Dernières Infos

L'Irak réunit samedi ses voisins, pour certains ennemis

AFP
19/04/2019

L'Irak, qui tente de se placer en acteur diplomatique incontournable dans un Moyen-Orient divisé, accueille samedi un sommet des chefs de Parlement de ses voisins, des Etats pour certains ennemis.

Lors de cette réunion placée sous le slogan de "la stabilité et le développement de l'Irak" seront présents les chefs de Parlement saoudien, koweïtien, syrien, jordanien et turc ainsi qu'un haut responsable iranien, le chef du Parlement de la République islamique s'étant excusé, a indiqué un porte-parole de l'Assemblée irakienne à l'AFP.

Bagdad s'est déjà parée de drapeaux de ces pays dont certains sont à couteaux tirés voire en rupture diplomatique, comme l'Iran et l'Arabie saoudite, grands rivaux régionaux, ou l'Arabie saoudite et la Syrie.

L'Irak, "vainqueur du terrorisme est honoré de la présence de ses voisins à Bagdad", a écrit sur Twitter Mohammed al-Halboussi, président du Parlement irakien.

Pris en étau entre ses deux grands alliés, l'Iran et les Etats-Unis, eux-mêmes ennemis, l'Irak tente depuis qu'il a "vaincu" il y a un peu plus d'un an les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) de miser sur son emplacement géographique au coeur du Moyen-Orient.
Largement dépendant des importations de gaz et d'électricité d'Iran, l'Irak a obtenu une exemption de Washington, qui a réimposé de sévères sanctions contre Téhéran et son secteur énergétique notamment.

Partisan d'un retour de la Syrie au sein de la Ligue arabe, Bagdad a récemment renforcé ses liens avec Ryad, qui soutient l'opposition au régime de Bachar el-Assad, après près de 30 années de rupture diplomatique.
Le président du Parlement irakien a déjà reçu vendredi le président du Conseil du peuple syrien, Hammouda Sabbagh, qui avait participé début mars, pour la première fois depuis la guerre qui a éclaté en 2011 en Syrie, à une réunion interparlementaire arabe à Amman.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

L’ennemi n° 1 (des Libanais)

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants