X

Économie

Hydrocarbures offshore : coup d’envoi des études d’impact dans les blocs 4 et 9 de la ZEE

liban
P.H.B. | OLJ
21/03/2019

La ministre de l’Énergie et de l’Eau, Nada Boustani, a donné hier au port de Beyrouth le coup d’envoi de la première d’une série de trois études d’impact environnemental et social dans les bloc 4 et 9 de la Zone économique exclusive (ZEE) du Liban. La cérémonie s’est déroulée en présence notamment du ministre de l’Environnement, Fadi Jreissati.

Réalisée par le français Total, membre avec l’italien Eni et le Russe Novatek, du consortium avec qui le Liban a signé en février 2017 ses deux premiers contrats d’exploration et de production d’hydrocarbures offshore au large de ses côtes, la première étude visera à mesurer l’impact sur la faune et la flore du forage d’exploration marine sur les sites identifiés. « Cette première étude doit durer deux à trois semaines et pourrait amener le consortium à modifier le choix du site », explique à L’Orient-Le Jour Diana Kaïssi, directrice exécutive de l’Initiative libanaise pour le pétrole et le gaz (LOGI). L’étude sera menée par une équipe embarquée sur le navire Janus II et démarrera par le bloc 4.

La deuxième étude, d’une durée équivalente et qui sera lancée dans la foulée, aura pour objectif de mesurer l’impact social du lancement de la phase d’exploration. La dernière, qui doit s’étendre sur six mois, visera enfin à mesurer l’impact environnemental sur l’ensemble de chacun des blocs. « Le consortium devrait démarrer la phase d’exploration une fois que ces trois études seront menées avec succès, probablement vers la fin de l’année », précise encore Mme Kaïssi.

Un deuxième round d’attribution des licences d’exploration et de production doit être lancé au cours de l’année pour quatre nouveaux blocs.



Lire aussi
Nada Boustani réactive le processus d’adhésion du Liban à l’EITI

Taxation des compagnies pétrolières : le délai prolongé d’un mois


À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

aliosha

Pour sûre cette étude est une copie conforme de celle proposée il y plus de 2 ans. Le liban est passé depuis bien longtemps comme un batisseur de Chateau en Espagne et specialiste d'invitation à des dejeuners de Samak bi Bahrou Faut pas chercher à mettre la faute sur d'autre ,il faut commencer par nos politiciens et oligarques . Cette même étude va être réouverte avec la formation d'un nouvel gouvernement et à la suite d'élection. C'est un projet ouvert / mort Le Liban ne vera jamais de petrole ni de gaz : merci USA et Israel.

Pierre Hadjigeorgiou

C'est exactement ce que je mentionnais depuis plus de trois ans déjà. Le Liban non seulement reste a la traîne, mais tant que le Hezbollah existera tel quel, avec les sanctions internationales qui vont crescendo, le pays ne verra pas une seule goutte de gaz ou de pétrole, et donc pas de pétrodollars, avant très longtemps. Que les excités, partisans de la mafia théocratique représentée par le Hezbollah nous informent donc ou veulent ils mener le pays? A titre d'information, Chypre, la Grèce et Israël ont a présent un accord militaire qui a été renforcé par une coopération d'intervention directe des USA et de l'Europe. Maintenant il est clair pourquoi les Américains ont décidé de se retirer de Syrie. De plus pour ceux qui ne le savent pas, les Russes ont aussi accès a ses richesses en ayant assuré une participation dans les explorations a Chypre et exclusivement en Syrie. Idem pour les Chinois qui se sont cachés derrière le consortium Américano-Israélien formé pour l'exploitation de Léviathan. Le Hezbollah a commence a mendier pour survivre. Il ne pourra pas continuer a faire le matamore. Il n'y a qu'une seule voie tracée et c'est celle de la remise de ses armes a l’état, la remise de ses criminels a l’état et rejoindre le projet d'un pays libre, indépendants et souverain pour les Libanais faqat la gheyr! N'importe quoi d'autre conduira indubitablement a sa fin avec en prime la destruction du pays. Nous nous passerons volontiers d'un "Si je savais!"

c...

Pourquoi ces zones 3 & 4 ? l’on pourrait essayer d’exploiter les nombreux trous qui jonchent nos « autostrades « et ce à moindre frais , le plus gros du travail étant éffectué

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

EGYPTE, ISRAEL, CHYPRE ET GRECE AVEC LA BENEDICTION DES ETATS UNIS Y VONT DE PLEIN PIED ET NOUS TRAINONS -SEULS- RISQUANT DE PERDRE LE JEU DES HYDROCARBURES A CAUSE DE NOS TERGIVERSATIONS ET DE NOTRE MYOPIE POLITIQUE... LE LIBAN AURAIT DU ETRE PRESENT A LA CONFERENCE DES PAYS CI-HAUT MENTIONNES ET FAIRE PARTIE DU PROJET DE PIPELINE VERS L,EUROPE !

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants