X

Liban

Raï : Les réfugiés syriens sont un danger total pour le Liban

Communautés

Nehmetallah Abi Nasr présente ses excuses aux maronites froissés par ses propos expéditifs.

OLJ
21/03/2019

Le patriarche maronite, le cardinal Béchara Raï, s’est aligné totalement sur la position du chef de l’État en ce qui concerne la politique à suivre pour rapatrier les réfugiés syriens, dont il a affirmé qu’ils étaient désormais « un danger total » pour le Liban. Il l’a fait dans un mot d’accueil qu’il adressait aux membres nouvellement élus du conseil exécutif de la Ligue maronite, qui lui ont rendu visite sous la conduite de leur nouveau président Nehmetallah Abi Nasr.

« Nous ne pouvons pas attendre une solution politique en Syrie pour lancer ce processus, comme le veulent des décideurs qui ont eux-mêmes trempé dans les destructions infligées à la Syrie par la guerre », a-t-il dit en substance. Par modification politique, la communauté internationale veut dire modification du régime et de la distribution du pouvoir au sein de l’État syrien, précise-t-on.

Comparant les deux drames palestinien et syrien, qui ont tous deux provoqué des exodes massifs, le président Michel Aoun ne cesse de répéter à l’Europe de Bruxelles que « cela fait 71 ans que la Palestine attend un règlement ».



(Lire aussi : Réfugiés syriens : « Nous sommes arrivés au bout de nos capacités », dit Aoun à Pedersen)



Climat démocratique
Par ailleurs, le patriarche s’est félicité du climat démocratique qui a présidé à l’élection du conseil exécutif de la Ligue et a rendu hommage aux deux listes qui s’y sont affrontées. Il s’est dit réconforté par le fait que la Ligue maronite se soit dit « au service du Liban et non des seuls chrétiens ».

« De fait, a-t-il commenté, nous avions progressé, à une certaine étape de notre vie nationale, en direction d’une patrie nommée Liban à laquelle nous avons adhéré, mais aujourd’hui, nous avons commencé à régresser avec l’inadmissible apparition des solidarités religieuses et communautaires qui minent le pays. »


(Lire aussi : Joumblatt : Les déplacés ne rentreront pas tant que le régime syrien n’en voudra pas)


Excuses publiques d’Abi Nasr
Pour sa part, M. Abi Nasr s’est excusé publiquement depuis Bkerké auprès des maronites qui se sont sentis exclus et offensés quand, dans une déclaration expéditive la semaine dernière, il avait réduit les « maronites authentiques » aux seuls habitants des cazas du Metn, de Jbeil et du Kesrouan. Le nouveau président de la Ligue maronite s’est par ailleurs félicité du surcroît d’audience que la Ligue maronite a obtenu, du fait de l’appui que lui ont apportées les grandes formations représentatives des communautés chrétiennes. Cet appui est notamment venu du Courant patriotique libre et des Forces libanaises. À ses yeux, ces appuis vont « donner du poids à nos propositions aux yeux des pouvoirs exécutif et législatif, et les inciter à les examiner ».

M. Abi Nasr s’est engagé à œuvrer pour faire de la Ligue « une institution dont la mission sera marquée par le sérieux, la spécialisation et la compétence », avant d’insister sur le fait que la Ligue « n’est pas un parti », mais qu’elle aspire à jouer le rôle d’une « conscience et d’un lien entre toutes les composantes et sensibilités politiques de la communauté maronite ».

La Ligue, a réitéré M. Abi Nasr, est convaincue que la présence privilégiée du Liban en Orient dépend étroitement de la présence des communautés chrétiennes qui s’y trouvent. « Ils sont les garants de sa diversité et de son unité », a-t-il dit. M. Abi Nasr a enfin parlé d’une « nécessaire réconciliation des maronites avec l’idée de l’État et de l’engagement dans la fonction publique », en vue de leur plus forte présence au sein de l’administration.



Lire aussi
L’avenir des réfugiés syriens du Liban est en Syrie

Chehayeb et Kouyoumjian plaident pour davantage d’aide

À Bruxelles, Hariri appelle à faire pression sur le régime syrien pour le retour des réfugiés

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

DINTILHAC bernard

Un Etat libanais, mais non une Eglise nationale. Ce serait dénaturé la Foi maronite, qui est tout à fait compatible à la tolérance religieuse, mais non à l'égalité de toutes les religions.C'est la mission de la Ligue maronite.

FAKHOURI

Vous croyez vraiment ce que vous dites , Monseigneur ? Le Hezbollah n'est il pas un grave danger pour le Liban avec son attirail de guerre? N'est il pas l'instigateur du maintien des réfugiés syriens ? Pourtant il a ses entrées privilégiées en Syrie auprès du criminel !!!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

DANGER PAR EXCELLENCE... MAIS... L,EXPULSION OU LE FORCÉ ETANT IMPOSSIBLES IL FAUT BIEN CONVAINCRE LES REFUGIES ET CELA NE SE FERA QUE PAR DES GARANTIES DU REGIME SYRIEN AVANT TOUT ET PUIS DES INSTANCES INTERNATIONALES POUR QU,ILS ACCEPTENT LE RETOUR DANS LEUR PAYS...

Liberté de Penser

Mais bien entendu que la présence massive et invasive de ressortissants syriens au Liban est un immense danger pour notre pays notamment en termes économiques et de paix civile. Les médias nous inondent d’informations affirmant que la guerre civile est terminée en Syrie et qu’une très grande partie de leur territoire est paisible... il n’y a donc plus aucune raison que les syriens restent chez nous et toutes les prétextes inventés par ci et par là ne sont que des slogans politiques. Nous devons tous ensemble soutenir notre Président de la République pour son action ainsi que celle du Patriarche et du Ministre des Affaires Étrangères.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pas de changement dans l’approche libanaise du tracé des frontières avec Israël, selon Aïn el-Tiné

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants