia islamique" qu'ils n'auraient de toute façon jamais dû voter pour elle étant donné qu'elle ne porte pas le voile. "La religion est une affaire personnelle !", a lancé Mme Sadek, affichant sa solidarité avec Roula Tabch. 

.


D'autres internautes, dans des commentaires publiés notamment sur Facebook, ont regretté que les gens cherchent à savoir qui rompt le jeûne afin de les critiquer au lieu de s'intéresser aux personnes qui ont faim, afin de les nourrir. 


Mme Jaroudi n'en est pas à sa première polémique. En janvier, la députée avait été vivement critiquée après avoir été bénie par un prêtre lors d'une messe pour la paix et la charité en la chapelle du couvent de la Mission de Vie, près d'Antélias, dans le Metn. Ce geste a été abondamment salué par certains internautes qui voyaient un geste de fraternité et de coexistence tandis que d'autres s'étaient interrogés sur sa véritable allégeance à l'islam.
Deux jours plus tard, elle s'était rendue à Dar el-Fatwa, où elle avait été reçue par le secrétaire général de l'instance religieuse sunnite, le cheikh Amine Kurdi, et un cadre administratif de l'instance, le cheikh Salaheddine Fakhri, sur directive du mufti de la République, Abdellatif Deriane, pour une explication sur les fondamentaux de l'islam et de ses préceptes. Dans un communiqué publié à l'issue de cet entretien, la députée avait exprimé son attachement à l'islam, indiquant qu'elle avait de nouveau prêté allégeance à cette religion en présence des deux dignitaires de Dar el-Fatwa et s'était "excusée auprès de Dieu". 


Le Liban, seul pays au monde doté d'une Journée nationale pour le dialogue islamo-chrétien

La subordination du politique au religieux au cœur de l’affaire Roula Jaroudi

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Le Faucon Pèlerin

Le député de Denniyé Sami Fatfat, insiste sur l'importance du respect de l'autre dans sa croyance et ses pratiques.
Dieu a créé l'être humain, libre.
Je suis libre de croire ou de ne pas croire au Ciel.
Je suis libre de pratiquer ma religion comme bon me semble. Cela ne regarde que moi, nul n'a le droit de me regarder ou de me donner des ordres.
Les Lumières ont passé, la Révolution de 1789 est passée et nous sommes en 2019. Allons en avant et non en arrière.

Chaccal Marie Hélène

le photographe aurait pu filmer ailleurs ....

Gebran Eid

PAUVRE FEMME, ELLE A PRIS UN CHEMIN GLISSANT QUI LUI RESSEMBLE PAS. ELLE DOIT SE SAUVER AVANT QU'ELLE SOIT TROP TARD POUR ELLE. CAPABLE DE RECEVOIR UN COUTEAU DANS LE DOS D'UN DÉSÉQUILIBRÉ OU D'UN FANATIQUE. À SA PLACE J'ABANDONNE.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

JE GAGE QUE SES DETRACTEURS QUAND ILS SONT SEULS ET PERSONNE NE LES VOIT ILS SIROTENT PLUS QUE DU CAFE.

Sarkis Serge Tateossian

C'est la religion politique avec sa stratégie bien rodée...

Agenor

Si l’on peut reprocher quelque chose à Mme Tabch c’est son ouverture d’esprit, matière rare dans notre pays.

Regardez comment nous traitons les personnes homosexuelles.

Regardez comment nous traitons les personnes handicapées.

Regardez comment nous traitons les personnes venues du tiers-monde pour travailler comme femmes de ménage dans nos foyers.

Tout Libanais, aussi bien chrétien que musulman, doit être fier de voir qu’une élue musulmane, sunnite, est venue présenter ses condoléances au patriarche chrétien maronite, à la suite du décès du cardinal Sfeir.

La photo de Mme Tabch assise près du cardinal Rai est belle. On voit Mme Tabch dans une robe noire, prenant un café.

Elle est digne.

Elle montre une belle ouverture d’esprit. Un pas vers l’autre. Elle représente ce dont le Liban a besoin pour progresser en bâtissant des ponts avec les autres communautés qui composent le pays.

Saluons le courage de Mme Tabch qui fait face aux critiques d’une partie conservatrice de sa communauté sunnite.

Saluons son ouverture d’esprit en allant vers l’autre et en brisant de vieux tabous non fondés et en montrant que la fraternité entre les êtres humains l’emporte sur de vieux dogmes religieux rigides.

Hitti arlette

Mes fautes de frappe me donnent froid dans le dos

Le point

Le trajet entre Beyrouth et Bkerké est un voyage, potentiellement très pénible en cette occasion, et il est prévu que la personne puisse rompre son jeûne quand elle voyage pour autant qu'elle compense après la fin du mois.

De même quand la personne est souffrante (maladie). Peut être Madame la député avez une double excuses ce jour-là.

Heureusement, personne ne peut jouer les intermédiaires entre Madame Tabch et le Seigneur, pour en savoir plus.

Il est curieux de constater que dans le salon principal à Bkerké l'intimité des visiteurs n'est pas garantie.

Gros Gnon

Ceci dit ils ont été à bonne école. Quand on pense à la christianisation forcée dans les anciennes colonies, à l’Inquisition, etc, il n’y a pas de quoi être fiers non-plus. Mais bon, c’était il y a 6 siècles...

