Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Turquie : prison pour des médecins ayant critiqué une opération militaire

Onze membres de la principale association turque de médecins ont été condamnés vendredi à des peines de prison pour avoir critiqué une offensive militaire d'Ankara en Syrie l'an dernier.

Selon l'Union des médecins de Turquie (TTB), 11 de ses membres ou ex-membres ont été condamnés par un tribunal d'Ankara à un an et huit mois de prison pour "incitation à la haine et à l'inimitié".

L'une des prévenus, Hande Arpat, a en plus été condamnée à un an et demi de prison supplémentaire pour avoir, selon le tribunal, fait de la "propagande terroriste" sur les réseaux sociaux, a ajouté dans un communiqué la TTB, dénonçant une "décision honteuse".

Ces 11 médecins, alors membres de l'instance dirigeante de la TTB, avaient été arrêtés en février 2018 après avoir publié un texte critiquant une offensive turque contre une milice kurde dans le nord de la Syrie, qualifiant la guerre de "problème de santé publique".

"La décision du tribunal aujourd'hui vient punir le droit de vivre en paix en Turquie", a réagi auprès de l'AFP l'un des médecins condamnés, Seyhmus Gökalp. "Dire que la guerre est un problème de santé publique, c'est une information scientifique. Cela a été légalement réprimé".

M. Gökalp a indiqué que les médecins allaient faire appel. Selon lui, cinq des personnes condamnées sont toujours membres de l'instance dirigeante de la TTB.

Le président Recep Tayyip Erdogan avait publiquement critiqué les signataires du texte de la TTB, qu'il avait qualifié de "déshonorant".

L'offensive turque, lancée en janvier 2018, visait la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG). Elle s'est soldée par une victoire d'Ankara dont les soldats, appuyant des combattants syriens, ont bouté les combattants kurdes hors de la région d'Afrine.

Soutenues par les Etats-Unis, les YPG ont été en première ligne dans le combat contre le groupe Etat islamique (EI) en Syrie. Mais la Turquie considère les YPG comme une organisation "terroriste" qui menace sa frontière avec la Syrie. Ce dossier empoisonne depuis plusieurs années les relations entre Ankara et Washington, alliés au sein de l'Otan.


Onze membres de la principale association turque de médecins ont été condamnés vendredi à des peines de prison pour avoir critiqué une offensive militaire d'Ankara en Syrie l'an dernier.

Selon l'Union des médecins de Turquie (TTB), 11 de ses membres ou ex-membres ont été condamnés par un tribunal d'Ankara à un an et huit mois de prison pour "incitation à la haine et à...