Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Au large de Tyr, des plongeurs découvrent les épaves de onze navires de l'époque grecque

Le président du syndicat des plongeurs professionnels Mohammad Sarji explique que les navires étaient chargés de grandes quantités de pierres et faisaient probablement partie de la flotte d'Alexandre le Grand, qui a tenté de conquérir Tyr en 332 av. J.-C.

Une équipe de plongeurs a découvert les épaves de onze navires datant de l'époque grecque qui remonte à environ 300 ans av. J.-C. Photo ANI

Une équipe de plongeurs a découvert les épaves de onze navires datant de l'époque grecque qui remonte à environ 300 ans av. J.-C., et faisant probablement partie de la flotte d'Alexandre le Grand, dans les profondeurs marines au large de Tyr, au Liban-Sud, rapporte mardi l'Agence nationale d'information (Ani, officielle).

L'annonce a été faite dans un communiqué par le président du syndicat des plongeurs professionnels, Mohammad Sarji. Le plongeur, qui a fait cette découverte avec ses collègues après trois mois de recherches, précise que les épaves des navires échoués les uns près des autres, ont été retrouvées à une profondeur de 35m, au sud de la ville de Tyr.



(Lire aussi : Les vestiges maritimes seront-ils protégés une fois le forage pétrolier entamé ?)



Mohammad Sarji explique que les navires étaient chargés de grandes quantités de pierres et faisaient probablement partie de la flotte d'Alexandre le Grand, qui a tenté de conquérir Tyr en 332 av. J.-C. Les pierres transportées devaient vraisemblablement servir à construire une route, afin de permettre la conquête de Tyr, essentiellement bâtie sur une île, mais la cargaison aurait été trop lourde, provoquant le naufrage de ces bateaux, en raison de vents forts et de hautes vagues. Des amphores en argile ont également été retrouvées, et auraient pu contenir du vin.

Le siège de Tyr s'est déroulé de janvier à août 332 av. J.-C. durant la campagne d'Alexandre le Grand contre l'empire perse achéménide. Après la prise de la cité, les Macédoniens ont commis un massacre afin vraisemblablement de donner une leçon aux autres cités disposées à s'opposer à Alexandre.



Pour mémoire
Des ateliers pour ressusciter la splendeur de Tyr

Des sites culturels célèbres, dont Tyr, menacés par le changement climatique en Méditerranée


Une équipe de plongeurs a découvert les épaves de onze navires datant de l'époque grecque qui remonte à environ 300 ans av. J.-C., et faisant probablement partie de la flotte d'Alexandre le Grand, dans les profondeurs marines au large de Tyr, au Liban-Sud, rapporte mardi l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). L'annonce a été faite dans un communiqué par le président du...

commentaires (5)

Incroyable

Eleni Caridopoulou

14 h 31, le 17 avril 2019

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Incroyable

    Eleni Caridopoulou

    14 h 31, le 17 avril 2019

  • C'est le pays en entier qui est devenu une vraie épave!

    Tina Chamoun

    14 h 34, le 16 avril 2019

  • DECOUVERTES TRES INTERESSANTES. IL FAUT FAIRE LA GARDE DES LIEUX JOUR ET NUIT.

    ZERO PLAINTE. CENSURE PLAIT. SOUTENONS DONC L,OLJ.

    13 h 32, le 16 avril 2019

  • Attention aux pilleurs...

    LeRougeEtLeNoir

    12 h 50, le 16 avril 2019

  • Je dirai qu'il s'agit de découvertes majeurs. À mettre en valeur

    Sarkis Serge Tateossian

    12 h 38, le 16 avril 2019

Retour en haut