Gros Gnon

On a beau dire, il y en a qui ont ÉNORMÉMENT de chance que le ridicule ne tue pas...

Hitti arlette

Les neo-daech sont capables de resurgir de partout . Oui ,même de là où l'on s'y attend le moins. Ils peuvent abattre, sans ciller, quelqu'un qui boit un café avant l'heure de la rupture du jeûne comme ce fut le cas de la députée roula Tabch à Bkerké ..Les réactions qui ont suivi cet incident banal donnent froid au dos ,alors que l'on sait que les musulmans du Liban et ceux de Beyrouth sont tolérants , voire plus ouverts que les autres . Mais non semble-t-il !!! Car la députée apparemment guignarde a déjà été victime de menaces de mort il y a deux ou trois mois , alors qu'elle assistait à une messe de requiem . Tous les libanais connaissent la suite de l'incident rocambolesque de l'hostie lors de la communion .
Le Coran ne dit pas dans un de ses versets que l'intimidation dans la pratique des croyances religieuses est interdite ? Mais il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. Somme toute ,la montée du fanatisme religieux devient de plus en plus terrifiant et inquiétant.

Remy Martin

Incroyable. Si certains se complaisent dans leur pre-moyen-âge, bien leur en fasse, mais qu'il lâchent la grappe à ceux qui n'en ont rien à branler.

Le Faucon Pèlerin

Les cinq plus grandes religions du monde sont le Christianisme, l'Islam, le Judaïsme, le Bouddhisme et l'Hindouisme. Si chaque fidèle de chaque religion doit savoir ce que mange, boit, quand et comment de chaque fidèle, le monde entier serait paralysé pour se regarder les uns des autres. Avec mes respects à tous.

L'Orient-Le Jour

Bonjour,
Merci pour votre commentaire, la faute a bien été corrigée.
Bien cordialement,

Bambino

Comment peut-on tomber si bas dans le fanatisme religieux et l'inculture? Laissez les gens vivre comme ils veulent. Jugez cette député sur son travail parlementaire, sur son intégrité, sur la réalisation de ses promesses, mais non sur le fait d'avoir bu un café pendant le Ramadan. Que celui qui n'a jamais rien mis dans sa bouche pendant le mois du Jeune lui jette la première pierre. Il est facile de jouer les Tartuffe. Ces gens qui critiquent pour des peccadilles sont ou bien des faux-culs ou bien n'ont vraiment rien d'autre à faire. Ce symptôme montre à quel point l'éducation de la tolérance a failli au Liban.

Wlek Sanferlou

"afin de permettre aux citoyens de présenter un recours contre un député qui ne respecte pas les préceptes de la religion à laquelle il appartient"...
Vivement des députés adeptes de l'athéisme pour que ce parlement et ce gouvernement fonctionne...
Akh ya baladna

Delta Charly

A vous aussi de vous excuser auprès de vos lecteurs pour l'erreur grammaticale (REPRESENTE et non REPRESENTENT) dans le résumé et au sein de votre article :)Salut!

otayek rene

Madame Tabch tient sa légitimité du suffrage universel. Quelle serait la légitimité de l'instance qui la démettrait de ses fonctions d'élue du peuple?

de Tinguy Corinne

Une femme digne,laïque et moderne qui devrait être érigée en modèle chez les sunnites...
En France, la Marianne est un emblème républicain et une icône de la liberté et de la démocratie :plusieurs Françaises ont d'ailleurs personnifié Marianne.
La "Marianne" libanaise serait idéalement incarnée par Roula Tabch, Dima Sadek, May Chidiac, Antoinette Chahine et d'autres femmes battantes et courageuses de cette trempe.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LE PAYS CHAVIRE ET CERTAINS SE FONT DE LA BILE CHAUDE CAR UNE DEPUTEE A PRIS UN CAFE. PLUS D,IDIOTIE FANATIQUE ?

LIBAN D'ABORD

Elle est libre dans sa vie privee
Si un Chretien mange ce qu'il ne doit pas manger durant le careme quelqu'un le traitera de traitre a sa religion?
Si un juif mange a Kippour le jour du grand jeune chez les juifs, doit il etre traine dans la boue ?

NON MESSIEURS ET MESDAMES ET ENFANTS CHACUN EST LIBRE DE SA VIE PRIVEE ET GERE SA RELIGION COMME IL L'ENTEND
CESSEZ DONC DE VOUS COMPARER AUX FANATIQUES DE ISIS ET JUGER LES GENS SUR LEURS TRAVAIL POUR LEQUEL ILS ONT ETE ELUS ET PAS SUR LEUR VIE PRIVEE

Lecteurs OLJ

Qu’on la laisse tranquille à cette bonne femme.
Ce n’est pas quelques hobereaux fanatiques qui vont faire la loi au Liban.
Se cela ne leur plaît pas l’aéroport et le port fonctionnent.
Georges Tyan

Zeidan

Obscurantisme quand tu nous tient ... et ça va sûrement améliorer la vie dans le pays ... s'ils pouvaient s'occuper d'économiser leurs paroles inutiles pour mieux gérer l'économie du pays ...

lila

franchement, on n'a rien de mieux à faire, comme construire un pays ?

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants