X

Moyen Orient et Monde

« Les suprémacistes blancs ont la conviction que toutes les avancées majeures sont le produit de l’Occident »

Entretien express

Le professeur Lawrence Rosenthal, président et chercheur principal du Berkeley Center for Right-Wing Studies à l’Université de Californie, répond aux questions de « L’Orient-Le Jour ».

16/03/2019

L’auteur de l’attentat terroriste hier contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande adhère aux thèses du « suprémacisme » blanc. Alors qu’il se rendait sur les lieux de son crime, le tueur de Christchurch, qui a retransmis son acte terroriste en direct sur Facebook, écoutait en voiture la chanson Remove kebab, qui aurait été créée à l’origine pour rendre hommage à l’ancien chef de guerre serbo-bosniaque Radovan Karadzic condamné pour crimes de guerre contre des populations musulmanes et croates en Bosnie.

Sur ses armes étaient gravés des noms et des dates, faisant référence à d’autres terroristes suprémacistes et à une lutte supposée héroïque contre les musulmans : la victoire décisive de Charles Martel sur les Arabes à Poitiers en 733, ou bien 1683, l’année du second siège de Vienne par les forces ottomanes. Avant de passer à l’acte, le terroriste a également publié en ligne un manifeste raciste de 74 pages, dans lequel il affirme que ses actions sont faites pour sa « race ». Pour tenter de comprendre ces dynamiques racistes qui poussent à l’acte terroriste, le professeur Lawrence Rosenthal, président et chercheur principal du Berkeley Center for Right-Wing Studies à l’Université de Californie, répond aux questions de L’Orient-Le Jour.


(Lire aussi : Les deux faces de l’extrême, l'édito de Issa GORAIEB)


Qu’est-ce que l’idéologie du « suprémacisme blanc » ?

Les suprémacistes blancs ont la conviction que, pratiquement, toutes les avancées majeures de la civilisation humaine – scientifique, technologique, politique, philosophique – sont le produit de « l’Occident », c’est-à-dire essentiellement l’Europe et l’Amérique du Nord (et maintenant, peut-être, l’Australie et la Nouvelle-Zélande anglophones). Depuis que le multiculturalisme s’est établi à l’intérieur de ces pays, les populations économiquement précaires et les populations nationalistes « traditionnelles » sont alarmées par le fait que leur sentiment, jusqu’alors acquis comme allant de soi, qu’elles se trouvaient au sommet de la pyramide faisait face à une menace existentielle.

Quel est le lien entre « le suprémacisme blanc » et l’islamophobie ?

Les mouvements nationalistes ethniques ont besoin de « l’Autre » – ce groupe de personnes à qui l’on peut reprocher de saper ce qui est souvent considéré comme un idéal nostalgique (comme dans le prédicat implicite de Make America Great Again [le slogan de campagne présidentiel de Donald Trump, NDLR]). Dans des pays comme les États-Unis, il n’y a jamais eu une pénurie de groupes de personnes pouvant représenter « l’Autre », qui puisse jouer le rôle de bouc émissaire, pour traduire le mécontentement et l’insécurité des populations qui s’identifient comme blanches – Noirs, Hispaniques, Chinois, juifs et, récemment, musulmans. Ce qui a été extraordinaire dans la période récente de propagation internationale de l’idéologie de « suprémacisme blanc », c’est qu’au-delà des frontières nationales, ils ont été capables de se concentrer sur le même « Autre » : l’islam. La solidarité entre ces populations « blanches » est parfois exprimée sous la forme d’identité européenne, parfois chrétienne et parfois simplement (et dans sa forme la plus agressive) d’identité blanche.

Quelle est la théorie du « grand remplacement » mentionnée dans le manifeste du tueur qui a été arrêté ?

Le grand remplacement est une notion française (Jean Raspail, Renaud Camus) selon laquelle une élite mondiale (Bruxelles et au-delà) mène une politique à long terme visant à remplacer les populations européennes (blanches) par, avant tout, une population musulmane. Cette idée a eu une portée mondiale dans ce qui est maintenant devenu une infrastructure de réseau transnational, enraciné et vigoureux, de nationalistes de droite sur internet. Par exemple, l’un des chants des manifestants du mouvement « Alt-right » aux États-Unis (Charlottesville, août 2017) était : « Vous ne nous remplacerez pas » (en outre, et à cette occasion : « Les juifs ne nous remplaceront pas »).

Quelle est l’ampleur de la diffusion de ces théories ?

Bien qu’il y ait eu des échanges, des rencontres en personne au niveau du leadership entre ces groupes, l’essentiel de leur ascension internationale s’est faite sur internet. La notion de grand remplacement a clairement traversé l’Atlantique depuis l’Europe jusqu’aux États-Unis, et l’idée de suprématie blanche a traversé l’Atlantique depuis les États-Unis. Si les personnes qualifiées pour mesurer la circulation des informations sur internet parvenaient à cartographier ces transferts au fil du temps, ce serait un travail important.



