X

Campus

« C’est grâce à ce bras en moins que je suis arrivée là où je suis aujourd’hui ! »

TÉMOIGNAGE

À 27 ans, Rita Esber a une joie de vivre qui saute aux yeux et une force de caractère qui force l’admiration. Au lieu de se lamenter sur son sort, de se couper des autres et de la vie, elle a choisi de se battre et de faire de son handicap un exemple et une mission.

19/04/2019

Élevée par des parents très pieux, qui lui ont « inculqué une force de caractère » en refusant de la traiter différemment de ses autres sœurs, Rita Esber a grandi dans l’esprit que son « bras en moins est un cadeau de Dieu, une grâce » qu’il lui a donnée « pour porter une mission dans ce monde ». Et cette mission, la jeune fille de 27 ans va la porter très haut, avec ce courage qui la caractérise si bien et qui lui permettra d’affronter les défis qui l’attendront à chaque étape de sa vie. À l’école, lorsqu’il a fallu affronter le regard et les questions innocentes des enfants. À l’adolescence, lorsque plaire et paraître sont le moteur de la vie. À l’université, lorsque le choix de son parcours en tant que graphiste la poussera à se confronter à sa réalité. À l’âge du premier amour, lorsqu’il faudra prouver à l’autre « que l’apparence extérieure n’est pas le plus important dans l’existence », et surtout à l’âge d’affronter les premières difficultés du monde du travail lorsque les contraintes liées à sa situation lui sauteront aux yeux. « J’ai compris ce jour-là toutes les difficultés qui m’attendaient, lorsque j’ai dû entreprendre mon premier stage dans une grande société. Il fallait deux mains pour taper sur le clavier d’un ordinateur. Je n’en avais qu’une ! Pour la première fois, j’ai flanché et j’ai pleuré. »

Mais c’est mal connaître le caractère de cette jeune fille qui carbure et avance en surmontant les obstacles. « Il suffit qu’on me dise ou que je réalise que je ne peux pas entreprendre une chose à cause de mon bras pour que je me batte de toutes mes forces pour me prouver, et surtout prouver aux autres, que rien ne peut m’arrêter », affirme Rita avec un sourire lumineux qui ne la quitte jamais et une franchise qui n’a pas peur des mots.

Les réseaux sociaux, ses meilleurs alliés

Et puis un jour, c’est le déclic. « Pourquoi se cacher et avoir honte de ce que Dieu nous a donné et qui nous différencie des autres ? » dira la jeune fille en expliquant son choix d’utiliser les réseaux sociaux comme moyen de communication pour faire passer son message. Elle y exposera sa vie honnêtement, franchement, sans se cacher et sans cacher son bras manquant : avec sa coach en salle de gym où elle se rend quatre fois par semaine, en parapente avec ses amis... Son visage lumineux et sa force communicative émeuvent les médias, la presse et les chaînes de télévision locales qui la donnent en exemple.

« Je voulais à travers toutes ces images changer les mentalités des gens qui pensent que la perfection et la beauté sont les seuls atouts qui mènent à la réussite et au bonheur, et montrer aux autres personnes comme moi que rien ne devrait les arrêter, qu’elles devraient s’accepter et ne pas avoir peur de ce que Dieu leur a donné », dira Rita avec cette force qui la caractérise si bien. Même les grandes marques sportives, comme Décathlon, lui proposeront d’être l’égérie de leur campagne publicitaire. « Ils avaient un message bien clair, explique-t-elle encore, ils voulaient inciter les gens à entreprendre une activité sportive malgré leurs différences. Et j’étais l’exemple parfait de leur campagne. » Et c’est également sur les réseaux sociaux qu’elle prendra conscience de l’existence d’une main robotique qui lui permettrait de bouger et d’attraper de petits objets, mais surtout de réaliser son rêve de toujours, « devenir le premier mannequin au bras robotique », un autre moyen de faire parvenir son message. Un rêve malheureusement irréalisable vu le prix coûteux de ce bras : 55 000 $ ; mais que cette jeune femme, que rien n’arrête dans la vie, a décidé de réaliser en lançant des messages par tous les moyens : sur les réseaux sociaux, à travers ses témoignages à la télévision. Un nouveau défi qu’elle est prête à gagner. Sa devise éternelle dans la vie !

Pour en savoir plus sur Rita Esber, découvrez le compte Instagram de la jeune fille : ritaesber13


À la une

Retour à la page "Campus"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants