Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Le chaos à l'AIB au centre d'un échange acerbe entre Fenianos et Jaber

"Les Libanais rêvent de la venue de centaines de milliers de touristes cet été mais malheureusement, avec ce chaos et cette humiliation, ce rêve ne se réalisera pas", regrette Yassine Jaber dans un tweet. 

Le ministre des Transports, Youssef Fenianos (à droite), et le député Yassine Jaber. Photos ANi

L'encombrement et le chaos à l'Aéroport international de Beyrouth, bondé à l'occasion du week-end de la Pâque orthodoxe, a provoqué un échange de messages acerbes sur les réseaux sociaux entre le député Yassine Jaber (proche du mouvement Amal) et le ministre des Transports, Youssef Fenianos (Marada).

Dans un premier message, le député Jaber avait partagé une vidéo montrant la foule attendant de passer le contrôle de la Sûreté générale à l'intérieur de l'AIB, avec en commentaire : "Le chaos et les embouteillages sont revenus à l'AIB avec les vacances de Pâques. Une année est passée depuis le scandale et l'humiliation subis par les voyageurs l'été dernier et, aujourd'hui, on se rend compte que les responsables continuent de faire fi de cette situation". "Les Libanais rêvent de la venue de centaines de milliers de touristes cet été mais malheureusement, avec ce chaos et cette humiliation, ce rêve ne se réalisera pas. Oubliez-le", a-t-il ajouté.

Dans la vidéo publiée par M. Jaber, on entend un visiteur du Golfe conseiller aux internautes de ne pas se rendre au Liban.

Le ministre des Transports a rapidement répondu à Yassine Jaber et lui a rétorqué qu'il "se rend deux fois par semaine en visite à l'AIB afin de préparer la saison estivale". "La dernière fois, j'étais accompagné de la ministre de l'Intérieur (Raya el-Hassan, ndlr) afin d'effectuer un suivi des travaux de développement de voies rapides et de nouveaux comptoirs pour la Sûreté générale, les faisant passer de 22 à 34, a poursuivi M. Fenianos. Nous sommes prêts à répondre aux questions des citoyens".

M. Jaber a critiqué la réponse du ministre, soulignant sur twitter qu'il n'était "pas important qu'il lui réponde, mais plutôt qu'il réponde aux gens qui se trouvent dans une situation scandaleuse à l'aéroport". "Les vidéos se propagent rapidement sur les réseaux sociaux, a-t-il mis en garde. Ce qu'il faut, c'est augmenter le nombre d'agents de la Sûreté générale afin de mieux organiser les choses". Et M. Jaber d'appeler à "la mise en application de la loi 481", adoptée en 2002 et qui réorganise le secteur de l'Aviation civile.

L'AIB se retrouve régulièrement au cœur de polémiques, en raison de son engorgement régulier ou de querelles entre les différents appareils sécuritaires qui y travaillent. Mi-avril, la ministre libanaise de l'Intérieur et son collègue des Transports avaient annoncé que le "nouvel" aéroport de Beyrouth, qui est en chantier depuis des semaines, serait inauguré au mois de juin. En effet, l'AIB, modernisé entre 1994 et 2002, peut accueillir un maximum de 6 millions de passagers par an, un seuil qu’il dépasse systématiquement depuis 2013.



Lire aussi
Agrandissement de l’AIB pour 18 millions de dollars

Le "nouvel aéroport de Beyrouth" sera inauguré en juin


Pour mémoire
Près de 2 millions de touristes au Liban en 2018, selon le WTTC




L'encombrement et le chaos à l'Aéroport international de Beyrouth, bondé à l'occasion du week-end de la Pâque orthodoxe, a provoqué un échange de messages acerbes sur les réseaux sociaux entre le député Yassine Jaber (proche du mouvement Amal) et le ministre des Transports, Youssef Fenianos (Marada). Dans un premier message, le député Jaber avait partagé une vidéo montrant la foule...
commentaires (7)

La solution idéale et urgente serait que notre gouvernement fasse appel aux instances internationales spécialisées , notamment l'OACI , afin de leur demander de l'aide technique et financière , comme le font d'autres pays dont les aéroports sont en difficulté d'organisation . Encore faut-il que nos responsables soient prêts à suivre leurs conseils et obéir à leurs directives .

Chucri Abboud

21 h 48, le 28 avril 2019

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • La solution idéale et urgente serait que notre gouvernement fasse appel aux instances internationales spécialisées , notamment l'OACI , afin de leur demander de l'aide technique et financière , comme le font d'autres pays dont les aéroports sont en difficulté d'organisation . Encore faut-il que nos responsables soient prêts à suivre leurs conseils et obéir à leurs directives .

    Chucri Abboud

    21 h 48, le 28 avril 2019

  • Je les trouve bien moi plutôt les gens de l'aéroport avec cette dame qui nous rappelle tout le temps qu'ils sont "heureux et honorés de nous recevoir dans leur ville", même dans le hall des départs. Un tel empressement ne peut provenir que d'un bon fond, c'est sûr

    M.E

    13 h 14, le 28 avril 2019

  • La solution la plus logique et la plus efficace serait de demander aux instances internationales compétentes , notamment l'OACI, de consacrer d'urgence une partie de leurs aides financières et techniques à résoudre e problème de l'AIB leurs services sont compétents et hautement qualifiés , encore fsut-il que nous libanais soyons obéissants en obtempérant à leurs directives ..

    Chucri Abboud

    12 h 15, le 28 avril 2019

  • Controler et espacer l'arrivée des avions pourrait, peut etre, aider à reduire ces moments de follies pour une period transitoire.

    Rene Chebli

    10 h 31, le 28 avril 2019

  • Les agents de la Sûreté Générale font de leur mieux pour faciliter le passage au contrôle des passeports. Effectuer des travaux dans un environnement qui doit fonctionner normalement demande des compétences d'ingénierie que nous ne possédons pas. ADP entretient et modernise en permanence ses installations sans aucune gêne pour les usagers, l’AIB est très très loin de posséder ce savoir faire

    Lecteur excédé par la censure

    09 h 32, le 28 avril 2019

  • Y'en a qui sont députés depuis des années...qui se permettent de faire la leçon à un ministre qui est en fonction...depuis environ...3 mois, et qui devrait d'un coup de baguette magique résoudre le chaos hérité de ceux qui "travaillaient" jour et nuit depuis des années...n'est-ce pas !!! Les rouspéteurs par twitters, dévoués corps et âme au bien-être du pays ne sont jamais au chômage...eux !!! Irène Saïd

    Irene Said

    08 h 30, le 28 avril 2019

  • QUAND PASSERAIT-ON DE BORDEL A FORMEL ?

    JE NE COMMENTE PAS. JE PARLE AU PEUPLE.

    07 h 00, le 28 avril 2019

Retour en haut