Liban

La décision US sur le Golan est "irréfléchie et contraire à la diplomatie", affirme le bloc du Futur


La députée de Saïda, Bahia Hariri (au centre sur la photo), présidant une réunion du bloc parlementaire du Futur, à la Maison du Centre à Beyrouth, le 26 mars 2019. Photo ANI

Le bloc parlementaire du Futur, a affirmé mardi que la signature, par le président américain Donald Trump, d'un décret reconnaissant la souveraineté israélienne sur le plateau occupé du Golan syrien était une décision irréfléchie et contraire aux principes de la diplomatie, estimant qu'elle constituait un "coup dur" porté aux processus de paix dans la région. 

A l'issue de sa réunion hebdomadaire, présidée par la députée de Saïda Bahia Hariri, le bloc a mis en garde contre les répercussions de la signature du décret présidentiel américain concernant la souveraineté israélienne sur le Golan syrien", estimant que cette décision est "une étape dépourvue de la moindre réflexion et de toute diplomatie dans l'approche des crises dans la région".

"L'entièreté des terres occupées par Israël sont des territoires arabes et toute décision visant à reconnaître la souveraineté israélienne sur le Golan constitue "un coup dur irréfléchi porté aux initiatives pour la paix dans la région". Les députés ont, dans ce contexte, appelé les pays arabes à faire preuve "de la plus grande solidarité". 

Le plateau du Golan a été conquis sur la Syrie en 1967 par l’État hébreu puis annexé. Territoire stratégique pour les deux pays, il est riche en eau et surplombe la Galilée et le lac de Tibériade du côté contrôlé par Israël. Lundi, Donald Trump a signé, en présence du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, un décret reconnaissant officiellement la souveraineté israélienne sur ce plateau. 

Le bloc a par ailleurs estimé que la visite du secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, au Liban comportait "un double message, concernant les pressions américaines contre l'Iran et la volonté des États-Unis de continuer à soutenir les institutions libanaises". 





Le bloc parlementaire du Futur, a affirmé mardi que la signature, par le président américain Donald Trump, d'un décret reconnaissant la souveraineté israélienne sur le plateau occupé du Golan syrien était une décision irréfléchie et contraire aux principes de la diplomatie, estimant qu'elle constituait un "coup dur" porté aux processus de paix dans la région. 

A...