Lire aussi

L'auteur du carnage de Christchurch inculpé pour meurtre

Le "Grand remplacement" : la thèse complotiste aux origines néonazies citée par le tueur de Christchurch

Attentats anti-musulmans ou d'extrême droite : des précédents

Pour le monde musulman, les attentats de Christchurch sont le résultat d'une prolifération du discours islamophobe

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L’azuréen

Les supremacistes blancs ne représentent pas l’Occident. Loin de là.! Il représentent au contraire l’anti occident car leur comportement est infecté par la haine et la bêtise. Cependant J’aurais bien aimé que les pour victimes non musulmanes des précèdents attentats , un grand hommage eut été rendu par les nations et le clergé mulsuman , comme vient de le faire la nouvelle Zélande, pays occidental et hautement démocratique. Arrêtons de se renvoyer la balle , c’est la tolérance de l’autre et de ses différences qui est l’indicateur premier d’une nation civilisée .

yves gautron

Bonjour , amis libanais . Il est sur que l'Australien impliqué dans la tuerie manque un peu de jugeote mais je m'étonne qu'on ne fasse pas autant de tintamarre lorsque des Chrétiens se font abattre ou mutiler de par le monde et surtout à vos portes . Depuis des siècles les Chrétiens endurent les massacres et à chaque fois on les incitent à tendre l'autre joue . En France le sans-gêne des populations allogènes est devenu insupportable . Beaucoup de Français craignent le clash
Pour revenir à la Nouvelle-Zélande voici ce qu'écrit un sénateur du Queensland

:" Comme nous pouvons lire dans l'Evangile selon Saint Mathieu " Tous ceux qui tireront l'épée , périront par l'épée et ceux qui suivent une religion violente qui les appellent à nous assassiner , ne peuvent pas être aussi surpris lorsque quelqu'un les prend à leur propre mot "
. Fraser Anning , député néo-zélandais du Queensland

salamé riad

Bonjour Beyrouth
Rien dans cet article ne m’éclaire sur la tuerie de cet"illuminé" sans nier une Nostalgie des années sombres téléguidée par de "Brillants Penseurs génétiquement déviés"
On est toujours le bouc émissaire de quelqu'un ( jacques Attali)et cela s'amplifie du fil des inégalités sociales.
" Un grand Merci à certaines avancées technologiques de l'homme blanc "dont on se serait bien passé !( plus de Cinq cents massacres par armes à feu Outre-Atlantique par an )
Nul besoin de théorie pour un métissage mondial ..la nature avec presque huit milliards d’individus prendra le dessus ( n'en déplaise à Camus)
Qu'on ne se trompe pas ...Restons vigilants !
Bonne journée

ON DIT QUOI ?

Le pire c'est que ces supremacistes sont arrivés à convaincre certains liba-niais et liba-niaises de leur théorie, au point où ces niais(es) sont arrivés à oublier la notion de L'HISTOIRE qui remonte à des millénaires.

Où étaient ces blancs, il y a 500 ans.
Les 2 grosses guerres il y a 70 ans étaient le fait de qui ?

Et puis, les juifs ne sont pas des BLANCS.

Malheur à l'ignorance de l'ignorant .

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

CE MONSIEUR MELANGE LES CHOSES.
IL N,Y A PAS DE DOUTE QUE TOUTES LES AVANCEES EN DROITS HUMAINS, EN CIVILISATION, EN CULTURE ET EN TECHNOLOGIE SONT LES FRUITS DE L,OCCIDENT DEMOCRATIQUE. LES AUTRES SONT OCCUPES UNIQUEMENT A ACHETER DES PLANS ET COPIER DES TECHNOLOGIES MILITAIRES DENIANT LES DROITS DE BASE DE TOUTES SORTES A LEURS POPULATIONS.
MAIS DE LA A DIRE QUE CES AVANCEES SONT LE MOTEUR DE L,EXTREMISME ET IGNORER LES ATTENTATS TERRORISTES DES EXTREMISTES ISLAMISTES... ACTIONS ET REACTIONS AUX ACTIONS... C,EST ABATARDIR LES FAITS ET C,EST DE LA NAIVETE TOUT SIMPLEMENT !

HABIBI FRANCAIS

Je crois que ce qui ne plait pas a l extreme droite sont les gens laids ,pauvres et incultes bien plus que les musulmans...le probleme est que les populations qui emigrent sont les classes les plus defavorisees ...un immigre riche ,cultive et attrayant physiquement meme musulman ne pose pas de probleme aux supremacistes.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le Hezbollah et « la patience stratégique »

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez aujourd'hui la communauté des abonnés en vous abonnant à 1$ pour UN AN. Offre limitée pour la journée du 21 novembre 2019

Je poursuis la lecture

4

articles restants